GRENOBLE/NICE : A.CARIGNON PROPOSE UN PLAN FERROVIAIRE AMBITIEUX

 

Alain Carignon et les collectifs de citoyens qui travaillent avec lui poursuivent leurs initiatives et propositions pour le développement de Grenoble. Ces dernières semaines des solutions ont été proposées pour valoriser le tourisme, revaloriser le centre ville , rénover le patrimoine.

Maintenant, par lettre adressée le 2 février aux deux présidents de Région PACA et Auvergne-Rhône Alpes,  Alain Carignon, Ancien Ministre souligne que « pendant la dernière décennie la liaison ferroviaire du sud des Alpes a été abandonnée par vos prédécesseurs. Pendant une longue période les deux régions et l’Etat étaient dirigés par la gauche et les verts et la dégradation des infrastructures et des services a été très importante. Aucun investissement significatif n’a été réalisé. 

GRENOBLE A ETE CONFORTEE COMME CUL de SAC 

Aujourd’hui dans l’opposition les mêmes font semblant de découvrir le problème et comme à leur habitude procèdent par incantation et mise en cause des exécutifs actuels. »

Pour lui « ce problème est particulièrement aigu pour Grenoble et l’Isère : l’arrêt de l’autoroute Grenoble-Sisteron au Col du Fau par une décision du gouvernement Jospin a conforté le cul de sac dans lequel se trouve l’agglomération grenobloise.  Seule demeure pour relier la vallée du Rhône l’autoroute Grenoble-Valence que nous avions débloquée en son temps, toujours contre les mêmes conservatismes.

GRENOBLE/GAP/NICE MERITE UN PLAN AMBITIEUX et GLOBAL 

Il ajoute :  «malgré les efforts considérables engagés par le Conseil Départemental de l’Isère en faveur de l’amélioration des routes existantes du sud Isère la question des liaisons ferroviaires de Grenoble à Gap et à Nice demeure posée. Rétablies et développées elles seraient un atout considérable pour les départements traversés au plan économique, touristique et de leur développement. 

Alain Carignon précise : « les retards d’investissements évoqués publiquement se montent à 50 M€  pour le tronçon Grenoble-Gap».

UN PLAN D’UN IMPACT CONSIDERABLE POUR LES ALPES 

Il suggère « compte tenu de la puissance des deux Régions, de l’aide potentielle de départements et de la mobilisation de la SNCF et peut être de l’Etat et de l’Europe, que les deux Présidents de Région se concertent sur ce sujet et proposent un plan ferroviaire ambitieux et global pour relier Grenoble à Nice. 

« Ce plan aurait un impact considérable pour la totalité des  Alpes , pour leur image et marquerait une ambition environnementale en donnant aussi la possibilité au plus grand nombre d’accéder aux somptueux paysages traversés. »  

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *