LE « STREET ART FEST » C’EST TOUTE L’ANNÉE

 

L’art se manifeste tout le temps et partout grâce à E. Piolle qui a délivré le permis de taguer. C’est à n’en pas douter une grande satisfaction pour Jérôme Catz, l’organisateur du « street art fest » financé directement et indirectement par la ville pour qui « Aujourd’hui, on voit du street art de partout, on est bombardés par ça… À Grenoble par exemple, il n’y a pas un rideau de fer qui n’ait pas été tagué. ».

DÉGRADER C’EST DE L’ART

Dégrader c’est de l’art, les tagueurs ont reçu 5/5 le message diffusé ce printemps sur une rame de tramway. La scoumoune qui colle à Eric Piolle a vite été au rendez-vous, les tagueurs s’en sont pris aussi à la production de J. Catz et de la disjointe « aux cultures ». Même la Blanche Neige de Gouin y a eu droit.

C’était prévisible, pourtant C. Bernard (Verts/PG) ne dit rien. D’ailleurs elle ne dit plus rien, elle a disparu. Dans un sursaut de lucidité E. Piolle l’aurait-il remisée au fond d’un placard ?

LA FAUTE DE LA DROITE ?

C’est aussi Lucille Lheureux (Verts/PG) qui va avoir du mal à dire une nouvelle fois que la saleté c’est la faute de la droite, il va falloir qu’elle trouve autre chose. Par exemple que le premier projet participatif abandonné et vandalisé c’est de l’art.

A propos des projets participatifs, ne faudrait-il pas que l’entretien de Grenoble en soit un ? Ce serait enfin une manière d’avancer tout en maintenant le niveau d’impôt le plus élevé de France. Voilà une autre idée que la pauvre L. Lheureux pourrait saisir, profitant du fait que E. Piolle a lancé le mouvement en tenant un balai devant les caméras. A toutes choses il faut un début. Et aussi une fin, c’est pour 2020.

JOURNÉE (DE LA DÉGRADATION) DU PATRIMOINE (GRENOBLOIS)

Pour qui voudrait faire le parcours des œuvres d’art exposées dans cet article à l’occasion des journées du patrimoine, passer rue du Phalanstère, rue des Bergers, rue Boisset, rue Lieutenant de Quinsonas. Ce n’est là qu’un très petit échantillon, à Grenoble l’art est partout. Et quand il ne correspond pas à la “culture dominante”, il est censuré…Merci Eric Piolle.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

5 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *