RENTRÉE SCOLAIRE : L’OPPOSITION DÉNONCE les RETARDS

Eric Piolle fait sa com' de rentrée scolaire sur la cour "dégenrée et végétalisée" de l'école Clémenceau. Deux pages dans "Libération" (!), un reportage sur C' News et le "Dauphiné", plus proche du terrain qui en parle avec plus de précautions tout de même. Jean-Benoit Vigny (DL du 1/9/20) évoque un "dossier très médiatisé..." 

UN TIERS DE LA COUR DE CLÉMENCEAU VÉGÉTALISÉE !

Un tiers seulement de la cour de Clémenceau sera végétalisé (exactement 1549 m2 sur un total de 5080 M2 pour être précis) et les parents d'élèves qui n'ont pas été consultés sont très mécontents des choix effectués. 

A DIDEROT ON BITUME TOUT UN TERRAIN DE SPORT 

Par contre Elisa Martin avait organisé pour le DL une visite des travaux d'extension de l'école Diderot et caché à la presse qu'au lieu de végétaliser, elle bitumait tout un terrain de sport ! 

A Lucie AUBRAC ON RÉDUIT ENCORE LA COUR D'ÉCOLE

Pas de communication non plus sur l'école Lucie Aubrac à Hoche. La cour d'école va être réduite par la création d'une seconde classe "provisoire" pour faire face à l'afflux d'élèves. 

Car la municipalité est très en retard sur ses promesses. Les écoles Margueritte Cohn et Diderot ne sont pas prêtes à la rentrée comme cela avait été annoncé. 

la com' Piollesque sur le tiers de la cour d'école Clémenceau est indécente....

 

F.MALBET (Verts/FI) AVAIT OUBLIÉ L'INONDABILITÉ : REMERCIÉ 

Retard dans les travaux pour la première et oubli de l'inondabilité du secteur pour la seconde. Ici aussi la com' municipale a été une fake. Elle dit avoir découvert récemment cette inondabilité et choisi la précaution maximale pour les élèves, justifiant ainsi son retard. 

LA CARTE A ÉTÉ ACTUALISÉE EN 2013 

Or la carte de l'inondabilité du Drac est actualisée depuis... 2013. Le malheureux Fabien Malbet l'ex Adjoint aux écoles (2014/2020), dévoué aux basses oeuvres, vidé depuis, avait simplement "oublié" ce problème dans le dossier. Résultat les élèves n'auront pas d'école dimensionnée avant l'année prochaine.

E.PIOLLE BÉTONNE D'ABORD ET RÉFLÉCHIT APRÉ

Mais partout la municipalité Piolle bétonne d'abord et réfléchit après. Dans le secteur du quartier Hoche, outre l'ensemble HLM qui existait, 1 200 nouveaux logements ont été construits entre la rue Hoche et la caserne de Bonne. Manquent juste les écoles qui répondent à ces nouveaux habitants ! 

IL N'A PAS RESPECTÉ SON PLAN ÉCOLE 

Ça n'empêche pas Eric Piolle de se gargariser de son "plan école", un plan com' comme un autre. Il n'a pas investi 60 Millions d'€ dans les écoles en 6 ans comme annoncé en début de mandat. Loin de là. 

LA MUNICIPALITÉ CRÉE DES ÎLOTS DE CHALEUR 

Le groupe d'opposition présidé par Alain Carignon a réagi hier dans un communiqué en expliquant tous ces faits. Ajoutant :  « Au lieu de végétaliser les cours d’écoles comme elle l’annonce à grand coup de com’ pour une partie de la seule cour de Clémenceau,  la municipalité crée des ilots de chaleur, réduit les espaces verts et densifie sans prendre en compte les besoins scolaires.

Hoche : les constructions font encore reculer le parc. Dans le cadre de la végétalisation?

 

DES ÉLÈVES DU SUD de la VILLE AU NORD 

L'opposition rappelle aussi ce fait : « la ghettoïsation du sud de la ville contraint de nombreux parents à contourner la carte scolaire afin d’inscrire leurs enfants dans le nord de la ville, accentuant la pression sur les effectifs.

L'OPPOSITION : POUR UNE SCOLARITÉ APAISÉE et de QUALITÉ

Les Conseillers municipaux de l'opposition estiment qu'afin  « de retrouver un équilibre scolaire la municipalité doit cesser cette fuite en avant et donner à nouveau priorité à l’enfant dans la ville en stoppant la densification intensive et en requalifiant les quartiers, conditions du retour à  une scolarité apaisée et de qualité,  gage d’une future citoyenneté responsable". 

A constater l'évolution de la ville cet été et la montée des mafias, il serait bon de préparer autrement l'avenir de Grenoble. L'éducation en est la base. 

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *