CULTURE: « réponse calamiteuse » de O.Bertrand et P.Mériaux selon A.Dontaine (PG)

Olivier Bertrand ( Verts/Ades) et Pierre Mériaux l’inspecteur du travail (Verts/PG) sont deux spécimens très sectaires du noyau dur de la municipalité Piolle. Leurs interventions sont toujours brutales, empreintes de dogmatisme. Même à l’intérieur du système ils suscitent une certaine gêne.

Olivier Bertrand gère le Palais des Sports dans l’opacité la plus complète et a réglé son compte à nombre de festivals, de manifestations sur un seul critère partisan. La seule gratuité qu’il ait accordé l’a été à Edwy Plenel (Mediapart) pour une journée entière de manifestation contre l’état d’urgence et ce après les attentats du Bataclan. C’est dire son ouverture.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/02/07/mediapart-au-palais-des-sports-un-cadeau-de-e-piolle-a-e-plenel/

SECOURIR CORINNE BERNARD (Verts/ADES)  EN PERDITION 

Dans un mail révélé par «  Le Postillon » Alain Dontaine responsable du Parti de Gauche à Grenoble, proche d’Elisa Martin, pointe t il « la calamiteuse réponse de Mériaux et Bertrand sur Facebook à l’article de Libé «  .

Leur intervention dans le domaine culturel pour secourir une Corinne Bernard (Verts/Ades) en perdition a produit le résultat inverse à celui qui était recherché. Tous les acteurs culturels mécontents ont été choqués par le mépris et l’arrogance manifestés par les deux compères.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/02/02/2928/ (» La MUNICIPALITE PIOLLE N’A AUCUNE EMPATHIE avec les ARTISTES »)

LE DERNIER ENDROIT OU ILS DEVAIENT INTERVENIR: LA CULTURE

Leur dureté est connue mais le dernier endroit où elle devait être utilisée est bien à l’égard des acteurs culturels. Les règlements de comptes aux Musiciens du Louvre ou à MC2, la reprise en mains des théâtres avec l’élimination du tricycle, les menaces sur le Ciel, la fin de nombreux festivals, le financement d’une kermesse avec la journée des Tuiles ( 500 000 €) pour ne citer que quelques faits saillants, tout démontre que la municipalité Piolle n’a aucune empathie pour les acteurs culturels et n’avance qu’avec un prisme partisan.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/04/17/culture-a-grenoble-alain-carignon-recadre-la-municipalite/

UN ACCROISSEMENT DU REJET

On comprend qu’Alain Dontaine juge «calamiteuse » leur intervention dans ces domaines. Les Rouges/Verts Grenolois n’avaient pas besoin d’Olivier Bertrand et Pierre Mériaux pour susciter le rejet. Mais le commentaire sans aménité d’un ponte du parti de Gauche en dit long sur l’ambiance municipale. Alors que « L’Express » titre « Piolle dans la tourmente » le délitement public de sa municipalité, la débandade générale démontre que la ligne de communication ne pourra pas être tenue longtemps.

Le réel est en train de la rattraper à la gorge.

http://www.republicains38.fr/reseau-citoyen-parti-de-gauche-debandade-municipale-chez-e-piolle/

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *