LA COMBINE d’Olivier VERAN (Ex PS) pour SAUVER E.CHALAS (LREM)

L’affolement gagne les politiciens professionnels depuis que la société civile avance ses solutions à visage découvert et que des grenoblois de plus en plus nombreux estiment que ce sont les seules à répondre aux défis que Grenoble doit relever. Les mots de suffisent plus en effet pour faire reculer la délinquance , retrouver l’attractivité, le développement, faire remonter la valeur des biens et favoriser les déplacements.

COMMENT PRETENDRE FAIRE SANS S’EN DONNER LES MOYENS ? 

Avec les collectifs, Alain Carignon propose des solutions concrètes et financées par la révision complète du périmètre municipal et des réformes de structures jamais entreprises.  Ce que la presse a qualifié de “Big Bang”. Comment prétendre lutter contre l’insécurité, mettre en place des plans d’action pour l’embellissement, la propreté s’en sans donner les moyens financiers et attaquer les maux à la racine ?

O.VERAN (PS REPENTI) DÉPUTE DE TEISSEIRE, ABBAYE, JOUHAUX DEPUIS 10 ANS

Tout le monde le sait bien et Olivier Véran le premier, lequel Député PS depuis 10 ans des quartiers Teisseire, Jouhaux, Abbaye a bien montré dans quelle ligne politique il s’inscrivait: celle de l’immobilisme et de la connivence afin de récolter les voix.

Aujourd’hui, dans une posture politique digne de l’ancien monde, le parti du Président de la République veut absolument compter un candidat d’Emmanuel Macron à Grenoble. Comme s’il s’agissait de voter pour ou contre le Président aux municipales. Au lieu de répondre sérieusement aux problématiques des grenoblois, le parti préfère la logique politique du passé. Il se prépare dans une organisation totalement fermée qui éloigne tous les militants sincères de la décision. C’est dans un cénacle très restreint que les décisions sont concoctées sur la base de sondages. Visiblement celui qu’ils ont financé à grands frais n’a pas du être favorable à Emilie Chalas !

O.VERAN TÊTE de LISTE POUR FAIRE E.CHALAS MAIRE 

Emilie Chalas la Députée LREM dont la circonscription va être supprimée dans la réduction du nombre de parlementaires s’était déclarée candidate en effet. Outre le résultat du sondage, sa faiblesse supposée pour affronter les problèmes auxquels les grenoblois font face (développement des mafias, concurrence des Métropoles, re-qualification de la ville)  amène Olivier Véran à proposer un schéma qui l’arrange : il serait tête de liste suivi d’Emilie Chalas et emportant la mairie (!), il négocierait ce Ministère de la Santé dont il rêvait déjà sous Hollande (!), laissant la deuxième de liste à la Mairie.

LE DEGRÉ DE CONSCIENCE DES GRENOBLOIS LEUR ÉCHAPPE 

Il parait que c’est Alain Carignon le “vieux” et la République en Marche la moderne ! S’il est des combinaisons dépassées c’est bien celle-là.

Une donnée est en train d’échapper totalement aux politiciens locaux : le degré de conscience des Grenoblois sur la situation de leur ville. Ce cercle “dirigeant”  est devenu hors sol. Les grenoblois ont été trompés  en 2014 croyant élire un gentil écologiste la fleur à la bouche alors qu’il n’était que la vitrine légale d’une extrême gauche dogmatique et paravent d’une arrière boutique nauséabonde. Ils ne se  laisseront pas tromper deux fois.

STOPPER LA CHUTE DE LA VALEUR DES BIENS 

Dans 18 mois les propriétaire veulent que la baisse dramatique de la valeur de leur appartement soit stoppée car ils n’ont pas travaillé toute leur vie pour voir leurs économies s’effondrer. Ceux qui habitent le sud de la ville veulent retrouver la liberté d’en partir qui passe par la vraie re-qualification des quartiers comme Alain Carignon le propose avec l’installation de la Mairie, des services municipaux et para municipaux, la limitation à un tiers des HLM. Comment y parvenir sans revoir aussi les attributions de logements, mettre des amendes et prononcer les expulsions de familles de dealers ? Bref sans s’attaquer à la racine ce que n’a jamais fait Olivier Véran?

DU HOLLANDISME MILITANT AU MACRONISME D’OPPORTUNISME 

Les familles veulent pouvoir continuer à vivre au centre ville, c’est à dire avoir la possibilité d’y accéder et bénéficier d’un environnement propre et sécurisé. Les commerçants veulent retrouver des clients avec du pouvoir d’achat. Les artisans, les professions libérales et de service veulent pouvoir à nouveau travailler à Grenoble.

Les tripotages et les tour de passe passe d’Olivier Véran passé d’un Hollandisme militant -puisqu’il a demandé  jusqu’au bout qu’Hollande se représente à la présidentielle- à un opportunisme Macronien pour sauver son siège ne sont plus à la hauteur.

LE CHOIX : ENTRE E.PIOLLE et les SOLUTIONS de la SOCIÉTÉ CIVILE

Les Grenoblois ont des hauts le coeur quand ces manigances sont connues.

Plus on avance plus le choix sera bien entre la politique d’Eric Piolle  et les propositions de la société civile pour l’alternance portées par Alain Carignon qui est le seul, quoi qu’on pense de lui,  a avoir l’expérience et le courage pour les mettre en oeuvre sans perdre de temps. Il y a urgence en effet pour Grenoble.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *