E.PIOLLE (Verts/PG) VEUT IL EFFACER LE JUMELAGE avec RÉHOVOT ( Israël) ?

Il n’y a pas de hasard avec l’extrême gauche Grenobloise.La municipalité Piolle (Verts/PG) campe sur des positions dogmatiques et cherche par tous les moyens à instrumentaliser l’institution « ville » au service de son idéologie.

5 élus ont refusé ostensiblement de se lever pour l’hymne national en plein conseil municipal un jour de deuil national.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/07/20/grenoble-qui-sontces-elus-assis-pendant-la-marseillaise/

Comme (entre autres) un journaliste de France Culture Frédéric Martel relayait l’information, il subissait les foudres d’Antoine Back un élu d’extrême gauche et les attaques personnelles du chargé de la propagande du parti Verts en Rhône-Alpes le grenoblois Jérôme Curarollo qui se demandait dans un tweet si le journaliste n’était pas « ivre »…

http://grenoble-le-changement.fr/2016/07/29/a-back-c-coutaz-ou-les-delires-de-la-municipalite-piolle/

DE FAIT RÉHOVOT DISPARAIT DU PANNEAU OFFICIEL

Les images que nous adresse un grenoblois témoignent-elles aussi de cette dérive sectaire ? En effet, de fait, le jumelage de Grenoble avec la ville Israëlienne de Réhovot disparait du panneau officiel de la ville.

En effet entre La Tronche et Grenoble, la mairie a changé le sens de l’emplacement du panneau indiquant les jumelages. Une mesure inexplicable, car il n’y a aucun intérêt à changer de côté d’exposition. Sauf qu’installé ainsi certains  jumelages sont désormais cachés par un panneau de la Métro. Si bien qu’on ne voit plus Réhovot.

B.MACRET L’ADJOINT ( ext gauche) A SUSPENDU LA RELATION POLITIQUE avec RÉHOVOT

Bernard Macret, l’adjoint d’extrême gauche à la « solidarité internationale » est l’un nombreux extrémistes anti-Israélien de la municipalité Piolle. Il s’est encore rendu en Palestine en novembre 2014.

Son collègue co-listier Gilles Kuntz ( extrême gauche aussi)indiquait dans son blog (31/1/16) qu’aux Assises de la Coopération décentralisées « Bernard Macret, a alors annoncé la suspension des relations entre nos deux villes au niveau politique  » . C’est un premier pas vers la rupture du jumelage réclamée par la mouvance PG/Ades (Avrillier/Comparat) qui est l’axe politique de la municipalité.

http://www.republicains38.fr/jumelage-grenoble-rehovot-et-lirak-e-piolle-contraint-de-reculer/

LE JUMELAGE GRENOBLE/RÉHOVOT REALISÉ PAR LA MUNICIPALITÉ CARIGNON

Le jumelage de Grenoble et de Réhovot a été réalisé en 1984 par Alain Carignon, Robert-Jules Laurent étant Adjoint aux Relations internationales de la ville. Un jumelage opportun avec une grande ville universitaire et scientifique.Il avait été initié par son ami Louis Blum avec lequel Alain Carignon visitera Israël en profondeur afin de préparer ce jumelage.

Louis BLUM et Alain CARIGNON ONT INITIÉ et MIS EN PLACE le JUMELAGE

Depuis lors le nom de Louis Blum a été donné à un prix annuel récompensant une personnalité pour son engagement pour la mémoire de la Shoah, la défense des droits de l’Homme et la lutte contre le racisme et l’antisémitisme décerné par le CRIF. Le dernier à l’avoir reçu est l’Imam de la Mosquée de Drancy  Hassen Chalghoumi.

C’est cette  relation et cette histoire entre deux villes, de fortes personnalités respectées pour leur engagement et leurs réalisations que la municipalité Piolle cherche à effacer par tous les moyens afin de satisfaire son axe jusquau-boutiste et va t’en guerre.

SOIT E.PIOLLE N’EST PAS MAITRE, SOIT IL EN EST L’ORGANISATEUR

Les décisions appliquées au creux de l’été avec la fermeture de bibliothèques, l’abattage de 65 platanes cours de la Libération ou la démolition des bâtiments préalable à la construction de 650 logements à l’esplanade  alors qu’elle vote en parallèle au conseil municipal les « modalités de la concertation » (!)  pour le futur quartier… tout démontre que la dérive s’accélère. Soit Eric Piolle n’en n’est pas maitre. Soit il en est l’organisateur. Dans les deux cas il est bien le premier coupable.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *