DÉPLACEMENTS et ATTRACTIVITÉ : GRENOBLE UNE VILLE à NOUVEAU POSITIVE

Le “Dauphiné Libéré” a présenté une partie du plan proposé par les collectifs de citoyens et Alain Carignon afin de remettre Grenoble à niveau en matière de déplacements et d’attractivité. Ça change de la médiocrité ambiante et des robinets d’eau tiède ! On retrouve une ambition pour la ville et une recherche de la qualité de la vie des Grenoblois. Ce qui a été dramatiquement abandonné par la municipalité Piolle

Alain Carignon a présenté au DL les objectifs fixés en la matière : “libérer Grenoble du transit automobile,  retrouver l’attractivité du territoire et créer une ville village et jardins”.

A.CARIGNON : “FAIRE A NOUVEAU de GRENOBLE UNE VILLE POSITIVE”

A Eve Moulinier (le Dl) il explique : « Nous avons fait la synthèse des échanges que nous avons eus avec les Grenoblois, concernant les déplacements et l’attractivité du territoire. Ces projets ont tous pour objet de faire à nouveau de Grenoble, à l’extérieur comme à l’intérieur, une ville positive. L’idée consiste bien à résoudre les questions de transit afin de pouvoir bénéficier d’une forte attractivité et de traiter les déplacements en interne de Grenoble de façon positive. »

“Concilier la qualité de la vie des habitants dans une ville attractive avec les impératifs du développement permettant la création d’emplois constitue notre ambition.”

Le premier volet que nous évoquons aujourd’hui concerne les modes doux de déplacements :

“A l’intérieur de la ville les modes doux de déplacements seront privilégiés, en particulier en vélo, à pieds et en transports en communs  et conciliés avec une desserte voiture limitée pour les familles, les professionnels et les consommateurs. Le partage de la chaussée doit marier cette mixité des déplacements sans lesquels la mixité de ville est interdite, des populations étant exclues.

LE CO-VOITURAGE FAVORISÉ MAIS PAS IMPOSÉ

Le co-voiturage sera favorisé au maximum par des réserves sur voirie et des priorités. Mais sans être imposé car la coercition a entraîné de nombreux dérapages dans certains pays (exploitation des pauvres, parfois des enfants). La liberté de protéger son intimité et de se déplacer seul ou en groupe sera garantie.

ASSURER LA CONTINUITÉ des PISTES CYCLABLES

Les usagers du vélo doivent bénéficier de pistes cyclables sures et incités à les respecter. Le développement des pistes cyclables engagé depuis les années 80 par les municipalités Carignon doit se poursuivre de façon ordonnée et raisonnable quant à l’emprise au sol. L’impératif sera une continuité complète des pistes afin que leur usage simplifié favorise la progression de cette pratique encouragée par tous les moyens publics.

PRIORITÉ à UN PIÉTON MIEUX PROTÉGÉ

Le piéton doit être mieux protégé et ses itinéraires mieux balisés. Il est aujourd’hui la principale victime des plans de déplacements : cheminements très compliqués, conflits avec les sens de circulation différents entre les transports collectifs et les véhicules individuels, conflits avec les vélos, suppression des feux de protection aux croisements, insécurité et malpropreté. De maltraité il doit devenir privilégié car ce mode de déplacement intra-muros est le plus écologique.

PLACE VAUCANSON : UN JARDIN et UN PARKING SOUTERRAIN 

Pour l’accès au cœur de ville, soit une voie automobile sécurisée interdisant le transit direct, à vitesse très limitée sera intégrée permettant la desserte de l’avenue Agutte Sembat, de la place Victor Hugo, du bd Edouard Rey soit en alternative les propositions de « Grenoble à Cœur » seront retenues.

L’accès sera garanti jusqu’aux places Dr Léon Martin et Vaucanson qui fusionneront pour devenir un nouveau jardin sous lequel un parking souterrain sera concédé permettant le stationnement au centre ville.

RÉNOVATIONS des PLACES de METZ, Jean ACHARD et d’APVRIL 

“Plus globalement notre objectif est de créer une ville-village en réalisant  systématiquement de véritables jardins afin de relever le chiffre le plus bas des grandes villes de France pour les M2 d’espaces verts par habitant. Une nouvelle place-jardin sera aussi créée au cœur de ville  à l’emplacement de l’actuelle Maison du Tourisme. Avec les rénovations urgentes des places de Metz, Jean Achard, d’Apvril sera également étudiée la création d’espaces verts et de parkings souterrains pour les riverains.”

Ce plan de remise à niveau est le plus innovant et le plus ambitieux parce qu’il est le seul à être financé. Toutes les propositions entendues ici ou là qui se situent en réalité dans la continuité des mandats Destot qui a ont ceux de l’immobilisme, ne disposent d’aucun financement.

LE BIG BANG MUNICIPAL DONNE LES MOYENS de RÉALISER CES AMBITIONS 

Avec le big bang municipal Alain Carignon et les collectifs de citoyens se donnent les moyens : redéfinition du périmètre, vente du patrimoine -dont Alpexpo- par appels d’offres internationaux, vente des HLM aux occupants, installations des services municipaux et des SEM dans les quartiers … Ces moyens sont les seuls à répondre aux  enjeux d’embellissement, de propreté et de sécurité dont Grenoble a besoin. Tout le reste est mensonge et consiste à tromper les Grenoblois sur la marchandise. Car la ville est financièrement exsangue

Nous publierons les propositions  “POUR  RÉTABLIR L’ATTRACTIVITÉ du TERRITOIRE”

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *