TRANSPORTS COLLECTIFS : 278 % D’AUGMENTATION POUR LES PLUS DE 75 ANS

 

« En quoi l’âge influence­rait la tarification ? », répon­dent Éric Piolle  et Yann Monga­buru, lorsqu’on les interroge explique Saléria Benarbia dans le DL ( 28/7/17).
Les tarifs des transports en communs augmentent de … 278 % pour les plus de 75 ans. L’abonnement annuel passe de 36 € à 136 € pour les personnes qui perçoivent une retraite à partir de 1300 € par mois. Voilà une catégorie de Grenoblois que la municipalité peut ponctionner avec peu de risques d’avoir à se protéger des CRS !

C’est la nouvelle “tarification solidaire” mise en place par les Rouge/Verts grenoblois avec l’appui de Christophe Ferrari et des élus PS.

De LA GRATUITÉ AVEC CARIGNON, ON PASSE AU MATRAQUAGE AVEC PIOLLE 

Ainsi de la gratuité des transports en communs aux plus de 65 ans qui était un acquis sous la municipalité Carignon, on est passé sous la municipalité Destot (PS/PC/Verts/Ades) à  des abonnements préférentiels  et sous la municipalité Piolle (Verts/PG) à un matraquage sans précédent.

Au passage elle applique les mêmes critères que Macron qui va prélever une CSG supplémentaire sur ces mêmes niveaux de retraite ce qui va amputer doublement leur pouvoir d’achat.

GRATUITE des 18/25 ANS : L’ÂGE N’INFLUENCE PAS LA TARIFICATION !

“En quoi l’âge influencerait la tarification ?” demandent les mêmes qui avaient promis la gratuité des transports aux 18/25 ans dans leur engagement N° 25  sans aucun critère de revenus. ( évidemment non tenu).

L’avantage avec eux ? il suffit de les écouter pour établir qu’ils racontent n’importe quoi en fonction des circonstances.

A.CONFESSON (Verts/PG): “C’EST EUX QU’ON FERAIT PAYER LE PLUS CHER” 

Il se trouve d’ailleurs le “révolutionnaire” de service Alan Confesson (Verts/PG) pour répéter l’argumentation basique de tous les comptables qui le serinent  a satiété : les vieux sont plus riches que les jeunes. Ce qui, globalement,  semble une logique de la vie !  Ce serait assez bizarre de commencer “riche” sans avoir rien fait et de terminer “pauvre” après avoir travaillé.

Il faut donc prendre l’argent de ceux qui “gagnent” 1 300 € après une vie de labeur. On est riche très vite avec nos Rouge/Verts Grenoblois.

Alan Confesson pour qui “Les plus âgés sont ceux qui ont les revenus moyens les plus élevés. Si on voulait vraiment la justice sociale, c’est eux qu’on ferait payer le plus cher” (!) .

Décidément le grand capital et la finance cosmopolites se cachent ou ou l’ignorait.

Même Jean Giard, ancien Député communiste et ancien Adjoint d’Hubert Dubedout s’en est ému alors que ses collègues du parti dans l’agglomération ont suivi les élus Grenoblois dans ce matraquage.

DES ÉLUS VERTS/ADES/PG SUPER RICHES ! 

Sauf que de son côté , “le Président du SMTC” -comme il se nomme lui-même-  Yann Mongaburu (Verts/Ades) qui juge la richesse à 1300 € comment se perçoit -il avec  3 600 € d’indemnités/mois ? N’évoquons pas E.Piolle actionnaire à Singapour.   

Ses tarifs prohibitifs sur le stationnement des voitures ont été condamnés par le tribunal et E.Piolle a été contraint de rembourser 4 600 grenoblois !  Il est à craindre, s’agissant des transports, que les grenoblois âgés n’aient pas la même chance.

LES SENIORS MALMENÉS SANS MÉNAGEMENT 

La municipalité cherche des recettes de poche partout. Elle affirme ne pas augmenter les impôts -elle ne le peut plus puisqu’ils sont déjà les plus élevés de France- alors elle crée des taxes et augmente massivement les tarifs. Au lieu d’engager enfin des réformes de structures comme Alain Carignon le propose, permettant de maintenir les services et la solidarité.

S’agissant des séniors elle agit sans ménagement. Alors que cette âge de la vie mériterait de la considération et de l’attention elle a pris toutes ses décisions sous un angle exclusivement comptable.

FOYER BOUCHAYER, RESIDENCE NOTRE DAME : des MESURES VIOLENTES

Les habitants des Eaux-Claires l’ont vu lorsque le service de navette a été supprimée aux personnes âgées isolées qui prenaient leur repas au foyer Bouchayer.

Les 36 pensionnaires de la Résidence Notre Dame ( moyenne d’âge 88 ans) ont été sommés de déménager car la municipalité ne voulait pas engager les travaux de sécurité .

IL NE FAIT PLUS BON VIEILLIR à GRENOBLE

Avec les nouveaux tarifs des transports collectifs le message se confirme : il ne fait plus bon vieillir à Grenoble qui a été pionnière en son temps pour la politique de gérontologie avec notamment le regretté Professeur Hugonot. La municipalité Piolle engage la ville dans une phase ou toute humanité est gommée de la décision. Après le plan d’austérité c’est à se demander si les élus lisent les mesures proposées par les bureaux avant de les adopter?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *