PRIX de L’ARBRE : UNE BRIQUE DE BÉTON POUR E.PIOLLE ?

Dominique Spini , une habitante du quartier Championnet, membre du collectif de la société civile a répondu au concours lancé par la municipalité sur la plantation d’arbres. Elle a inscrit son projet en publiant la photo des platanes de l’esplanade menacés par le projet immobilier de la ville expliquant :

QUE LA MUNICIPALITÉ S’ENGAGE A NE PAS ABATTRE UN SEUL PLATANE”

«  je réponds aux critères définis pour être participante au concours sur la plantation d’arbres. Plutôt qu’un projet de plantation je propose que la municipalité s’engage à ne pas abattre un seul platane du nord de l’esplanade alors qu’une centaine est menacée par ses projets immobiliers, qu’elle renonce à l’urbanisation du parc Henri Tarze afin de sauver les arbres de ce secteur, qu’elle réalise en urgence le jardin promis aux grenoblois de la presqu’île ce qui leur permettra de bénéficier de 1 M2 d’espaces verts par habitant et plus généralement qu’elle cesse la bétonisation de Grenoble, devenue la ville la plus dense de France hors région parisienne. 

Jean BRON, LESDIGUIÉRES, place de la GARE…les ARBRES ABATTUS

«  Ces dernière années les arbres ont été abattus sans ménagement sous des prétextes divers  (rue Lesdiguières, place de la Gare, piscine Jean Bron…) et même les parcs existants sont amputés comme le parc Hoche. 

GRENOBLE LANTERNE ROUGE des ESPACES VERTS

«  Ce n’est malheureusement pas en plantant quelques arbres bienvenus évidemment que nous modifierons le classement catastrophique de Grenoble devenue lanterne rouge en matière d’espaces verts : moins de 12 M2 en moyenne contre 48 M2 par habitant aux villes de sa catégorie. Mais en renouant avec la création de parcs. 

«  si vous enregistrez cette candidature au concours et si mes vœux se réalisent il faudra alors remettre le prix au Maire de Grenoble »  

PRIX de L’ARBRE: UNE BRIQUE de BÉTON

Interrogée elle promet de prendre la tête d’une délégation de Grenoblois au mois de mai lors de la remise des prix afin qu’il soit décerné à… Eric Piolle. Dans le cas contraire il est très probable que des grenoblois se manifesteront auprès de Lucille Lheureux l’Adjointe ( Verts/PG) qui porte cette opération de com’ afin d’apporter un autre cadeau au Maire de Grenoble.

Une symbolique brique de béton serait assez représentative de la politique municipale.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Répondre à Paul Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *