PUNKS au CENTRE VILLE: E.PIOLLE NE RÉPOND PLUS

« Nos adhérents constatent que le problème est réapparu début janvier au Kiosque du Jardin de Ville et reprend maintenant sur la totalité des cinq points chauds » a rappelé l’Union des habitants du Centre Ville à Eric Piolle dans une lettre du 25 janvier dernier .La présence ostentatoire des zadistes/antifas/punks à chiens et leur comportement agressif et déplacé avait pris une ampleur inégalée à la fin de l’été 2015 dans le centre ville. Un compte rendu de l’Union de Quartier de janvier 2016 souligne le “silence assourdissant de la mairie”, suite à quoi les habitants ont décidé de relancer le Maire.

http://www.republicains38.fr/grenoble-les-habitants-du-centre-ville-demandent-des-comptes-a-e-piolle-vertspg/

UN PHENOMENE GÉNÉRALISÉ

Jardin de ville, rue de Bonne, Place Grenette, maison du tourisme, restaurant Mac Donald’s, Rue D’alsace, aucun lieu n’est épargné ! Avec l’arrivée du froid, la présence s’est faite plus rare. Selon les zadistes, “la rue ça t’apprends la vie”. On le constate en effet, dès que la température se fait trop peu douce, ils retournent vite se mettre au chaud…Néanmoins, la météo plutôt clémente de ce début d’année a vu la réapparition du phénomène, non sans porter préjudice aux commerçants, habitants, et passants de par la saleté et l’attitude complètement désinvolte des zadistes.

https://grenoble-le-changement.fr/2015/05/17/drogue-des-habitants-de-la-place-grenette-saisissent-le-maire/

L’INACTION MALADIVE DE LA MUNICIPALITÉ

L’ivresse sur la voie publique est répréhensible par la loi. Mais E.Piolle (Verts/PG)refuse de prolonger l’arrêté interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique qui permet aux policiers d’agir. Il préfère conseiller le “dialogue citoyen” aux habitants avec les indésirables plutôt que de prendre des mesures réelles. L’Union de Quartier « observe des pourparlers très longs entre les zonards et la police, pourparlers qui étaient bien plus courts quand l’alcool était interdit ».(!)

https://grenoble-le-changement.fr/2016/01/20/agglo-apaisee-63-de-delinquance-a-grenoble-par-rapport-aux-villes-comparables/

On comprend mieux ce comportement lorsqu’on sait que ces squatteurs sont pour la plupart membres des mouvances groupusculaires d’extrême gauche type Antifas, qui sont les mêmes qui ont tagué la statue du général de Gaulle à Calais récemment. Ils défendent les arbres de Notre Dame des Landes, pas ceux de Grenoble.

LES RIVERAINS LAISSÉS POUR COMPTE

Comme à son habitude, la municipalité est totalement insensible aux appels à l’aide des habitants et commerçants. Lors de l’assemblée générale des habitants de l’année dernière ceux ci avaient expliqué que ça ne pouvait durer. La réponse de Piolle est en train de s’inscrire dans ses décisions: il va étendre à l’infini cette zone piétonne qui fonctionne si bien.

<< agutte-sembat-e-piolle-vertspg-confirme-la-fermeture/

MORT du COMMERCE, PAUPÉRISATION et INSÉCURITÉ

Pourtant les conséquences sont identifiées: mort du commerce, paupérisation et insécurité , fuite des visiteurs extérieurs.Il s’agit de faire fuir les familles moyennes en rendant le centre ville inaccessible et monolithique.

Alors que la parole citoyenne lui semble si chère comme elle en donne l’illusion lors des “Assises Citoyennes” qui sont en réalité une campagne d’enfumage sans précédent, la municipalité fait une nouvelle fois preuve d’un dogmatisme idéologique, d’un aveuglement, d’un égoïsme, et d’une suffisance qui ne peuvent pas durer.

<< commerces-quand-sarretera-la-chute/
Les élus ne pourront pas rester infiniment sourds aux revendications des habitants, car ces derniers sont toujours plus nombreux à s’insurger contre des pratiques sans rapport avec les désagréments quotidiens qu’ils doivent subir.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *