DÉLINQUANCE : E.PIOLLE ÉTRILLÉ DANS C’ DANS L’AIR

A peine la « marche blanche » achevée réunissant un millier de grenoblois -qui réclamait moins de violence suite à la mort tragique d’Adrien Perez- ne respectant aucune trêve, la délinquance a frappé encore place des Géants le soir même.

Une fusillade a éclaté vers 20 h30 à Villeneuve un homme au moins étant touché ayant reçu plusieurs balles. « On a prodigué les premiers soins a raconté une habitante à un membre de notre collectif, nous l’avons sorti des buissons, il était criblé de balles dans les jambes et sur les bras sans parler des coups de crosses sur la tête. Il hurlait à la mort mais il n’y avait personne c’est pourquoi nous sommes descendus. Nous avons appelé le 15. il y avait un autre blessé qui est parti en courant. Nous avons à peine terminé la marche blanche contre les violences et voilà que ça recommence… » 

« LE MAIRE DE GRENOBLE à DE LOURDES RESPONSABILITES » 

Dans C’ DANS L’AIR (France 5) Grenoble a malheureusement été hier encore à la Une comme mauvais exemple de la violence. Les commentaires ont été accablants pour l’image de la ville tombée au niveau de Marseille : « il y a deux villes ou on à cette situation, Grenoble et Marseille« .  « ça fait des années que Grenoble compte ses morts « a affirmé Laurent Bazin le présentateur.  Eric Piolle a été à nouveau étrillé par les participants à l’émission , notamment par  le journaliste Yves Thréart pour qui le maire de Grenoble « Eric Piolle à de lourdes responsabilités dans la situation en refusant la vidéo-protection ».

PLUS de POLICIERS : « CA NE SERT à RIEN SANS UN APPUI LOCAL » (X.LEMOINE Maire de Montfermeil) 

Tandis que Xavier Lemoine le Maire de Montfermeil présent sur le plateau répondait à Pascal Clouaire qui annonçait « prendre contact avec Gérard Collomb pour demander un entretien » (!). « Le nombre de policiers n’est pas l’essentiel s’il n’y a pas un appui local, ça ne sert à rien, si tous les acteurs ne vont pas dans le même sens, si tous ne sont pas extrêmement réactifs, c’est voué à l’échec ».

Une condamnation sans appel de la municipalité  qui ne peut pas réclamer des policiers en encourageant la délinquance par tous ses politiques municipales (bétonisation, peuplement, appel aux migrants, absence de toute répression, attributions de logements…)

Un Maire de Montfermeil qui a expliqué que la lutte contre la délinquance nécessitait un affrontement et qu’il était faux de laisser croire qu’on peut la faire reculer sans avoir ce courage. Toutes ce qu’affirme Alain Carignon depuis des mois.

LES HABITANTS ASSIGNÉS RÉSIDENCE NE PEUVENT RIEN FAIRE 

Du côté de Villeneuve  le quartier est demeuré extrêmement calme mercredi soir comme si une certaine accoutumance s’installait à Grenoble. Le risque étant que les habitants assignés à résidence par la municipalité  jugent qu’ils ne peuvent rien faire d’autre que se taire, pendant que tous ceux qui ont un peu plus de moyens choisissent de quitter la ville. Cette spirale de l’arrivée de personnes en difficultés de plus en plus nombreuses cumulée  avec le départ des classes moyennes produit cette dégradation générale de la ville .

Elle se répercute en cascade : peuplement, valeur des biens, incivilités, saleté, pouvoir d’achat dans les commerces…

E.PIOLLE NE MANIFESTE AUCUNE EMPATHIE à L’ÉGARD des VICTIMES 

Le drame qui a coûté la vie à Adrien Perez n’a pas fait sortir Eric Piolle (Verts/PG) de son silence. Ni la fusillade de la Villeneuve. Pascal Clouaire Adjoint (Verts/PG) a fait office d’homme à tout faire racontant des balivernes. Comme si la situation de l’agglomération grenobloise était imputable à l’Etat. On a vu les inévitables R.Sulli d’Echirolles ( PCF) répéter la même antienne. Alors que l’essentiel des causes de cette délinquance est la conséquence de choix politiques locaux combinés :  bétonisation, taux excessif de logements sociaux concentrés, absence de responsabilisation et de sanction, absence de répression …

Elles produisent ces bombes à fragmentation qui se diffusent dans tous les quartiers et menacent notre agglomération d’une explosion générale. Qui peut aller très loin. Les élus locaux redoublent de cynisme et de démagogie en répétant chaque fois qu’ils n’y sont pour rien.

DES APPARTEMENTS HLM DANS LESQUELS PERSONNE NE PEUT PÉNÉTRER 

Pourtant cette « victime défavorablement connue des services de police »  (DL 9/8/18) dans une BMW place des Géants n’est-elle pas logé par l’office HLM présidé par Eric Piolle ? Faut il attendre une victime innocente qui reçoive une balle perdue ?

Le même jour dans le DL des habitants de Mistral expliquent que leurs appartement sont envahis de cafards mais que l’OPHLM ne peut pas traiter efficacement : « Le problème c’est que nos actions ne sont jamais réalisées à 100%, en raison d’appartements auxquels on n’arrive pas à accéder, car les locataires n’ouvrent pas leur porte, et ce malgré plu­sieurs passages successifs, du porte ­à­ porte, des affiches et des courriers. Tout l’immeuble n’est pas entièrement désinfecté, donc ça revient ».(DL 8/8/18).

AUCUNE ACTION, AUCUN SIGNALEMENT d’E.PIOLLE 

Ainsi il est possible « d’occuper » officiellement  un appartement HLM, ne pas y résider ou bien s’en servir comme plate forme pour la drogue et le délinquance  sans que le propriétaire ne bouge le petit doigt. Aucune action, aucun signalement : Eric Piolle Maire -Officier de Police Judiciaire- et Président d’Actis garde les bras croisés.

AMENDES et EXPULSION des FAMILLES QUI VIVENT de la DÉLINQUANCE 

Alain Carignon et les collectifs de citoyens ont des solutions concrètes pour mettre fin à cette impunité et faire reculer la délinquance des quartiers ou ils se nichent comme dans un cocon protégé. A plusieurs reprises ils ont énuméré les mesures qu’ils prendront dans 18 mois une fois l’alternance  effectuée : règle des 3 tiers dans les quartiers à la place du 100 % HLM (un tiers HLM, un tiers Propriétaires, un tiers activité,)  installation du Maire, de la mairie et de tous les organismes municipaux et para municipaux dans les quartiers, police renforcée, armée, à cheval, brigade canine drones..

CAMERAS RELIÉES 24 h sur 24 à UN PC OPÉRATIONNEL 

Mais aussi amendes et expulsion pour les familles de dealers logées dans les HLM, suppression des avantages municipaux à chaque faute, caméras reliées 24 h sur 24 à un PC opérationnel avec captation des immatriculations des voitures et scooters volés… ces mesures combinées à une re-qualification de la ville (embellissement, propreté, logements) et à la réhabilitation du patrimoine par des investisseurs privés haut de gamme produiront très vite une inversion de la tendance.

Oui il est indispensable d’engager des actions à l’opposé de ce qui est conduit aujourd’hui. Il y faut du courage, de l’expérience et être opérationnel. C’est pourquoi nous faisons confiance à Alain Carignon

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

5 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *