UNE VALISE AVEC 25 000 € POUR TAGUER GRENOBLE

billets euro
pris dans la poche des grenoblois

Les grenoblois vont payer 25 000 € pour promouvoir les tags. Dans une ville au bord de la mise sous tutelle, de l’aveu même de E. Piolle qui avait privé les citoyens de services publics pendant une journée en Novembre dernier. Une journée qu’ils ont bien sûr quand même trouvée sur leur feuille d’impôts. Dans ce contexte la municipalité a décidé d’augmenter la subvention du promoteur du street art, est ce aussi pour ça que la taxe sur les ordures ménagères a été augmentée de +19% ?

<< grenoble-taxes-des-ordures-menageres-19-en-2016/

MANQUE D’ARGENT ? PASSE MOI LA VALISE …

Corinne Bernard, ex chef de gare, adjointe à l'inculture, ravie de voir du junk (= pourri) rue Génissieu
Corinne Bernard et l’art selon elle, une compétence acquise en tant qu’ex chef de gare

Le manque d’argent est sélectif à Grenoble. Corinne Bernard (Verts/Ades), l’adjointe au néant culturel, n’a eu aucun mal à en obtenir une valise pleine pour les tags.

Il est vrai qu’elle les a élevés au rang d’art officiel municipal. Alors silence, respect, on s’incline.

C’est ce qu’a fait E. Piolle (Verts/PG) qui lui a passé une valise bien remplie. Avec de l’argent des grenoblois.

 

>>> ALLER VOIR les streets de l’art officiel municipal

UNE VALISE 3 FOIS PLUS GROSSE TOUS LES ANS !

25 000 euros, c’est quasiment le triple de l’année dernière. Les finances de la ville seraient elles devenues bénéficiaires ? La ville serait elle devenue trois fois plus propre ? La police municipale aurait elle enfin obtenu le minimum de moyens nécessaires pour remplir sa mission ?

Nous avons déjà prévu que ça n’augmentera plus” a t-elle dit au journal “Le Point.” Décryptage de la langue de bois : La même valise pleine tous les ans !

DE PLUS EN PLUS DUR D’ÊTRE CULTIVÉ À GRENOBLE

Il est de plus en plus difficile d’être cultivé à Grenoble. Non seulement parce que les grands acteurs culturels tel Marc Minkowski s’en vont, mais aussi parce que le niveau intellectuel augmente tellement qu’il devient hors de portée pour le commun des mortels. Quelques extraits de l’interview de Piolle / Bernard dans le petit bulletin :

Eric Piolle : “L’envie est toujours là : il y a des endroits où elle trouve à se matérialiser et on a l’impression de faire émerger quelque chose de nouveau ; et des endroits où l’on a un peu plus de mal à “transitionner” d’un modèle à un autre.”     Reconnaissons que là, c’est pas tout le monde qui peut comprendre … Seulement une élite ?

Corinne Bernard : “Non, parce que l’élitisme ça ne veut rien dire. À l’époque de la controverse autour des Musiciens du Louvre [la suppression en décembre 2014 de la totalité de la subvention municipale de l’orchestre – NDLR], on disait déjà qu’on rêvait de former dix Marc Minkowski dans dix ans.”     Dix Minkowski en dix ans, et pourquoi pas dix Einstein en cinq ans ? Allez on atterrit, dans la réalité on a une ex chef de gare porteuse d’une valise avec 25 000 euros pris dans la poche des grenoblois pour taguer Grenoble.

E.Piolle et Y.Mongaburu (Verts/Ades) s'étaient attaqué aux banques pendant la campagne
E. Piolle lavait les vitres des banques avant qu’elles soient cassées par l’extrême gauche, mais on attend toujours qu’il nettoie les tags

25 000 EUROS POUR NETTOYER GRENOBLE ?

Demander que cet argent serve plutôt à nettoyer les tags on ose à peine le faire, ce serait crime de lèse majesté.

>>> AU GRAND TIMONIER, NOTRE MAIRE VÉNÉRÉ, UN GRENOBLOIS ÉCRIT À E. PIOLLE

Pourtant, avant qu’elles soient cassées par l’extrême gauche, dans un geste prémonitoire E. Piolle nettoyait les vitres des banques pendant sa campagne.

Faut il comprendre qu’à Grenoble la saleté pour E. Piolle et sa sphère ce sont les banques ? Ouvrez les yeux Mr Piolle, regardez les photos de cet article, c’est la ville dont vous êtes le maire, le savez vous ?

>>> STOP la PiOLLUTION

stop la piollution

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *