CENTRE VILLE : FOYER NOTRE DAME, UN NOUVEL IMMEUBLE HLM

"ENVOYÉ SPÉCIAL" DÉNONCE les "ÉCO-QUARTIERS" (!) de BONNE et la PRESQU'ILE
PATRIMOINE : LE BRADAGE de la MUNICIPALITE ILLÉGAL ?

Le véritable objectif de l’évacuation des résidents du foyer Notre Dame en plein centre ville a été révélée par deux conseillers municipaux membres de la liste d’Eric Piolle : il s’agit de le confier à Maryvonne Boileau la Présidente (Verts/Ades) de Grenoble-Habitat qui est en train de dévorer tout le foncier pour construire des immeubles HLM partout.

« Le bâtiment n’est plus aux normes, mais nous ne connaissons pas les efforts faits pour trouver l’argent pour une rénovation. Est-ce que des vraies recherches ont été entamées ? » demandent benoitement Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot .  (DL du 5/2/18) Poser la question c’est y répondre.

36 PERSONNES ÂGÉES ÉVACUÉES SANS MÉNAGEMENT

Le Foyer Notre Dame de la rue Pierre Duclos qui accueillait 36 personnes de 88 ans en moyenne avec une doyenne de 102 ans figurait dans la longue liste des équipements abandonnés par nos municipalités de gauche, si sociales,  au cœur sur la main. Jamais avares de déclarations sur leur sens aigu de la fraternité. Aucun travaux d’entretien, de mise aux normes si bien qu’au lieu de s’y atteler par tranches afin de conserver sa vocation à l’immeuble la municipalité Piolle a décidé de le fermer sans ménagements. Un drame pour les personnes âgées concernées qui n’ont été soutenues que par Alain Carignon lequel s’est rendu sur place à plusieurs reprises pour leur apporter un appui moral. 

LE BUT FINAL de L’OPÉRATION AVAIT ÉTÉ CACHÉ

Mais le but final de l’opération n’était pas annoncé. Avec la prise en mains du bâtiment par Maryvonne Boileau les arrière-pensées sont dévoilées et le cynisme municipal un peu plus mis à jour. Ce cœur de Grenoble est déjà très en difficultés avec le quartier de l’Alma, les HLM de la rue Raoul Blanchard/Place Sainte Claire et les rues Chenoise, Brocherie assez dégradées.

A plusieurs reprises les habitants se sont révoltés contre une rupture d’équilibre du quartier. La mixité générationnelle apportée par les résidents du Foyer Notre Dame était un facteur apaisant. De plus pour les personnes âgées du quartier la perspective de vieillir dans le secteur ou elles ont vécu était extrêmement apprécié.

« NORMALISER » le CENTRE VILLE EN L’ALIGNANT SUR LES QUARTIERS

Le Tout/HLM et la bétonisation sont en train d’emporter ces facteurs humains. Depuis l’avenue Alsace Lorraine avec le Touring Hôtel qui devient un immeuble HLM après avoir été volontairement asphyxié par absence de stationnement, l’ancien centre culturel juif de la rue Jay connaît la même destination, tandis que rue de la Poste Actis achève un HLM. Avec l’opération  de la rue Pierre Duclos il s’agit bien de « normaliser » complétement le centre ville en l’alignant sur la « réussite « des quartiers.

UNE HANDICAPÉE BLOQUÉE, SON QUARTIER NE PEUT ÊTRE LIVRÉ à DOMICILE

On sait ce qu’il en est rue Raoul Blanchard ou la vie est devenue impossible à des co-propriétaires. On a entendu la plainte de cette jeune handicapée du quartier Vigny-Musset bloquée chez elle au 4 eme étage parce que son ascenseur est toujours en panne du fait des incivilités des attributaires de logement tandis  son quartier figure dans une zone ou les enseignes refusent de livrer à domicile. Pour ne citer qu’un exemple symbolique entre tous ceux qui s’alignent chaque jour.
Pendant que les victimes supportent cette situation la municipalité accentue la densification et Eric Piolle discourt sur son « attention aux plus faibles… ».

A.CARIGNON : RÉÉQUILIBRER LES QUARTIERS AVEC L’IMPLANTATION des SIÉGES et SERVICES MUNICIPAUX

Notre collectif propose avec Alain Carignon un moratoire de la bétonisation, un effort considérable de rééquilibrage  des quartiers avec l’implantation des sièges et services municipaux (hôtel de ville, GEG, eau de Grenoble, AURG, Centre d’information jeunesse…) afin que ceux ci soient composés d’un tiers de HLM, un tiers de co-propriétaires et un tiers d’activités.

LE CENTRE VILLE TIRÉ VERS LA QUALITÉ DE VIE et de VILLE

Le centre ville quant à lui doit être tiré vers la qualité afin d’incarner le cœur de l’agglomération : cela passe par un ancien Palais de Justice rénové qui pourrait devenir une maison départementale d’accueil des touristes avec de multiples animations  expositions possibilités de visite tandis que l’emplacement de l’actuelle maison du Tourisme deviendrait une nouvelle place élégante de Grenoble dégageant la façade du Lycée Stendhal.

Tandis que la municipalité cherche à faire le plus de mal possible dans le minimum de temps, les grenoblois réagissent et reprennent espoir maintenant que des projets sont à nouveau portés par Alain Carignon pour que Grenoble retrouve l’esprit olympique.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *