L’ESPACE PUBLIC, DÉCHETTERIE À CIEL OUVERT

Avenue Jules Vallés depuis des mois....

"Comme le montre les photos, prises à plusieurs reprises et à des dates  différentes (septembre, octobre, décembre) vous pouvez constater une déchèterie sauvage. 

"Vous n'êtes pas sans savoir que la situation sanitaire actuelle relative à la COVID-19 est très grave. 

"Outre le fait que ce type de déchetterie sauvage défigure le paysage du quartier, il cache un problème sanitaire mais aussi sécuritaire notamment avec des risques d'incendies. 

COMMENT IDENTIFIER LES CONTREVENANTS SANS CAMÉRAS?

"J"ai eu plusieurs échanges avec vos services, en particulier celui de l'hygiène, avec en réponse, le fait  que vous menez des actions de sensibilisation, qui a mon goût ne portent pas leur fruit, mais aussi un peu plus bas, une contravention de 150€ le m3, après identification du contrevenant....

"Ma question est : comment interpelez vous le contrevenant ?
Vous êtes farouchement contre l'installation de caméras qui permettraient une identification visuelle de l'individu. Optez vous donc pour l'improbable solution, un policier pour un habitant ?

"En effet, qui paie ces enlèvements spéciaux ? Les administrés, vous en conviendrez, car rares sont les cas où le contrevenant paie pour sa faute. Et de nouveau, nous tombons dans une spirale où la communauté paie pour des actions individuelles. Il faut que cela cesse !

ENTRE LES GRANDS PRINCIPES D'E.PIOLLE ET LA RÉALITÉ...

"Pour une mairie dite "écologique", je ne vois pas du tout l'écologie.

"Je vous prie donc de faire le nécessaire pour remédier à cette situation qui exaspère notre vie au quotidien, aussi bien pour sa salubrité que pour l'aspect visuel.
"Le vivre ensemble est bien à condition que tout le monde respecte les règles. Si ce n'est pas le cas, des sanctions doivent être prises."

OÙ VONT LES IMPÔTS DES GRENOBLOIS ?

Ce Grenoblois de l'avenue Jules Vallès a adressé ce mail à Eric Piolle, toujours immobile quand il s'agit de la vie quotidienne des Grenoblois. Il est plus actif pour promouvoir sa personne à l'Elysée. 

Il a aussi alerté Alain Carignon "en désespoir de cause". Payant des impôts les plus lourds des grandes villes, il bénéficie du plus mauvais de ses services.

LE GROUPE D'OPPOSITION MOBILISÉ POUR RAMENER LA PROPRETÉ

Sur tous les tons et à tous les moments possibles les élus de l'opposition alertent Eric Piolle sur la dégradation de la ville. Alain Carignon lui avait demandé qu'il saisisse l'occasion du premier confinement pour effectuer un "nettoyage de printemps". refus.

Le 14 décembre encore, au Conseil Municipal, il lui disait "ça ne marche pas". Ajoutant : "depuis 7 ans que vous êtes au pouvoir vous n’avez pas mutualisé avec la Métro et mis en place un commandement unique sur ces questions de propreté. Ainsi la ville est encore chargée semble-il , me dit on, de ramasser les encombrants qui sont abandonnés sur la chaussée et pour des raisons de prix ne va pas les déposer dans les déchetteries de la Métro mais dans le privé avec les transports que ça implique. SI c’est exact On comprend que moins on en ramasse mieux on se porte financièrement et écologiquement parlant."

A LA VILLE COMME A LA MÉTROPOLE, C'EST "NON"

Au Conseil Municipal Alain Carignon lui a aussi lancé : "Je me souviens que quelques mois après votre arrivée comme Maire, en 2014 vous aviez répondu à l’Union de Quartier Foch qu’elle vous laisse le temps de découvrir comment fonctionne la propreté urbaine. Il semble que vous n’ayez pas trouvé le temps  et que ça ne s’améliore pas avec vos préoccupations actuelles. Pourtant ce n’est pas sorcier, ça ne demande pas du génie,  et seul le Maire dispose de  l’autorité car il a la transversalité, la vision globale et un objectif clair, que la ville soit propre, pour trancher ces questions avec la Métro."

Mais Nicolas Pinel, Conseiller Municipal centriste d'opposition a aussi relancé le dossier au Conseil Métropolitain de vendredi.

Que ce soit au Conseil Municipal ou à la Métro, Eric Piolle et Christophe Ferrari ne veulent rien entendre.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *