E.PIOLLE (Verts/PG) sur FBI: « GRENOBLE EST PLUTÔT UNE VILLE PROPRE »

Rue du VIEUX TEMPLE: 2 ANS DE TERRASSE PASSE-DROIT POUR LE SOUTIEN de PIOLLE !
JEUX D'ENFANTS à ST BRUNO : SEULS LES TAGS ANTI-PIOLLE EFFACÉS

 

Les longues vacances d’Eric Piolle (Verts/PG) n’ont pas arrangé sa proximité avec la réalité des Grenoblois! A l’issue de son interview d’hier (29/8)  sur France Bleu Isère dans laquelle il brasse du vent   une grenobloise a du hurler en appelant la radio puisque le journaliste Lionel Cariou a prolongé  d’une question concrète sur la propreté de Grenoble en faisant allusion à cet appel. Il arrive que le réel perce  la chape de plomb et surgisse dans un monde policé qui ne l’attendait pas.

E.PIOLLE A PU PÉRORER SUR LA DÉLINQUANCE SANS ÊTRE CONTREDIT 

Car jusqu’à la fin de l’interview, contre tous les chiffres qui démontrent la situation exceptionnelle de Grenoble – 7000 actes de délinquance de plus que la moyenne des villes comparables en 2015 selon le Ministre de l’Intérieur- un Procureur qui affirme n’avoir jamais connu de ville aussi « gangrenée et pourrie «  que la notre, Eric Piolle a pu pérorer sans être contredit expliquant que nous connaissions cela depuis… 30 ans. Il s’est étendu sur l’exemple… des USA , son nouveau modèle. En effet en matière d’insécurité il s’agit certainement d’une réussite.  Si forte que les américains sont les citoyens les plus armés du monde.  Tandis que le Maire de Grenoble refuse même à sa police municipale les moyens de se défendre.

DROGUE: IL PRÉFÈRE L’EXEMPLE AMERICAIN à CELUI de SINGAPOUR

On aurait préféré qu’il cite l’exemple de Singapour en matière de répression, l’Etat ou la société dont il est actionnaire est installée : toute personne interpellée avec plus de 500 grammes de cannabis, 30 grammes de cocaine ou encore 15 grammes d’héroine, risque la peine de mort. En 2015 seulement 151  élèves et étudiants singapouriens ont été arrêtés pour consommation… Heureusement aucun n’a été exécuté!

LA PRISE du POUVOIR PAR LA DÉLINQUANCE JAMAIS CITÉE SUR FBI

La montée d’une mafia Grenobloise, la prise du pouvoir par la délinquance qui rejette tous les marqueurs de nos valeurs, des quartiers entiers alimentés par la seule économie souterraine, des dizaines de familles dans les HLM ou les co-propriétés qui veulent quitter ou quittent quand elles le peuvent leur lieu de résidence pour fuir un enfer n’ont jamais été cités sur France Bleu Isére,  Eric Piolle ouvrant le « débat » bateau sur la légalisation du cannabis avec les poncifs habituels faisant l’impasse sur le fait que ça ne résoudrait rien concernant l’argent sale.A ce point de mépris on est confondu.

UNE AUDITRICE SURGIT POUR RAMENER AU RÉÉL 

Mais à la fin de cette litanie qui avait seulement pour objet de ne pas s’expliquer sur les responsabilités des élus de gauche et Verts dans l’évolution catastrophique de la ville, le journaliste indique qu’une « auditrice vient d’appeler  » sur « la propreté » de la ville, c’est à dire sur la saleté. Tout de suite   » c’est un défi pour toutes villes »   répond Eric Piolle, sauf que certaines sont plus propres que d’autres. C’est comme avec la délinquance, certaines en ont moins que d’autres…

E.PIOLLE a RECRÉE des  » LIENS de PROXIMITÉ ENTRE NOS AGENTS et le QUARTIER » (!)…

Mais surtout Grenoble «  c’est une ville qui est plutôt propre , dans les analyses comparatives(!)   » .  On se demande ce que sont ces « analyses comparatives ». D’ailleurs précise t il  » nous avons réorganisé en mars nos services de propreté «  et , écoutez bien «  recréé des liens de proximité entre nos agents et le quartier «  . On voit l’efficacité de ce  » lien » pour nettoyer les quartiers.

… MAIS CERTAINS  » EN VOUDRAIT TOUJOURS PLUS »

Eric Piolle estime que ceux qui ne sont pas satisfaits du  niveau de propreté de la ville « en voudrait toujours plus ». Des excessifs, des maniaques même.

D’ailleurs tout est très bien organisé dans le ramassage, le nettoyage mais il y a  les grenoblois.  Sans habitants la ville serait propre:  «  ces co-propriétés qui sortent les poubelles vertes avec le couvercle qui déborde (…) Grenoble est une ville ou il y a du vent , tous ces papiers passent partout «  dénonce Eric Piolle.

C’EST LA FAUTE AUX GRENOBLOIS

D’ailleurs lui-même comme Président de l’OPHLM gère pas mal de co-propriétés avec Maryvonne Boileau Présidente (Verts/Ades) de Grenoble Habitat et ils doivent être  exemplaires !  Il suffit d’habiter à Teisseire, au Village Olympique, à Malherbe, à Mistral, à l’Abbaye, à Très -Cloitres pour le constater.

Pour les grenoblois c’est la douche froide. Eric Piolle est allé aux universités de son parti, les Verts, à Dunkerque, chez les Verts Belges et à celle d’ATTAC ou personne ne lui a demandé des comptes sur ses actions dans un paradis fiscal. Il aurait été plus utile de se promener rue Saint François, place Paul Vallier, rue de Valbonnais  ou à Teisseire devant la décheterie ou les ordures s’accumulent du fait des horaires inadaptés. Encore de la faute aux Grenoblois?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *