PLACE de la GARE: DÉCHETS à la PLACE des ARBRES

Il y a 9 mois Eric Piolle faisait abattre les superbes cerisiers du japon qui ornaient la place de la gare. C’était en septembre 2016. En mai 2017 ils ne sont remplacés par rien, sauf par des déchets leur base délaissée étant devenue une sorte de cendrier à même le sol.

C’est dans le cadre de l’embellissement de la ville que cette décision stupide a été prise? Pourquoi si des projets existent ne pas avoir attendu qu’ils se réalisent avant d’abattre ces arbres ? En quoi y avait il urgence puisqu’il agissait d’arbres sains , ni trop vieux , ni trop jeunes.

 

Ce mépris de l’environnement des habitants, de la qualité de l’accueil de ceux qui arrivent, cette indifférence à la vie des quartiers et des grenoblois est une des caractéristiques de la municipalité Piolle. Elle déverse à longueur de journée les mots contraire, elle doit éditer un guide (!) pour permettre au citoyen de s’y retrouver dans les procédures de consultation, mais elle pratique une opacité complète, assumée, agressive avec ses actes qu’elle accomplit avec une brutalité inégalée sans consulter personne, sans donner l’once d’une explication cohérente.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/14/quartier-garejean-mace-les-cerisiers-du-japon-abattus-par-e-piolle/

UNE VOIRIE TRÉS LARGE PERMETTAIT de CONSERVER les ARBRES

Si demain une autoroute à vélos – demandée par personne, annoncée à personne – doit traverser la place un débat n’aurait il pas pu avoir lieu avec les habitants pour savoir si un mètre ne pouvait être gagné afin de conserver les cerisiers du Japon? La voirie est suffisamment large à cet endroit pour que des aménagements de cet type puissent se discuter.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/04/21/gare-les-arbres-ont-ete-abattus-pour-lautoroute-a-velos/

Il n’en n’a rien été. Il n’en n’est rien. La municipalité devrait cesser de jouer la comédie avec ses faux « conseils citoyens indépendants ».Tous les grenoblois savent que c’est bidon. Les habitants du quartier de la gare en premier lieu.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/29/democratie-locale-le-temps-des-faussaires/

12 mai 2017

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *