LE BOULODROME de GRENOBLE VA ÊTRE DÉTRUIT AUSSI

Pas de quartier. Le sport boule va rejoindre les victimes de l’Attila Grenoblois. Le boulodrome de l’esplanade rejoint la longue liste des équipements abandonnés, martyrisés n’ayant bénéficié d’aucun € d’entretien depuis des années. Dans la ville aux impôts sur les ménages les plus élevés de France.

LA LONGUE LISTE DU PATRIMOINE ABANDONNÉ

Il rejoint la longue liste du patrimoine des grenoblois laissé pour compte: Piscine des Iris, tour Perret, Halle du marché de Villeneuve, gymnase des Trembles, Orangerie, ancien Musée de la place de Verdun…

ABATTU POUR POUVOIR BÉTONNER

Dans le projet de bétonnage du quartier avec près de 1000 logements le boulodrome devrait disparaître sans être remplacé. Pourquoi se gêner ?  Avec lui environ 140 platanes, soit la quasi totalité de cette ceinture verte du nord de Grenoble devrait également passer à la trappe du béton.

800 PLACES DE STATIONNEMENT SUPPRIMÉES

En même temps tous les travailleurs et les consommateurs qui venaient stationner à l’esplanade ne le pourront plus : les 800 places de stationnement sont supprimées aussi. Au moment ou Eric Piolle verse des larmes de crocodile sur les Gilets Jaunes il pénalise un peu plus les malheureux qui travaillent. Pas une fois l’impact sur l’emploi n’a été mesuré. C’est dire le mépris.

la piscine couverte de Villeneuve est devenue une friche urbaine

GRENOBLE EST DEVENUE LA VILLE LA PLUS DENSE de FRANCE

Tout ceci au nom d’une bétonisation excessive puisque Grenoble est devenue selon la Chambre Régionale des Comptes la ville la plus dense (hors région parisienne) battant … Villeurbanne derrière laquelle elle était jusque là.

L’UNIFORMISATION A MARCHE FORCÉE

Avec la disparition du boulodrome couvert c’est encore un pan de la diversité de la ville qui s’effondre en même temps que le bâtiment. Une ville à vivre ce n’est pas l’uniformité des populations, des comportements, des loisirs et des pratiques sportives.

Quand Eric Piolle le comprendra il sera trop tard pour lui.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *