CHEMIN du MARAIS : LE DERNIER TERRAIN AGRICOLE PEUT DISPARAITRE

CENTRE VILLE : LES TRAVAUX PROLONGÉS JUSQU'EN DÉCEMBRE 2018
ÉLECTIONS : E.PIOLLE ANNONCE DÉCOUVRIR LE SERVICE de PROPRETÉ URBAINE

Il sera dit pour l’histoire que ce qui constitue certainement le dernier terrain agricole de Grenoble aura peut être disparu sous la municipalité Piolle ! Le Chemin du Marais est une voie sans issue bordée de maisons aux confins de Grenoble en bordure de St Martin d’Hères. C’est un secteur rare de la ville ou existent encore des chemins -celui de la Poterne- qui ont préservé leur caractère.

PLUS de SOLEIL NI VUE SUR LES MONTAGNES

55 logements vont être construits sous forme d’immeuble sur un terrain de 4000 M2 parce que le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de densification n’épargne personne, ni aucun secteur. Il s’agit d’uniformiser Grenoble. Ce terrain est peut être le dernier terrain agricole de la ville. A l’heure des circuits courts et de la monnaie locale,  on voit ce qu’il en est de la réalité  des Rouge/verts Grenoblois. Des habitants vont voir des hauteurs de bâtiments de 17 mètres venir leur enlever le soleil et la vue sur les montagnes. Ceux-là mêmes que Vincent Fristot l’Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme avait garanti  pour toutes les nouvelles constructions!

UNE CIRCULATION DANS UN CUL de SAC !

De plus les habitants se sont émus du passage des voitures qui allaient arriver dans un cul de sac et multiplier la circulation dans un quartier qui en était jusque là épargné. Toujours cette « ville apaisée » qui répand partout ses bienfaits. La municipalité Piolle veille à créer des problèmes là ou ils n’existaient pas.

Au lieu de traiter les questions en amont la municipalité a attendu pétition et protestation pour que Vincent Fristot, « bétonneur » en chef , et l’inévitable élu de secteur sans pouvoir, Thierry Chastagnier, (Verts/PG) reçoivent les habitants. Il est en effet possible d’ouvrir le chemin du Marais vers l’avenue de la Mogne afin que les futurs habitants du lotissement arrivent par l’avenue Jules Vallès plutôt que par le chemin de la Poterne. (DL du 19/4/18)

Seront ils entendus ? A l’issue de la réunion, comme d’habitude, les habitants étaient dans le flou puisque cette municipalité est toujours dans l’incapacité de décider. Elle se sent beaucoup plus compétente pour le virtuel, car avec lui, aucune contradiction.

Tandis qu’avec ces ploucs d’habitants,  comme on l’a vu  au centre ville, il faudrait argumenter et apporter des preuves.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *