SORTIE des ÉCOLES: les AGENTS de SÉCURITÉ SUPPRIMÉS à la RENTRÉE

Par mesure d'économie la municipalité Piolle veut supprimer les agents de sécurité à la sortie des écoles
Par mesure d'économie la municipalité Piolle veut supprimer les agents de sécurité à la sortie des écoles
«Nous avons fait le choix de retirer cette fonc­tion selon les zones. On regardera ça de plus près mais en même temps, on a fait une Métro­pole apaisée... » ose dire Elisa Martin (PG) devant l'assemblée générale des habitants du Village Olympique (DL du 22/5/16) << agglo-apaisee-63-de-delinquance-a-grenoble-par-rapport-aux-villes-comparables/ MALGRÉ LES RALENTISSEURS IL FAUT LES AGENTS de SÉCURITÉ Elle répondait à un parent d'élèves qui expliquait qu'au village olympique la rue Lorenzaccio qui longe l'école Christophe Turc est  équipée de ralentisseurs ce qui n'empêche pas que les véhicules roulent à vives allures. C'est la même chose sur la rue Alfred de Musset ou l'avenue La Bruyére, axes régulièrement empruntés par les parents et enfants. Des incidents graves ont déjà eu lieu par le passé (entre autre sur la rue A. de Musset).
"Penser l'enfant dans la ville " et "sécuriser ses déplacements " s'engageait Eric Piolle. Un des 120 engagements trahis
"Penser l'enfant dans la ville" et "sécuriser ses déplacements" s'engageait Eric Piolle. Un des 120 engagements trahis
Mais à la rentrée la municipalité Piolle supprime les agents de sécurité à la sortie des écoles qui font la circulation sur les passages protégés.  Par mesure d'économie elle sacrifie la sécurité à la sortie des écoles ! Et crée des chômeurs supplémentaires. https://grenoble-le-changement.fr/2016/04/23/6121/ (EXCLUSIF: La VÉRITÉ sur la DÉLINQUANCE à VILLENEUVE, VILLAGE OLYMPIQUE, ABBAYE, MALHERBE…) E.PIOLLE PRÉTEND QUE LA VILLE EST APAISÉE, PLUS BESOIN D'AGENTS ! Eric Piolle prétend qu'avec la zone 30 il a fait une "ville apaisée" et que ça suffit pour la sécurité et le bien être des enfants. Pourtant, même avec des ralentisseurs il y avait des agents de sécurité pour les enfants. La municipalité préfère affecter 500 000 € à la journée des Tuiles plutôt que d'assumer ses responsabilités essentielles. La priorité de Piolle pendant la campagne qui était de faire une ville protectrice pour les enfants ressemble au discours de Hollande du Bourget sur la finances qui était son seul ennemi. " SI UN ENFANT SE FAIT RENVERSER, VOTRE RESPONSABILITÉ EST EN JEU" « Si un enfant se fait renverser, c’est votre responsabilité qui sera en jeu !» a lancé un habitant du Village Olympique à un Eric Piolle totalement indifférent. Les temps ont bien changé.... << les-compagnies-ne-veulent-plus-assurer-grenoble/  
2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *