E.PIOLLE et le FOURNIL : « C’EST de la DÉMAGOGIE » pour E.CHALAS Députée (LRM)

SALETÉ : SEULES LES CO-PROPRIÉTÉS PRIVÉES SONT RESPONSABLES selon E.PIOLLE
L'AUTRE POLLUTION VISUELLE de M.BOILEAU (Verts/Ades)

C’est peu dire que les opérations de com’ d’Eric Piolle sur la suppression des emplois aidés passent mal. Celui qui a mis en place un plan brutal de réduction du service public sans aucune consultation, fermé des bibliothèques, tellement matraqué les grenoblois avec le stationnement résident qu’il a été condamné par le tribunal  à rembourser 4600 d’entre eux, qui baisse les subventions à l’éducation populaire y compris dans les quartiers en difficultés est évidemment mal placé pour donner des leçons.

LA MUNICIPALITÉ A BAISSÉ LA SUBVENTION de la MJC PRÉMOL 

Car lorsqu’il cite la MJC Prémol qui serait victime de la perte d’emplois aidés, il oublie de rappeler qu’il a lui-même baissé sa subvention.

Eric Piolle entouré d’Elisa Martin (Verts/PG) et de Maryvonne Boileau  (Verts/Ades) -ce qui n’est pas rassurant en matière d’authenticité-  a monté un coup en visitant en particulier Le Fournil, une association  qui ac­cueille en journée les précai­res, les publics les plus fragili­sés, et sert notamment des repas à 1 € depuis 22 ans.

E.PIOLLE APPELLE à « la MOBILISATION » MAIS SE PROTÉGE AVEC LES CRS 

Eric Piolle qui en fait toujours trop parle de «menace sur le modèle grenoblois » quand sa première adjointe Élisa Martin dénonce « un coup d’État social », qu’elle fait rimer avec « brutal ». Le Maire appelant à la « mobilisation «  pour lutter contre « le rouleau compresseur Macron », et défendre ceux qui « vont dérouiller, rester sur le carreau ». C’est beau comme du Zola sauf qu’il fait appeler les CRS quand ses victimes grenobloises se mobilisent. Lui-même n’hésitant pas à faire payer 100 € supplémentaire l’abonnement aux transports en communs aux personnes de plus de 75 ans à partir de 1 200€ de retraite…

Le DAUPHINE: « MANIÈRE DE FAIRE OUBLIER LES FERMETURES de BIBLIOTHÈQUES »

« Coup de com’, diront certains. Manière de faire oublier les fermetures de bi­bliothèques, ajouteront d’autres » relève d’ailleurs Stéphane Echinard dans le Dauphiné ( 8/9/17) en rendant compte.
Car « le Fournil »   justement a  affronté de lourdes difficultés finan­cières au printemps, a dû licencier un sala­rié, après avoir fermé en août et baissé le temps de travail des autres salariés. Son  directeur Joris Schotte avait mis en cause … la Métro au mois d’août, ( http://grenoble-le-changement.fr/testimonial/metro-les-elus-en-vacances) laquelle avait également baissé son aide. C’était avant Macron.

LES ÉLUS PS/PC/VERTS/ADES ONT LAISSÉ TOMBER LE FOURNIL CET ÉTÉ

Pendant 3 semaines au mois d’août il a fallu interrompre le service des repas faute de moyens ce qui n’avait pas  interrompu les vacances d’aucun élu de la majorité si sensibles. Etrangement les élus PS/Verts/PG/PC et Ades  sont les mêmes qui sont venus se pencher au chevet du Fournil.

Il n’en fallait pas plus pour que Emilie Chalas, la Députée (LRM) de Grenoble résume les postures d’Eric Piolle:  « Sa position, c’est de la démagogie au service des Grenoblois ». ( DL du 7/9/17).

LA MUNICIPALITÉ CHASSE LE FOURNIL SANS SOLUTION ALTERNATIVE 

D’ailleurs  l’association n’a aucune garantie de la municipalité pour sa survie.  En juin 2018, en raison des travaux sur la ZAC Flaubert, le Fournil devra partir. Pour aller où ? « Nous n’avons aucune visibilité, déplore la présidente Brigitte Ménage. Il n’y a pour l’instant pas de proposition réaliste, nous n’avons pas un centime pour investir ». ( DL 11/9/17). Il serait question de l’ancienne café­téria du Village Olympique qui, toutefois, devrait subir de gros travaux que la municipalité n’a absolument pas budgétés.

« NE PAS ATTENDRE LA CATASTROPHE… »

D’ailleurs oubliant elle-même son dogmatisme absolu la municipalité Rouge/Verts est allé plus loin encore puisque, comme à son habitude arrogante,  elle a voulu donner la leçon : « Être moderne, c’est aussi ne pas attendre la catastrophe pour faire un pas de côté” a telle lancé à Macron  dans un communiqué !

Il faudra absolument que les grenoblois servent sa formule à E.Piolle. Les opportunités ne manquent pas en effet pour lui demander « d’être moderne ».

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *