“PLAN ÉCOLE” : LA GRANDE ESBROUFFE MUNICIPALE

Tout commence avec les conséquences de la bétonisation intensive de la ville : Il y a 2 500 élèves supplémentaires en 10 ans fruit du Plan Local d’Urbanisme porté par Pierre Kermen l’Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme de M.Destot.

RUE HOCHE, DE BONNE : 1 200 NOUVEAUX LOGEMENTS SANS ÉCOLE

Avec l’exemple de la rue Hoche et du quartier De Bonne on comprend bien la méthode : 1 200 nouveaux logements sans école dimensionnée. Ainsi en 2019 la municipalité ampute à nouveau le parc pour faire face en catastrophe aux besoins scolaires.

CHORIER-BERRIAT : E.PIOLLE POURSUIT LA BÉTONISATION

Toute la ville est dans cette situation : Chorier-Berriat est une autre application de ce principe. E.Piolle a même construit une classe sur le toit de l’école Anthoard mais il a poursuivi les projets Destot de construction sur l’ilot Raymond qu’il s’était engagé à réviser. Dans ce quartier le collège Fantin-Latour va déborder aussi.

ESPLANADE : 1000 LOGEMENTS SANS ÉCOLE

A l’esplanade les 1000 logements prévus -dont 50 % de HLM- n’ont pas d’école programmée. La municipalité répond par un projet de passerelle piétons sur l’Isère aucunement financée pour que les élève rejoignent l’école Simone Lagrange. Et quid des capacités d’accueil alors que cette école va devoir absorber les 15 000 nouveaux habitants de la Presqu’ile ?

COLMATER LES BRÉCHES PENDANT 6 ANS

Elle triche, improvise et Fabien Malbet l’adjoint (Verts/PG) concerné habille ce sauve qui peut d’une sémantique offensive. Dés le départ la municipalité a parlé d’un “plan école” comme s’il s’agissait de devancer l’événement alors qu’il s’agissait de colmater des brèches.

30 % DES EFFECTIFS DU NORD VIENNENT du SUD DE LA VILLE

Bien entendu il n’y a toujours rien sur le rééquilibrage des quartiers sud qui permettrait de relâcher la pression sur les écoles : 30 % des effectifs scolaires du nord viennent du sud de la ville, par des parents qui organisent pour leurs enfants la fuite de la ghettoïsation des quartiers.

LE PROJET CARIGNON : REQUALIFIER LE SUD de GRENOBLE

Avec la requalification des quartiers et l’invention d’une nouvelle politique de la ville le collectif de la société civile avec Alain Carignon détient une des clefs de la question scolaire à Grenoble. Sur ce dossier aussi la municipalité Piolle aura été d’une indigence crasse, le nez contre la vitre, au lieu d”embrasser la question dans toutes ses problématiques.

ECOLE CLAUDE BERNARD FERMÉE POUR 180 000€ QUI MANQUENT

Elle ne cesse d’annoncer (DL du 6/7/19) que la ville “investira 65 Millions d’€” pour les écoles mais jusqu’en … 2023. Toujours les gros malins.

D’ailleurs elle n’avait pas 180 000 € pour réparer la toiture de l’école Claude Bernard qu’elle a fermé malgré l’opposition des parents d’élèves.

6 RÉALISATIONS PROGRAMMÉES POUR … LE MANDAT SUIVANT

Au moins 6 réalisations annoncées ne le seront pas sous ce mandat : Buffon, Flaubert en 2021,  élémentaire Jean Racine, Cocat en … 2024, Hoche, Diderot.…

De quel montant réel sera “le plan école” annoncé en début de mandat ? Il faudrait une réelle opposition au sein du conseil municipal pour révéler la réalité des chiffres d’exécution des dépenses et confondre ces faussaires.

UN MORATOIRE DE LA BÉTONISATION

Le véritable “plan école” consiste à investir dans les écoles évidemment mais aussi à mettre en application un moratoire de la bétonisation pour établir un bilan des besoins, mettre en révision le plan d’Urbanisme intercommunal des mars 2020 afin de réduire la densification, les hauteurs constructible, les régles sur les parkings avec les constructions (rappelons qu’avec Piolle il est possible de construire des HLM sans parking car les plus modestes doivent être les premiers punis).

UNE PRIORITÉ RÉELLE à l’AVENIR des ENFANTS

Le projet du collectif de la société civile avec Alain Carignon est le seul à avoir une approche globale de la requalification de la ville qui passe par une priorité réelle à l’avenir des enfants.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *