RÉSIDENCE NOTRE DAME: 35 PERSONNES ÂGÉES VICTIMES de la MUNICIPALITÉ

La moyenne d’âge des résidents est de 88 ans. La doyenne à 104 ans. Les municipalités Destot (PS) et Piolle (Verts/PG) ont fait l’impasse sur l’entretien et la sécurité des bâtiments. La Résidence-foyer municipale Notre Dame au centre de Grenoble devrait fermer en 2017 car la sécurité des 35 résidents n’est plus assurée.

C’est ce qu’ont piteusement annoncé les élus d’extrême gauche “responsables” Kheira Capdepon et Alain Denoyelle (DL du 6/11/16).

LA MUNICIPALITÉ DESTOT/SAFAR (PS) A STOPPÉ TOUT ENTRETIEN des ÉQUIPEMENTS

La municipalité Destot/Safar (PS) qui a ruiné Grenoble et l’a placée en tête des grandes villes pour l’impôt sur les ménages a fait l’impasse sur tout le patrimoine Grenoblois qui s’écroule ( ancien Musée, Tour Perret, Orangerie…) a stoppé tout l’entretien de la ville et on découvre qu’elle a fait de même dans le domaine de la solidarité avec les personnes âgées.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/20/destot-ou-piolle-ps-ou-vertsades-qui-a-ruine-grenoble/

UN RAPPORT  ACCABLANT SUR LA SÉCURITÉ 

Le rapport de l’organisme chargé de contrôler la conformité de l’équipement est accablant. « L’accessibilité des secours est très déficien­te » ou encore « les baies ne possèdent aucun degré de résistance au feu ». A propos de l’installation électrique: « elle est très vieillissante, les rapports de vérification le confirment. Quatre­ vingt ­neuf observations, c’est beaucoup trop pour un établissement qui présente ce niveau de risque ».

INCENDIE: DES PERTES HUMAINES SANS POUVOIR PRÉCISER le NOMBRE de VICTIMES

En cas d’in­cendie « des pertes humai­nes sont possibles dans l’état actuel de la sécurité au sein de l’établissement, sans pouvoir préciser exactement le nombre de victi­mes ». Il recommande d’ores et déjà de  «ne plus rece­voir de personnes extérieu­res à l’établissement au sein du foyer. Le risque est trop important ». Ce qui signifierait l’interdiction des contacts avec les familles!

300 000 € POUR LES ROMS, 500 000 € POUR LA JOURNÉE des TUILES...

La municipalité Piolle a trouvé 300 000 € et 55 000 €/mois de fonctionnement pour installer des chalets aux familles Roms au Rondeau, 500 000 € pour sa journée des Tuiles mais n’a pas pensé aux personnes âgées. Elle a d’ailleurs supprimé des permanences et rogné des moyens comme à Bouchayer.

https://grenoble-le-changement.fr/2015/10/18/le-foyer-bouchayer-a-e-piolle/

L’INCERTITUDE SUR LE RELOGEMENT et le DÉMÉNAGEMENT PEUVENT ÊTRE FATAL

L’incertitude sur le relogement de ces 35 personnes âgées et le déménagement lui-même peut être fatal à cet âge.  Alors qu’avec ses engagements 89 et  90 la municipalité Piolle promettait de “veiller au bien être des personnes âgées”. Parmi tout ce qu’elle promettait de  favoriser figurait évidemment “les foyers-logements avec offres de soins” (!).

APRÈS LES BIBLIOTHÈQUES, PISCINE, HALTE GARDERIE, les RÉSIDENCES de PERSONNES ÂGÉES

Après les fermetures des bibliothèques et maison de quartier, de la piscine des Iris à Villeneuve, de la Halte Garderie aux Alliés Alpins, 35 personnes âgées sont directement victimes de l’impéritie municipale et mises en danger dans leur actuelle résidence et par leur éventuel déménagement.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/16/grenoblois-a-e-piolle-bibliotheques-petits-fours/

Alain Carignon à l'hôtel de ville en discussion avec Jérôme Safar (PS), Pascal Clouaire ( Verts/PG) et Aziz Sahiri

Alain Carignon à l’hôtel de ville en discussion avec Jérôme Safar (PS), Pascal Clouaire ( Verts/PG) et Aziz Sahiri (LR).

Alain CARIGNON: “Le SOCIAL et la SOLIDARITÉ SACRIFIÉS SUR l’AUTEL de la GABEGIE FINANCIÈRE”

Pour Alain Carignon, Ancien Ministre qui a réagit dès dimanche « avec la découverte que les travaux d’entretien courant et de mises aux normes du Foyer-Résidence pour Personnes Âgées Notre-Dame n’ont jamais été effectués ces 20 dernières années au mépris de la sécurité même de ses résidents, le bilan de la gestion de Grenoble de la gauche et des Verts/Ades s’alourdit encore”.

Ajoutant: “On ignorait que le secteur social et la solidarité avec nos aînés avait été aussi sacrifié sur l’autel de la gabegie financière et des dépenses de fonctionnement inconsidérées.” ( DL du 7/11/16).

LES RÉFORMES STRUCTURELLES SONT URGENTES

Il rappelle que  « Cette situation implique en urgence des réformes structurelles fortes telles que celles que nous avons présenté afin de dégager des moyens nouveaux permettant de faire face aux obligations de la ville. Ce devrait être la tâche du prochain budget afin de mettre fin à la réduction des services aux Grenoblois »

https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *