GRÈVE des TRANSPORTS : TROVÉRO (PCF) PAS d’ARGENT POUR LES SALARIÉS

 « Oui, les demandes des salariés sont légitimes. Mais la réalité, c’est que c’est difficile, pour une entreprise qui perd autant, de donner de l’argent ! ». Jean-Paul Trovero le Président (PCF) de la Semitag répond  (DL 11/11/21) comme un patron. Son parti manifeste en toutes occasions devant des entreprises privées et publiques pour sortir « l’argent » qu’elles n’ont pas.

LE PCF RÉPOND "NIET" AUX SALARIÉS 

Mais à Grenoble il répond «  niet » aux salariés de la Semitag qui expliquent » avec la mise en place du dispositif de temps partiel, ceux qui étaient en poste se retrouvaient avec des tâches en plus. À cause d’effectifs en baisse (embauches gelées), nous avons mis les bouchées doubles, et honnêtement, tout le monde est fatigué. Les salariés sont lessivés, il y a des burn-out, des malaises… » explique au DL Fernando Martins, de Force ouvrière.

 

LE PCF et les VERTS REFUSENT LA PRIME MACRON !

Le Directeur Général de la SEMITAG lui-même, Phlippe Chervy,  reconnaît que « cela s’améliore en 2021 ».  « On redresse la barre, mais tout n’est pas gagné. » pour Jean-Paul Trovero. Les syndicats demandent à minima la «prime Macron «. Les communistes, alliés des Verts grenoblois refusant la «prime Macron » à leur salariés, eux qui sont dans la surenchère permanente, il y a de quoi s’amuser.

TOUT LE MONDE SE RENVOIE LA BALLE 

« Entre la direction, la présidence de la Semitag et celle du Smmag, tout le monde se renvoie la balle » explique encore le syndicaliste car la méthode de l’enfumage est toujours la même : « c’est pas moi, c’est l’autre… »  

LES COMMERÇANTS GRAVEMENT PÉNALISÉS 

Le résultat de cette impéritie sera supporté par les usagers, les commerçants qui attendent avec tant d’impatience ces semaines de fêtes pour travailler enfin et rattraper les chiffres d’affaires prévus. Pas une fois MM Trovero, Piolle et Ferrari n’auront pris en compte ces considérations avant de refuser tout dialogue social permettant de sortir de l’impasse.

 

L'EFFICACITÉ SOCIALE DE LA GAUCHE AU POUVOIR

Après les « négociations » sur le temps de travail qui ont abouti à la paralysie du Conseil Municipal et Métropolitain envahis par les salariés tellement l’absence de tout échange a rendu furieux les salariés, cette nouvelle étape démontre l’efficacité sociale de la gauche au pouvoir!

GRENOBLE INACCESSIBLE, PREMIÈRE VICTIME 

Mais Grenoble en est la première victime. Car interdire les accès voitures, augmenter les tarifs de stationnement  et priver de transports collectifs toute la ville pendant un week-end essentiel est la preuve d’une désinvolture coupable à l’égard des commerces, des professions libérales et de l’activité de toute une collectivité. Est-ce nouveau et surprenant ?

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *