FINALE : GRENOBLE EN FEU

La finale France/Argentine a été émaillée d'incidents. Dimanche soir, Grenoble était en feu.

DÉGRADATIONS ET INCENDIES

Dès le coup de sifflet final, les problèmes ont commencé. Tirs de feux d'artifices, incendies de poubelles, vitres de voitures brisées, trottinettes et mobilier urbain jetés sur la chaussée... Des vandales ont laissé libre cours à leur pires pulsions de destruction, principalement dans le centre-ville entre la gare et Victor Hugo, autour d'Alsace Lorraine.

2 CRS BLESSÉS

Les forces de l'ordre ont patiemment tenté de contenir cette débauche de violence. Plusieurs fois, elles ont été contraintes d'utiliser le gaz lacrymogène pour disperser la foule. Le tout sous les insultes et les jets de projectiles des casseurs. Le Dauphiné Libéré révèle que 2 CRS ont été légèrement blessés au cours de cette soirée. Mais qu'il n'y a eu aucune interpellation.

A. CARIGNON : "LA DÉLINQUANCE SE CROIT TOUT PERMIS"

Alain Carignon, Président du Groupe d'Opposition, a été le premier responsable politique à réagir face à ces scènes intolérables. "Quelle tristesse en traversant le centre ville que de voir ce Grenoble en flamme, ces ordures qui occupent la chaussée et la délinquance qui se croit tout permis grâce à une municipalité qui refuse toute action pour la réduire". 

LE FRUIT DE LA COMPLAISANCE MUNICIPALE

Si de telles scènes de guérilla dans les rues ont pu avoir lieu, c'est bien parce que règne un sentiment d'impunité chez les délinquants et casseurs en tout genre. Ceux-ci ont bien perçu l'absence de volontarisme d'Eric Piolle, le rejet clair de toute politique de sécurité par la Municipalité qui refuse le développement de la vidéoprotection, le contrôle des attributions de logements sociaux pour éviter de loger la délinquance, le renforcement et l'armement de la police municipale... Dès lors, ils se croient tout permis à Grenoble, capitale du laxisme.

SACCAGEGRENOBLE AU COEUR DE L'ACTION

Le groupe Facebook "Saccage Grenoble" a relayé en direct les photos et vidéos des incidents, montrant encore une fois la réactivité de ses membres. Pour une vision complémentaire de l'actualité grenobloise, n'hésitez pas à rejoindre le groupe en cliquant ici

grenoble feu

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.