IL Y A 30 ANS, 2000 GRENOBLOIS INAUGURAIENT LE CNAC

Il y a 30 ans François Léotard, Alain Carignon, Ministres tous les deux le directeur et 2000 Grenoblois inauguraient le CNAC

Il y a 30 ans François Léotard, Alain Carignon, Ministres tous les deux,  le directeur de l’établissement et 2000 Grenoblois inauguraient le CNAC

Dans sa rétrospective le DL rappelle qu’il « y a foule ce samedi 26 avril 1986 sur le site Bouchayer­ Viallet. Deux mille personnes sont ve­nues assister à l’inaugura­tion du nouveau Centre national d’art contempo­rain de Grenoble (CNAC), appelé “Le Magasin”. »

En pleine polémique nationale sur les Colonnes Buren Alain Carignon avait convaincu son collègue François Léotard Ministre de la culture de venir inaugurer le CNAC à Grenoble

C’est dans son bureau de Maire nous rappelle Alain Carignon qu’il sera mis fin à cette polémique entre François Léotard et le créateur: Grenoble était le centre de décisions.

Un bâtiment industriel construit par les ateliers Eiffel. Il servait de salle des machines lors de l’Exposi­tion universelle de Paris de 1900. Racheté par les in­dustriels grenoblois Hip­polyte Bouchayer et Félix Viallet, il est démonté, re­monté à son emplacement actuel et réhabilité par l’ar­chitecte Patrick Bouchain.

Alain Carignon se battra à partir de 1983 soutenu par le Ministère de la Culture ( d’abord Jack Lang) pour créer cet espace qui entend diffuser l’art con­temporain au travers d’ex­positions temporaires et soutenir la création artisti­que grâce à des formations professionnelles, des sta­ges et des ateliers.

Alain Carignon sera un fidèle du CNAC: ici en visite avec son ami Haroun Tazieff et le directeur du Magasin © Photo X - Libre de droits

Alain Carignon sera un fidèle du CNAC: ici en visite avec son ami Haroun Tazieff et le directeur du Magasin

Le Magasin possède alors la collection moderne et contemporaine la plus ri­che après celle de Paris.

Malheureusement les municipalités suivantes ne lui accorderont pas la même attention et ne le soutiendront pas afin qu’il demeure au plus haut niveau. M.Destot (PS) ne dominera pas les querelles intestines qui mineront son fonctionnement. Le Maire de Grenoble sera même incapable de soutenir le CNAC au niveau départemental auprès de son collègue PS Vallini. Alors au plan National…

<< menaces-sur-le-magasincnac-m-destot-abandonne/

Olivier Bertrand (Verts/Ades) militera même pour sa fermeture ( comme pour la fin des Musiciens du Louvre) et pour l’instant n’a pas encore réussi ce forfait .

<< a-vallini-pset-o-bertrand-vertsmenaces-de-fermeture-du-magasincnac-a-grenoble/

Faute de leadership politique dans ce domaine aussi le CNAC , outil exceptionnel , ne sera plus la grand rendez vous qu’il était et aurait du demeurer .

Le 26 avril 1986 les deux mille Grenoblois présents adhéraient à l’idée et les années qui suivirent le CNAC était le lieu de toutes les grandes expositions d’art contemporain auxquelles le Maire de Grenoble apportait son soutien. Cette foule et cette exemplarité paraissent loin aujourd’hui après 21 ans de gestion PS/Verts calamiteuse, sans ambition pour Grenoble.

Puisse le CNAC renouer bientôt avec un avenir prometteur digne de son inauguration et de ses premières années. Grenoble doit redevenir une ville forte sur le plan culturel aussi.

Les abandons de la municipalité Destot qui a même vendu un théâtre au privé,  les attaques de la municipalité Piolle contre les Musiciens du Louvre, MC2, la reprise en mains de la programmation des théâtres par … Corinne Bernard ( Verts/Ades), toute la politique culturelle est tirée vers le bas.

Alain Carignon propose aujourd’hui de renouer avec la flamboyance et le foisonnement culturel

<< /culture-a-grenoble-alain-carignon-recadre-la-municipalite/

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *