Étiquette : Jérôme Catz

MÊME LE FESTIVAL du STREET ART MENACÉ

«À l’heure où les re­plis menacent notre vie com­mune, proposer une œuvre sur les chemins du quotidien est un parti pris fort » claironnait Eric Piolle l'année dernière au lancement du 4 ème festival du Street Art. Avec lui il y a toujours loin -très loin- de la parole...

LE « STREET ART FEST » C’EST TOUTE L’ANNÉE

  L’art se manifeste tout le temps et partout grâce à E. Piolle qui a délivré le permis de taguer. C’est à n’en pas douter une grande satisfaction pour Jérôme Catz, l’organisateur du « street art fest » financé directement et indirectement par la ville pour qui « Aujourd’hui, on voit du street art de partout,...

E. PIOLLE DÉLIVRE LE PERMIS DE TAGUER

Les tags sont du street art, au moins le message est clair. Après quatre ans de complet laisser faire, est-ce la solution trouvée par la municipalité Rouge/Verte pour justifier l’absence de nettoyage ? Après la saleté c’est la faute de la droite de L. Lheureux (Verts/PG) dans une de ses...

GRENOBLE CROÛLE SOUS LES TAGS

"Merci de publier un article afin d'éveiller les consciences... Grenoble la taguée... Ville dégueulasse et vandalisée... Merci Piolle et son festival du Street art qui est un véritable appel d'air pour ces gens sans talent qui se prennent pour des artistes..." Ce Grenoblois habitant du centre ville nous adresse...

ESTACADE BERRIAT : POURQUOI LA SUPERBE FRESQUE A ÉTÉ EFFACÉE ?

  "A ma grande surprise, j’ai découvert hier soir que la fresque qui se trouvait dans le passage sous le pont où passe le train, rejoignant le cours Berriat à la gare de Grenoble, a été effacé. Il s’agissait d’une fresque représentant le train avec des personnages autour, elle...

JEUX D’ENFANTS à ST BRUNO : SEULS LES TAGS ANTI-PIOLLE EFFACÉS

  Le seul intouchable de la ville est son Maire. Aucun tag ne pouvait être effacé sans qu'une commission ne se réunisse sous la présidence de cette experte incontestable en bon goût : Corinne Bernard l'élue (Verts/Ades) "aux cultures". En effet  "quand les murs re­prennent la parole, c’est peut­...

PIOLLE: C’EST ROCKTAMBULE QU’ON ASSASSINE

25 000 €. C'est la somme qui a manqué pour que perdure le Festival Rocktambule à Grenoble. Un festival qui s'autofinançait entre 70 et 90 % suivant les années. En mettant ces 25 000 € sur la table la municipalité Piolle (Verts/PG) entrainait le département qui était OK ,...

SHAME ART FEST: COÛT 200 000 € ! QUI PAYE?

C'est le montant de la vraie facture du festival de la honte (shame) alors que les bibliothèques ferment et que Corinne Bernard (Verts/Ades) n'a déclaré que 25 000€. On se souvient de la fête des tuiles annoncée à 150 000 €. La facture réelle avait été de l'ordre de 500 000 €,...