PRESQU’ILE: E.PIOLLE RÉPOND sur le STATIONNEMENT

Si ce n’est pas une réponse à “Grenoble, le Changement”, ça y ressemble. Une page du DL ( 26/7) dans un article non signé pour présenter un “pavillon de la mobilité, mutualisé, innovant, écologique” (!) sur la presqu’ile de Grenoble, “l’éco-quartier” hyper densifié comme les autres.

Après notre post publié le 24,  toutes affaires cessantes, Eric Piolle (Verts/PG) a visité le chantier le lendemain 25 juillet !

10 PLACES POUR LES VOITURES ÉLECTRIQUES…

Au détour de l’article on apprend ainsi que “le pavillon” comprendra 475 places de stationnement et… 10 places pour les voitures électriques.

Jusque là la voiture était bannie de l’éco-quartier modèle et la municipalité ne communiquait pas sur un vulgaire parking. C’était bon pour la municipalité Carignon, laquelle – heureusement- a eu  la bonne idée de construire les plus importants: Musée, Denfert-Rochereau, Verdun, Europole, St Bruno…Que serait l’accès à Grenoble sans eux?

500 PLACES POUR LA BANQUE, 475 POUR 15 000 HABITANTS

Avec E.Piolle il était toujours question du “pavillon de la mobilité “ ,ce qui a tout de même une autre classe, mais ne permettait pas de comprendre ce qui se passe vraiment.

Ainsi, comme nous l’avions expliqué , le siège de la banque bénéficiera de 500 places de parking mais les 15 000 habitants de 475  et non pas de zéro ! Avec une part modale des déplacements des voitures inchangée selon l’équation Rouge/Verts qui sont en train de révolutionner aussi les mathématiques.

UN EMPLACEMENT POUR… 52 VÉLOS ! 

Il y aura un emplacement pour 52 vélos seulement. Bizarre quant on sait que le seul parking/Silo à vélos de la gare à 1 100 places mais il est vrai n’a jamais dépassé 100 vélos en stationnement. Pourquoi la presqu’ile est elle défavorisée?

” L’ATTENTE DE VIE SOCIALE? ”  LA SALLE DE FITNESS 

Par contre le pavillon comprend  “au rez­ de ­chaussée, une salle de fitness et un café vélos permettront de répondre à la demande des citadins en at­tente de vie sociale” car aller au bistrot et à la gym est une “attente de vie sociale…” selon le Piollisme.

C.FERRARI (PS) SIGNE UN CHÉQUE DE 12, 5 M € 

Au final ce parking a un coût très élevé: près de 13 millions d’€ mais le brave Christophe Ferrari Président (PS) de la Métro a sorti à nouveau son chéquier pour ses mandants. Les communes de la périphérie bien bonnes paient les opérations Piollesques.

Bien entendu les 1200 tonnes de béton et d’acier qui permettent d’élever ce “pavillon de la mobilité” ( parking) est un chantier innovant et écologique:  “Sur le toit, une terrasse végétalisée de 1 800 m2, arro­sée par l’eau de pluie et la nap­pe phréatique”. 

On retrouve enfin ces jardins sur les toits annoncés par la municipalité Destot en 2013 dans ce quartier. Des jardins “mutualités”. La réussite actuelle de gestion de l’espace public est telle que son  extension sur les toits est très judicieuse.

LA DENSITÉ URBAINE VA DOUBLER D’ICI 2025 

Le DL rappelle aussi que dans ce secteur ” ou la densité urbaine est appelée à doubler d’ici 2025 “ ( sans citer de chiffre d’habitants) ” l’ambition est de stabiliser le nombre de voi­tures” . Lors de sa présentation en septembre 2013 par M.Destot (PS) le DL écrivait: « Pour le moment, 15 000 personnes évoluent dans ce quartier,(…)mais l’objectif du projet est de porter ce nombre à 45 000 avec un tiers de chercheurs, un tiers d’étudiants et un tiers d’habitants ». 

Finalement au fil du temps il a été question de 15 000 habitants supplémentaires mais sur ce point  essentiel l’opacité demeure.

Y.MONGABURU (Verts/Ades): PAS UN DÉPLACEMENT-VOITURE SUPPLEMENTAIRE

Yann Mongaburu (Verts/Ades) avait été plus directif en son temps  sur les déplacements de ces habitants et avait édicté  son Evangile pour le nouveau quartier « de 50 000 déplacements par jour sur la Presqu’île, dont 55 % réalisés en voiture (actuellement NDLR) on devrait compter 120 000 déplace­ments en 2030, mais avec tou­jours 50 000 en voiture, dont la part modale sur ce secteur descendrait ainsi à 20 % »(!).

1000 PLACES de PARKING N’ENGENDRENT AUCUN DÉPLACEMENT SUPPLÉMENTAIRE …

Ainsi les 500 places de parking de la banque et les malheureuses 475 pour les 15 000 habitants ne vont pas générer un seul déplacement/voiture supplémentaire. “Abracadabra” , on tourne les bras et le miracle a lieu.C’est ça la magie Piollesque qui nous échappe, pauvres béotiens.

TOUS LES ANNONCES URBANISTIQUES ONT ÉTÉ FAUSSES 

Evidemment rien ne se passera comme annoncé. Pas plus que les services publics au pied des immeubles et la densité qui devaient permettre l’intégration sociale à Villeneuve ne l’ont réussi  (les municipalités démolissent année après année ces équipements…) , pas plus que les belles verrières du Lys Rouge n’ont apporté la félicité de la transparence ou la destruction du bâti ancien de Très Cloitres pour être remplacé par des HLM n’a amélioré le vivre ensemble, ou encore les nouveaux quartiers compacts tels Vigny-Musset ou De Bonne n’apportent la sécurité à leurs habitants, Presqu’ile et son “pavillon de la Mobilité” ne répondront aux besoins futurs.

UNE GODILLE IDÉOLOGIQUE QUI DIT TOUT et SON CONTRAIRE

Certes les médias chantent les louanges et de “journée de la mobilité ” sponsorisée aux opérations de com’ pour vanter ” l’innovation” ” l’écologie” la ” transition” les dithyrambes ne manquent pas comme ils n’ont jamais manqué aux lamentables opérations urbanistiques de la gauche et des Verts/Ades grenoblois qui ont fait le malheur des habitants.

Mais le rétropédalage pour expliquer qu’il y aura quelques places de stationnement pour les habitants démontre la godille idéologique de la municipalité dans ce dossier aussi. 

V.FRISTOT ( Verts/Ades) ” DANS 20 ANS IL N’Y AURA PLUS DE VOITURES” 

Vincent Fristot  le si riant Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme n’avait il pas expliqué aux habitants de l’esplanade qu’il  »ne fallait pas s’inquiéter, dans 20 ans il n’y aura plus de voitures».(!) Pourquoi alors construire encore 475 places avec seulement 10 pour les véhicules électriques dans le “pavillon de la mobilité” symbole du XXI eme siècle dans lequel Sa Grâce nous fait entrer ?

M.DESTOT (PS) : LES HABITANTS DEVRONT RESPECTER LA RÉGLE “

D’ailleurs en 2013 la municipalité Destot écrivait: ” les gens faisant le choix d’y habiter devront  en respecter les rè­gles », c’est­ à­ dire qu’ils de­vront apprendre à utiliser les moyens de transport alterna­tifs (tramway, vélo, etc.) car le nombre de places de sta­tionnement ne sera pas aug­menté malgré la croissance du quartier “

J.CHIRON (PS) : PRENDRE L’ENGAGEMENT: PAS de VOITURE 

Jacques Chiron, alors Adjoint aux déplacements ( une sorte de Yann Mongaburu d’hier)  Sénateur PS jusqu’en septembre, entre deux déplacements à St Exupéry pour aller attraper son TGV avait même demandé  » des engagements  » aux futurs habitants du polygone : pas de voiture.

M.DESTOT (PS) : ” L’IDÉE d’UNE CITÉ IDÉALE…”

Avant Eric Piolle ,Michel Destot avait présenté le futur quartier au salon de l’immobilier d’entreprise: » Il s’agit de l’approche de la ville de demain, celle qui favorisera mixité, mutualisation, respect de l’environnement et lien social. Ce qui est en train de se construire c’est bien l’idée d’une cité idéale qui favorise l’épanouissement et le bonheur de chacun . Il y a une immense volonté de remettre (enfin) de l’humain dans la ville .De retrouver un sens.De réinjecter de la solidarité, du vivre en commun.De brasser des populations. on réinvente le vivre ensemble » ( le DL).

M.DESTOT :RECRÉER LE LIEN SOCIAL PAR “L’ANIMATEUR D’ILOT” 

Entre temps il semble qu’on ait oublié le projet de « redonner vie au concierge «  comme prévu. Mais on ne prononçait  pas le nom.Ce serait » le manager » ou » l’animateur d’îlots » .On hésitait encore entre le capitalisme pur (manager) ou la social démocratie ( animateur d’îlots). En tout cas ç’en était fini pour l’animateur socio-culturel, l’agent d’ambiance, le travailleur social qui ont été la vedette pendant 30 ans à Grenoble. Vieillot,dépassé autant que le parking.

E.PIOLLE (Verts/PG) PRÉFÈRE “L’ATTENTE de VIE SOCIALE”  dans la SALLE de  FITNESS

Cet animateur d’ilot “ C’est l’élément phare dans la philosophie (!) de l’ilot intégré, avait alors expliqué Laurent Gaillard, Directeur de l’Urbanisme de la ville de Grenoble, il aura pour mission de recréer du lien social en assurant une présence humaine au coeur de l’ilot” 

Ah ce “lien social”  dont nous demeurons nostalgiques  tant il a fait de progrès à Grenoble grâce à cet urbanisme novateur, devenu maintenant sous Piolle  “attente de vie sociale ” qui peut être satisfaite au bistrot ou dans la salle de fitness .

“L’animateur socio-culturel”  avait donc été transformé en  “animateur d’ilots” sous Destot. Sauf que cet  “‘élément phare” du projet,  a purement et simplement disparu avec Piolle !

HABILLER LE BÉTONNAGE INTENSIF,  SEULE RÉALITÉ QUI DEMEURE…

C’est dire si on peut faire confiance à leurs annonces. La continuité et la complicité dans ces domaines aussi entre les municipalités Destot associées aux Verts/Ades jusqu’en 2008 et la municipalité Piolle sont totales. Leurs formulations ridiculement teintées de technique et de sociologie pour impressionner le gogo sont toujours fausses.  Elles ont seulement pour mission d’habiller  le bétonnage intensif , seule réalité qui demeure de leurs exploits linguistiques

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *