COURS Jean JAURÈS: L’HÉCATOMBE COMMERCIALE SE POURSUIT

CLASSEMENT "L'ÉTUDIANT": L'INSÉCURITÉ FAIT PERDRE des ÉTUDIANTS à GRENOBLE
L'AFFICHE QUI FAIT TREMBLER LA GAUCHE et les VERTS/Ades ....

Inexorablement les commerces ferment leurs portes Cours Jean Jaurès . La « journée des Tuiles «  n’a pas freiné cette terrible évolution engagée pendant les travaux du Tram.

MM DESTOT, SAFAR et CHIRON ( PS) ONT REGARDÉ MOURIR LES COMMERCES

Inaccessibles pendants près de 4 ans , les commerces sont tombés un à un, boulanger et pharmacie déposant le bilan. Dans l’indifférence coupable de Michel Destot, Jérôme Safar, Jacques Chiron les élus PS qui ont laissé les commerçants mourir la bouche ouverte : pas d’accès pendant les travaux, aucun  plan pour retenir les consommateurs dans la période . Résultat des milliers de clients ont perdu l’habitude de venir à Grenoble. Un sur deux vient de l’extérieur de Grenoble. Quand on se souvient des trésors d’imagination développés par la municipalité Carignon lors de la mise en place des premières lignes ! Avec l’opération « Renard Bleu » pas un commerce n’avait baissé le rideau. La municipalité Destot, elle,  n’avait même pas d’adjoint au commerce!

<<< smtc-et-commerces-le-scandale-de-lindemnisation/

En 4 ans de travaux 5 commerçant ont été indemnisés ! Ils sont tombés un à un. Après les travaux le SMTC dirigé par la gauche et les Verts à indemnisé le… liquidateur judiciaire pour certains commerces fermés.

http://www.republicains38.fr/grenoble-les-elus-vertspg-et-ps-indemnisent-le-liquidateur-judiciaire/

LE TOURING HÔTEL NE PEUT PLUS RECEVOIR UN CLIENT EN VOITURE!

La suppression massive des places de stationnement a achevé ce processus mortuaire : les restaurants de qualité font plus que souffrir -certains ont déjà mis la clef sous la porte- et on ne voit pas comment le Touring Hôtel à l’angle du cours Jean Jaurés et de l’avenue Alsace Lorraine pourrait demeurer un hôtel : nos phares locaux n’ont pas imaginé laisser un arrêt pour le stationnement des voitures des clients ! Ils ont préféré placer un énorme local technique sur la chaussée à cet endroit plutôt que de réserver une place pour le stationnement. Cela n’est pas venu à l’idée de Michel Destot qui passe devant en se rendant à sa permanence de l’avenue Alsace Lorraine tout à côté!

 

LA PLACE ST BRUNO S’ÉTEND JUSQU’AU COURS JEAN JAURÉS

La désolation se poursuit par la théorie du  grand remplacement : la place Saint Bruno s’étend jusque sur le cours Jean Jaurès avec ses commerces spécialisés ou communautaires au fur et à mesure que les prix chutent. Et au fur et à mesure qu’ils s’étendent la valeur des biens chute encore. Le cercle est connu.
La municipalité Piolle (Verts/PG) regarde l’évolution les bras croisés sans prendre en compte les conséquences de l’étalement de la paupérisation des quartiers et de la progression de l’économie souterraine.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/01/09/commerces-quand-sarretera-la-chute/

LE COURS JEAN JAURÈS EST EN TRAIN de REJOINDRE LA NORME GRENOBLOISE

On connaît le résultat à Mistral, Très Cloitres, Teissere, Villeneuve  ( l’un des 10 quartiers de France les plus pauvres et les plus en difficultés) et on ne voit pas les bienfaits que Grenoble peut retirer de ce « développement là « ?

En inaugurant un immeuble HLM 162 cours Berriat ce début de semaine, Eric Piolle et les inévitables élues Maryvonne Boileau et Christine Garnier (Verts/Ades) bétonneuses du logement rappelait qu’il était en train de faire rattraper au Nord de la ville le retard de logements sociaux du Sud ! le journaliste Justin Bac ­David (DL du 7/9/16)  rapportant que « ce projet participe ainsi à la répartition de ces logements, tout en ap­portant de la mixité sociale à un quartier en pleine expansion économique et culturelle ».

<<< st-bruno-lenfumage-continue/

QUAND LE NORD de GRENOBLE RESSEMBLERA AU SUD

C’est en effet tout à fait ce qu’on constate à St Bruno. Cette expansion économique ( souterraine?) et culturelle est ce qui frappe le plus quand on marche dans les rues du quartier….

http://grenoble-le-changement.fr/testimonial/st-bruno-que-fait-sonia-yassia-vertspg/

Quand au Sud de la ville il meurt de trop de logements sociaux, de trop de bétonisation et les parents tentent de faire échapper  leurs enfants à ces quartiers: ils constituent un tiers des effectifs des élèves du nord en contournant la sectorisation. Que se passera t il quand le nord de Grenoble ressemblera totalement au sud?

La fermeture des commerces est le symptôme de cette terrible et inexorable évolution imposée d’une main de fer par un discours – toujours le même- sans aucun rapport avec la réalité.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *