800 GRENOBLOIS ONT PARTICIPÉ AU FORUM de la SOCIÉTÉ CIVILE pour L’ALTERNANCE

Entre 800 et 1000 grenoblois sont passé hier samedi au Forum de la société civile pour l’alternance square Dr Léon Martin. Ils ont manifesté avec détermination leur aspiration au changement.

Les grenoblois se sont passionnés par les thèmes des 4 ateliers et les solutions préconisées pour re-qualifier Grenoble autour “d’une ville plus sure” animé notamment par Christiane Ayache, Adrien Fodil, Mustapha Soussi  ou bien pour se déplacer en sérénité avec Olivier Corneloup, Romain Branche, Anthony Moulin-Lagreca, Catherine Finet, pour un big bang grenoblois” ou Patrice Besson, Denis Setboune, Mohamed Ouerghi répondaient aux questions tandis que pour “une ville requalifiée” Frédéric Tosques, Kitty Lequesne, Sébastien Tomasella expliquaient les propositions.

DES DIZAINES et des DIZAINES de CONTRIBUTIONS

Des vidéos extrêmement didactiques permettaient de visualiser les projets et les grenoblois  ont pu découvrir la ville de demain avec moins de béton, plus d’espaces verts, une sécurité retrouvée, à nouveau attractive et positive.

Des dizaines et des dizaines de contributions ont été déposées et elles seront analysées et prises en compte afin d’améliorer ou de modifier des projets et d’en prendre en compte d nouveaux. Ainsi par exemple l’utilisation du fleuve pour les déplacements a été proposées par des intervenants qui ont constitué un dossier. D’autres ont fait des proposition sur la propreté, les encombrants, les déchèteries…

Alain CARIGNON QUESTIONNÉ PENDANT des HEURES

Alain Carignon a été questionné pendant des heures,  répondant à chacun et écoutant chacun. Un contact chaleureux qui a redonné confiance dans la parole politique et la capacité d’agir pour Grenoble.

Au cours d’une brève intervention Alain Carignon a remercié les grenoblois pour leur mobilisation et leur passion pour Grenoble et a résumé les maux de la ville bien connus maintenant. Il a surtout insisté sur les solutions concrètes rappelant que les membres de la société civile étaient les seuls à avoir élaboré des propositions financées  grâce au Big Bang. “Notre diagnostic est désormais partagé par une majorité de grenoblois, il faut maintenant dans les 18 mois qui restent partager les solutions avec les grenoblois pour que Grenoble que nous aimons retrouve son élan” a t il notamment dit sous les applaudissements.

LE DÉSIR D’ALTERNANCE a PRIS UN NOUVEAU DÉPART 

Ce samedi 8 septembre au coeur de Grenoble le désir d’alternance a pris un nouveau départ: jeunes et anciens, de tous les quartiers, de toutes origines se sont retrouvés autour d’un espoir commun. Les grenoblois doivent de plus en plus nombreux s’y associer afin qu’une vague de renouveau change totalement la donne grenoblois aux prochaines élections municipales.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *