GRENOBLE: LA CHUTE de la VALEUR des BIENS S’ACCÉLÈRE

GARE de GRENOBLE: E.PIOLLE A ENCORE OUBLIÉ les ARBRES
CLASSEMENT "L'ÉTUDIANT": L'INSÉCURITÉ FAIT PERDRE des ÉTUDIANTS à GRENOBLE

Encore moins 3 % sur la valeur des biens à Grenoble selon le dernier baromètre LPI/Se loger publié début septembre. A Bordeaux l’augmentation est de 7 % en rythme annuel , de + 4% à Toulouse et Strasbourg.

<<< grenoble-la-menace-dune-crise-immobiliere/

Depuis 10 ans la baisse est constante et les propriétaires grenoblois sont spoliés. Ceux qui travaillent, économisent pour se loger ont perdu dans la période de l’ordre de 30 % par rapport à une ville comme Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Lyon ou Nantes . Même à Marseille ( + 3%) l’évolution est à l’opposé de Grenoble.

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/immobilier-villes-o%C3%B9-prix-senvolent-133813528.html

 GRENOBLE : UN TRÈS FAIBLE TAUX de PROPRIÉTAIRES

Grenoble compte déjà un taux de propriétaires très faible ( 40 %) contre 60% dans la moyenne des villes. Ils paient la taxe foncière la plus élevée de France et la valeur de leur bien fond comme neige au soleil.

Grenoble est aussi première de sa catégorie pour le taux de taxe foncière !

Grenoble est aussi première de sa catégorie pour le taux de taxe foncière !

LA SPOLIATION EST DRAMATIQUE dans CERTAINS QUARTIERS du SUD

Dans certains quartiers du sud de la ville la spoliation est dramatique : des propriétaires mettent leur appartement en vente à la moitié de leur prix d’achat et ne trouvent pas acquéreur. Parfois le prix de leur logement n’équivaut pas aux crédits publics affectés pour la énième opération de rénovation  et de préservation de la mixité sociale ( !): 40 000 € par logement actuellement à Villeneuve .

<<< logement-les-quartiers-sud-de-grenoble-spolies-par-la-municipalite/

POUR E.PIOLLE (Verts/PG) LE NORD de GRENOBLE DOIT RESSEMBLER AU SUD

Malheureusement après les 6000 logements construits lors du dernier mandat Destot (PS) qui a bétonné la ville à mort,  réduisant la part des espaces verts, la municipalité Piolle (Verts/PG) poursuit cette politique commune à la gauche et aux Verts. En inaugurant un nouvel immeuble de logements sociaux cours Berriat la semaine dernière Eric Piolle, Maryvonne Boileau et Christine Garnier, les élus ( Verts/Ades) qui règnent sur le logement ont rappelé leur objectif : le nord de Grenoble doit rattraper le sud en matière de logements sociaux.

TOUTES LES OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES DESTOT/SAFAR (PS) SONT POURSUIVIES

La » réussite »  de la mixité sociale au sud de Grenoble est telle que 30 % des effectifs scolaires du Nord viennent de ces quartiers dont les parents cherchent à faire échapper leurs enfants.  Elle mérite d’être étendue au Nord. Les opérations sur le site A.Raymond à Berriat, à l’Esplanade, la presqu’ile prolongent Bouchayer-Viallet, Jean Macé réalisés par la municipalité Destot.

LE CRITÈRE du LOGEMENT SOCIAL N’EST PAS LE SEUL

De plus prendre seulement pour critère le logement social pour mesurer l’effort d’une ville en direction des familles en difficulté ne correspond pas à la réalité : Le centre ville, le quartier Berriat, et même les Eaux Claires se paupérisent et se dégradent alors qu’ils ne regorgent pas de logements sociaux.

<<< verdict-de-linsee-grenoble-se-pauperise-avec-un-cumul-de-signes-de-precarite/

DEPUIS 21 ANS ILS CONDUISENT ENSEMBLE LA BÉTONISATION de GRENOBLE

Le dossier logement est emblématique de la continuité des politiques des élus PS/PC et Verts/Ades à Grenoble. Ils démontre qu’ils ont bien ruiné Grenoble ensemble. Depuis 21 ans les élus Verts/Ades sont au premier rang des responsabilités dans ces domaines : dés 1995 Raymond Avrillier est Adjoint au Logement, puis Pierre Kermen Adjoint à l’Urbanisme ,  (auteur du Plan Local d’Urbanisme) Maryvonne Boileau Présidente de l’OPHLM, Vincent Fristot aux affaires. La ghettoïsation des quartiers leur doit beaucoup en particulier Villeneuve comme en a témoigné à l’époque dans « l’Humanité » le principal du Collège.

<<< logementun-temoignage-accablant-de-lechec-des-vertsades-a-grenoble/

DEPUIS 3 ANS LES ÉLUS VERTS/ADES ONT PRIS EN MAINS TOUS LES LEVIERS

Depuis près de 3 ans maintenant avec la municipalité Piolle les mêmes élus Verts/Ades ont à nouveau pris en mains tous les leviers urbanisme   et logement de la ville et de l’agglo : Vincent Fristot ( Urbanisme) Christine Garnier ( Logement/Métro) Maryvonne Boileau ( Grenoble-Habitat) Eric Piolle lui-même cumulant Maire et Président de l’OPHLM.

ILS DÉSÉQUILIBRENT ENCORE PLUS LES QUARTIERS

Cette concentration des pouvoirs sur le logement dans les mains d’élus qui se comportent comme une secte a permis d’annoncer le blocage des loyers, la réquisition des logements, l’hébergement des étrangers en situation irrégulière dans les logements d’instituteurs,  l’acquisition de villas pour loger des roms, autant d’éléments qui déséquilibrent encore plus les quartiers et font baisser la valeur des biens.

<< grenoble-achete-des-villas-pour-loger-les-roms/

Heureusement dans la plupart des quartiers concernés les habitants se révoltent contre cette évolution. Il reste à faire prendre conscience à tous  que cette politique est globale et doit être combattue globalement.

<< /esplanade-les-travaux-sont-tous-engages/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *