LE PRESTATAIRE SANS APPEL D’OFFRES a PARTICIPÉ à la CAMPAGNE…

LE NESS: SAUVER LA DIVERSITÉ CULTURELLE
Les BOURDES de Lucille LHEUREUX (Verts/PG) ENFONCENT E.PIOLLE

La fête des tuiles joue les prolongations. Ça tombe comme à Gravelotte sur Eric Piolle. Non seulement la majorité municipale avait confié à ses amis un contrat d’études pour la fête des tuiles avant de leur attribuer le marché sans appel d’offres, mais le DL et Place Gre’Net révèlent maintenant que l’association « Fusées » a participé à la campagne électorale ! L’affaire met Eric Piolle sur orbite Il va bientôt tourner autour de la terre.

CINQ FACTURES du COMPTE de CAMPAGNE PIOLLE à l’ASSOCIATION FUSÉES

Cinq factures extraites des comptes de campagne du maire de Grenoble émises par Fusées -qu’il dit ne pas connaitre- et ayant trait à des opérations de collage d’affiches figurent dans les comptes de campagne d’Eric Piolle.  En tout, 5 000 euros réglés par son mandataire financier  à l’association qui a aussi organisé des « soupes musicales »   (!) . Toujours ces appellations qui cachent la marchandise frelatée.

De là à imaginer par de mauvais esprits une éventuelle sous facturation rattrapée par des marchés publics sans appel d’offres … Il n’y a qu’un pas que nous ne franchissons pas. Pascal Auclair le directeur de l’association était aussi membre du comité de soutien et son associée  Marielle Imbert candidate Verts à St Martin d’Hères.

E.PIOLLE NE CONNAISSAIT PAS FUSÉES et Pascal AUCLAIR 

Il ne les connaissait pas a t il répondu à Eve Moulinier qui lui a posé la question dans le DL (du 31/5/18). Pas de chance , Lucille Lheureux l’Adjointe (Verts/PG), nouveau boulet municipal, a répondu benoitement à Christophe Revil qui l’interrogeait sur Telegrenoble : » le prestataire connaissait tout le monde et c’est pourquoi on l’a retenu ». (!)

Qui est ce « tout le monde » ? La majorité municipale sauf Eric Piolle? Le fait de « connaitre tout le monde » est il une raison suffisante pour obtenir un marché sans appel d’offres?

UN FEUILLETON JUDICIAIRE QUI S’OUVRE 

Après l’épisode nauséabond de Yann Mongaburu (Verts/Ades) essayant de fourguer à tout prix (et à tous prix) à la Métro les vélos électrique de Raphaël Marguet , élu (Verts/PG) et directeur général de la société Ebikelabs, ça commence à faire sérieusement désordre chez les tenants de l’ordre moral pour… Carignon.

Le feuilleton judiciaire qui s’ouvre sur ces éléments nouveaux risque de ne pas être un chemin de roses pour Eric Piolle si l’autorité judiciaire fait son travail. Cumulé à la situation explosive de la ville , à la désertion de la majorité des élus de la majorité , on se demande dans quel désordre  la municipalité va tituber jusqu’à la fin du mandat?

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE EST DÉCIMÉE 

Car des Adjoints importants ont disparu. Sadok Bouzaiene Adjoint aux Sports ( Verts/PG) qui était officiellement abrité à Villeneuve a quitté le quartier. Qui sait que Hakim Sabri (Verts/Ades) est Adjoint aux Finances, Marina Girod de l’Ain ( verts/Ades) Adjointe à « l’évaluation » ( qui serait bienvenue!) Mondane Jactat ( Verts/PG) à la Santé , Thierry Chastaner (Verts/PG) à la … sécurité civile (!) , Alain Denoyelle (Verts/PG) à l’action sociale, Maud Tavel (Verts/PG) au personnel.

DES ÉLUS DOIVENT SE TAIRE ET SONT REMPLACÉS 

Catherine Rakose du « pole proximité » (!) Adjointe chargée du sud de la ville a été déchargée de … Villeneuve la semaine dernière, ses pouvoirs étant transférés à Maryvonne Boileau (Verts/Ades) du clan Avrillier/Comparat. Dans la plus grande opacité selon la tradition des Rouge/Verts.

Il a été demandé à l’excessive Laurence Comparat  Adjointe (Verts/Ades) à la propagande – fille du président de l’Ades – de cesser ses diatribes ridicules. Elle a disparu. Corinne Bernard Adjointe (Verts/Ades) aux cultures, démonétisée,  ne s’exprime plus qu’aux côtés de Piolle. Fabien Malbet Adjoint (Verts/PG) tel le coucou n’apparait plus qu’à chaque rentrée scolaire et la masse des élus est rentrée chez elle pour se planquer.

LE CLAN RÉTRÉCI  de PLUS EN PLUS SECTAIRE REJETÉ PAR LES GRENOBLOIS

Le clan rétréci qui subsiste arc-bouté sur ses dogmes est de plus en plus rejeté par les grenoblois et de plus en plus sectaire. Les  » éléments de langage » du cabinet n’ont plus de prise et comme on l’a vu dans l’interview de Pascal Clouaire et Lucille Lheureux sur TeleGrenoble, il est devenu impossible de maitriser la parole d’élus 40 mn. A propos du marché sans appel d’offres Lucille Lheureux tient des propos de nature à étendre l’incendie.

Olivier BERTRAND (Verts/Ades) CRAINT LES BOMBES à FRAGMENTATION 

Au Conseil Municipal de lundi Olivier Bertrand (Verts/Ades) -un professionnel du clan Avrillier/Comparat-  a refusé de répondre sur le marché attribué à ses amis. En habitué des procédures judiciaires de disqualification des adversaires, il mesure bien qu’il s’agit là de bombes à fragmentation. Il avait eu connaissance des termes de l’interview de Lucille Lheureux sur l’affaire et on imagine les règlements de comptes auxquels il ont donné lieu en interne.

Le bateau est échoué deux ans avant la fin. La relève est en route. Celle de la vérité et du courage et non pas des faux semblants et des non-dits qui prolongeraient un immobilisme mortifère. Heureusement la société civile de Grenoble s’est réveillée avec Alain Carignon.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *