FAUX et USAGES de FAUX : Eric PIOLLE S’ENFONCE

Place Victor HUGO : LA MUNICIPALITÉ SOULÈVE UNE VAGUE de PROTESTATIONS
MOBILIER URBAIN : E.PIOLLE IMPOSE A.MORONNOZ

Il se trouve 2 « citoyens » Grenoblois pour défendre la fermeture de Grenoble  et apporter leur témoignage de soutien à la municipalité Piolle. Ils figurent dans le somptueux document de la Métro distribué cette semaine dans toutes les boites aux lettres des Grenoblois.

Samuel MENNETRIER EST SUR TOUS LES FRONTS du SOUTIEN …

Le premier, Samuel Mennetrier est sur tous les fronts : expert en imposture il a créé une fausse Union de Quartier avec quelques thuriféraires de la municipalité afin de combattre l’Union de Quartier Championnet trop indépendante de la municipalité, un faux observatoire de la qualité de l’air qui n’existe pas et un faux « vivre  à Grenoble » alimenté par la com’ municipale. Il s’est probablement lié avec Eric Piolle chez Hewlett Packard ou il est toujours employé.

… ET SIGNE UN VRAI TRACT ÉLECTORAL 

Dans le journal distribué, au nom des habitants (!) Samuel Mennetrier se dit heureux « de participer à une nouvelle façon de vivre la ville, mieux adaptée à nos usages quotidiens, plus sensible à notre bien-être, à notre santé (!) au développement des nouvelles mobilités... »Un vrai tract municipal sans rapport avec la réalité. Mais il démontre bien qu’il se situe totalement dans le système pour utiliser exactement les mêmes méthodes d’enfumage. Il ajoute en effet : « mon regret : que notre participation soit parfois interprétée comme une prise de position politique… ».

Un vrai haut parleur qui répète des mots d’ordre. C’est un abaissement considérable d’avoir transformé le langage de l’authenticité en vulgaire communication répétitive.

On peut se poser la question de savoir jusqu’à quand la municipalité va  prendre les grenoblois pour des attardés mentaux ?

P.FOUARD MEMBRE du COMITE de SOUTIEN, CANDIDAT VERTS/ADES..

Le second « citoyen » à chanter les louanges de la municipalité est un autre membre du comité de soutien des Verts/Ades, lui-même candidat sur la liste des régionales en 2010, Pascal Fouard. Il est l’un des promoteurs de la monnaie locale très soutenue par la municipalité…Il explique  que son «  collectif a été consulté dés le début du projet. Nos exigences en termes d’aménagement et de valorisation patrimoniale du quartier ont été entendus ». On retrouve les méthodes du clan Avrillier. Le Grand Timonier peut être satisfait à la lecture de ce supplément de Grenoble Alpes Métropole : les grenoblois adhèrent massivement à ses décisions. N’avait il pas expliqué Lui-même que  » l’immensité des messages que je reçois c’est « on vous soutient » ?

A la lecture de sa presse, le Guide éclairé que Grenoble a la chance d’avoir à sa tête peut constater à nouveau que sa politique est approuvée par deux grenoblois.

Anne HIDALGO A ÉTÉ ANNULÉE à CAUSE  UNE ÉTUDE D’IMPACT INSUFFISANTE …

Ce document de type soviétique a été rédigé avant la décision du tribunal de Paris d’annuler l’arrêté de fermeture des voies sur Berges pris par Anne Hidalgo à cause d’une étude d’impact insuffisante. A Grenoble, soutenu par MM Mennetrier et Fouard, Eric Piolle a même refusé toute étude d’impact préalable. Au moins elle ne peut donc pas être insuffisante.

… E.PIOLLE FERME GRENOBLE SANS ÉTUDE D’IMPACT !

Mais on voit mal comment le Tribunal administratif pourrait valider la  décision de fermer une ville  sans avoir analysé les conséquences environnementales, sur les déplacements, l’économie et l’emploi.

Le document de propagande de la Métro est aussi grossier que Gre’News. Afin de faire passer la pilule il montre en même temps la joie des Maires de Sarcenas, Poisat, Herbeys , Noyarey qui, eux aussi, modifient leur centre ville.

LE CENTRE VILLE de GRENOBLE COMPARÉ à POISAT, HERBEYS, SARCENAS… 

Il s’agit de montrer que Grenoble s’inscrit dans un ensemble. La Métro n’a pas osé comparer le centre de Grenoble avec ceux de Bordeaux, Lyon, Nantes, Strasbourg…. C’est d’ailleurs l’un des exécutants disciplinés  promu Vice-Président, Guy Jullien, Maire de Veurey qui explique ce qui est bon pour Grenoble.

Avec ce nouveau faux et usages de faux, Eric Piolle se replie encore sur un pré-carré de plus en plus réduit et se trouve contraint d’abuser des mêmes qui servent à plusieurs usages.

TOUT CONCOURT à AFFAIBLIR L’ATTRACTIVITÉ de GRENOBLE 

La décision unilatérale de fermer la ville, de supprimer la mixité des déplacements, d’étendre la zone piétonne en tâche d’huile sans avoir maitrisé l’existante, tout concourt à affaiblir l’attractivité de Grenoble. C’est pourquoi il faut recourir au trucage pour afficher des personnes qui expriment leur soutien à visage découvert.

Plus il avance, plus Eric Piolle s’enfonce.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *