20 OOO € EN ESPÈCES DANS UN LOGEMENT HLM de L’ALMA

MICRO-CAPTEUR : le GADGET FINANCÉ PAR LE CONTRIBUABLE
LE CENTRE VILLE NOUVEAU QUARTIER EN DIFFICULTÉS?

20 000 € en espèces trouvés dans un appartement HLM de l’Alma à l’occasion  d’une intervention de la police (DL du 26/1/18). 150 000 € avaient été découverts dans un autre au Lys Rouge accompagnés d’une machine à compter les billets.  A Mistral 500 000 € avaient été rassemblés pour payer en liquide la caution d’un grenoblois du quartier. Combien dans les appartements de Teisseire, de Villeneuve ? Combien dans les appartements HLM de Hoche ou la délinquance fait la loi en menaçant des commerçants et faisant fuir des habitants ?

POURQUOI E .PIOLLE et M.BOILEAU NE DEMANDENT AUCUN COMPTE ?

Pourquoi Eric Piolle (Président d’Actis) et Maryvonne Boileau (Présidente Verts/Ades de Grenoble Habitat) ne demandent ils aucun compte à ces locataires d’un genre particulier ? Le Maire est Officier de Police Judiciaire en droit -et en devoir- de dresser procès verbal. Il ne se passe jamais rien. Aucune conséquence à détourner le logement social de son rôle et de son but : seconder temporairement des familles afin de leur fournir un toit avant que par elles-mêmes et leur travail elles puissent se loger sans l’aide publique.

POURQUOI ATTRIBUENT ILS LES HLM à des DÉLINQUANTS ? 

Pourquoi attribuent ils des logements  à ces délinquants ? Pourquoi n’instituent ils pas un critère de tranquillité publique dans les attributions comme le propose Alain Carignon afin de cesser d’installer des familles de dealers dans les quartiers ?
Rue Raoul Blanchard dans un appartement acquis par Actis dans un immeuble privé, Eric Piolle ferme les yeux sur un locataire qui a aussi une compagne dans un autre appartement HLM rue de Stalingrad, qui terrorise l’immeuble et mériterait un contrôle sérieux.

JOUHAUX : 30 LOCATAIRES de HLM ONT DU SE SOUMETTRE AUX VOYOUS

A Jouhaux une trentaine de locataires ont demandé un relogement d’urgence en début d’année 2017 car ils ne pouvaient plus vivre avec une délinquance trop bien installée et avec les risques de prendre une balle perdue compte tenu des tirs au pied de leur immeuble. Après avoir tapé à toutes les portes sans réponse, ils sont rentrés dans le rang et se sont probablement soumis à un autre ordre pour éviter les ennuis.

C.JACQUIER (Verts/Ades) A AVOUÉ LA « POROSITÉ » des INSTITUTIONS et de la MAFIA

Tous ces quartiers ont été classés par l’INSEE en dessous du seuil de pauvreté ! En réalité ils sont maintenus dans une situation de pauvreté avec pour beaucoup la seule issue des ressources de l’économie souterraine. Même un vétéran du clan Avrillier/Comparat, Claude Jacquier (Verts/Ades) excédé à l’Alma a reconnu «la porosité «  de la mafia avec « les institutions «. Dans n’importe quelle démocratie non bannanière une telle affirmation aurait soulevé des cris d’orfraies.

LES ÉLUS VERTS/ADES SONT RESPONSABLES DU LOGEMENT DEPUIS 1995 !

Imaginons cette révélation avec… Alain Carignon, Maire de Grenoble ! Que n’aurions nous pas entendu. Pourtant cette situation de gangrène intervient après 22 ans de gestion de Grenoble par les élus PS/PC et Verts/Ades. M.Avrillier, Madame Kirkyacharian, Madame Boileau, M.Fristot, Madame Garnier … pour n’en citer que quelques uns qui  ont participé depuis 1995 ou 2001 et jusqu’en 2008 aux postes de responsabilités en particulier au logement. Ils ne sont pour rien dans la progression des mafias? 
Depuis 3 ans maintenant M. Piolle et ses amis concentrent la totalité des pouvoirs  de Grenoble et de la Métro sur le logement et les organismes de HLM. Cette unité de commandement aggrave encore une tendance lourde.

LA CHUTE de la VALEUR des BIENS CONSIDÉRABLE : le SUD de la VILLE SPOLIÉ

Les conséquences sont connues sur l’insécurité. Mais plus encore c’est toute l’attractivité et l’équilibre de Grenoble qui sont menacés. Le thermomètre de l’immobilier ne trompe pas. La chute de la valeur des biens est considérable. Des milliers de Grenoblois sont en train de s’appauvrir. Dans le sud de la ville des milliers d’autres appartenant à la classe moyenne sont spoliés.

E.PIOLLE POURSUIT LA BÉTONISATION ENGAGÉE DEPUIS LES ANNÉES 2000…

La cause est connue. Pourtant en achevant la Presqu’ile, en lançant Flaubert, l’esplanade, le site Galtier sur les mêmes bases que la municipalité Destot/Safar,  Eric Piolle démontre qu’il se situe dans cette filiation. Sachant que le courant des élus Verts/Ades en est à l’origine même puisque c’est Pierre Kermen alors Adjoint à l’Urbanisme qui a porté le Plan Local d’Urbanisme en 2005, toujours appliqué, Maryvonne Boileau étant Présidente de l’OPHLM et Raymond Avrillier Vice Président de la Métro.

….TRAHISSANT TOUS SES ENGAGEMENTS de CAMPAGNE 

Il s’était pourtant engagé -trompant tout le monde- « à remettre à plat tous les grands projets urbains » dont l’esplanade, Flaubert, la Presqu’ile  … (engagement N° 80). Mieux l’engagement N° 78  promettait (mais oui !) de réaliser «  un plan local d’urbanisme conservant l’identité de chaque quartier, refusant la densité à tout prix comme elle est pratiquée aujourd’hui «

LE CENTRE VILLE DEVIENT UN QUARTIER HLM 

En décidant d’imposer aussi  des HLM rue de la Poste, avenue Alsace Lorraine à la place du Touring Hôtel, rue Jay, rue Auguste Gaché il poursuit dans un urbanisme fou. Alors qu’il n’est pas capable de faire respecter le vivre ensemble à ses locataires qu’il impose à des propriétaires privés rue Raoul Blanchard, Eric Piolle démontre que l’explosion de Grenoble ne le dérange pas plus qu’il ne sent lié avec  ses «  engagements ».

Elle a pour conséquence électorale bénéfique de faire fuir une classe moyenne qui veut protéger ses enfants et ses biens issus du travail et de ne conserver que des « victimes » de la société qui deviennent ou des assistés dépendants du Maire ou des délinquants.

Le choix qu’auront à faire les grenoblois dans deux ans est crucial pour leur propre avenir. Ils sont de plus en plus nombreux à en prendre conscience.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *