PIOLLE (Verts/PG): CONCERT de CASSEROLES DEVANT le CONSEIL MUNICIPAL

CAMPUS: les AGRESSIONS SE MULTIPLIENT après L'ARRIVÉE des MIGRANTS
UNE ÉDUCATION MANQUÉE & LES CHEMINS DE L'AMOUR avec la Compagnie d'Art Lyrique

Concert de casseroles lundi soir pour le Conseil Municipal. les policiers étaient placés à des endroits stratégiques afin de pouvoir intervenir à tous moments. La municipalité a voulu éviter le ridicule du cordon de CRS devant l’hôtel de ville.

Bibliothécaires mécontents de la fermeture de 3 bibliothèques; Employés communaux ulcérés du plan social de la part d’une municipalité qui promettait d’être un employeur exemplaire; Usagers des marchés mécontents des nouvelles règles imposées avec de multiples obligations: l’organisation établie en 1984 par la municipalité Carignon en plein accord avec les commerçants non sédentaires est chamboulée dans la précipitation et sans aucune concertation avec eux; Grenoblois qui venaient protester contre la non prise en compte du vote à près de 70% contre les nouveaux tarifs de stationnement; Automobilistes qui refusent la mise en place des vignettes discriminatoires en fonction des revenus…

H.SABRI ( Verts/Ades) DÉNONCE la « SITUATION FINANCIÈRE DÉPLORABLE de la VILLE »

Les grenoblois s’étaient donné rendez-vous devant la mairie afin de manifester leur mécontentement. D’autant que la municipalité Piolle (Verts/PG) confirmait ses décisions néfastes pour la ville à l’occasion du « débat d’orientation budgétaire » qui n’apprenait et n’apportait rien. Hakim Sabri l’Adjoint (Verts/Ades) aux finances a rappelé la situation « financière déplorable de la ville »  à leur arrivée. ( DL du 8/11/16). Sauf qu’on ne comprend pas pourquoi il a fallu attendre 2 ans 1/2 pour prendre des mesures d’austérité sans précédent ?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/20/destot-ou-piolle-ps-ou-vertsades-qui-a-ruine-grenoble/

UN PLAN de CASSE DISCUTÉ PAR PERSONNE et MÊME PAS LU PAR Elisa MARTIN (PG) 

En fait la municipalité a été stoppée dans la poursuite de la politique Destot/Safar ( PS) par la lettre du Préfet et du directeur des Finances publiques du 24 mai dernier qui indiquait que sans mesures la ville risquait la tutelle.

D’où « le plan » catastrophique de casse  préparé en 15 jours et présenté début juin sans être discuté par personne et même pas lu par les élus de la majorité municipale. Le plan casseroles.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/09/28/e-martin-premiere-adjointe-pg-jai-valide-le-plan-sans-faire-gaffe-quelle-conne/

RÉDUCTION des SERVICES, PREMIERS POUR L’IMPÔT, MATRAQUAGE FISCAL PAR LES TARIFS

La municipalité a oublié ses 120 « engagements » et conduit Grenoble dans l’impasse. Même en réduisant les services aux grenoblois elle maintien les impôts les plus élevés de France et ajoute un matraquage fiscal qui passe par les hausses inconsidérées de la plupart des tarifs.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/07/promesses-trahies-les-120-casseroles-de-e-piolle-vertspg/

UN COLLECTIF de LUTTE REGROUPANT TOUS LES SECTEURS 

C’est ce que le concert des casseroles lui rappelait lundi soir. François Tarantini et Nicolas Ponchut notamment, membres du collectif et responsables des Républicains Grenoblois étaient présents parmi les manifestants. Mais ce n’est pas fini. Selon le DL un collectif de lutte s’est créé regroupant toutes les secteurs touchés par la politique municipale. De son côté le collectif “Touchez pas à nos bibliothè­ques” lance une péti­tion citoyenne.

LE REFUS DES RÉFORMES STRUCTURELLES ACCENTUE L’ANKYLOSE de GRENOBLE

En se refusant à faire des réformes structurelles telles que celles qu’Alain Carignon, le collectif Grenoble le changement,  les responsables grenoblois des Républicains ont proposé afin de trouver de nouvelles recettes qui permettent de maintenir et renforcer l’action municipale, les Rouges/Verts Grenoblois accentuent l’ankylose  de Grenoble.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/

Il faut en sortir. Et contraindre la municipalité à adopter enfin le principe de réalité plutôt que demeurer sur sa posture dogmatique et de communication hors sol.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *