FRANCE 3:  » CE QUI PLOMBE Eric PIOLLE… »

Grenoble Street Pourrie n°11: de la Mairie à Notre Dame
TRONÇONNEUSES de PIOLLE: Bd CLEMENCEAU, LE RETOUR !
il aurait tendance à se camoufler en ce moment

il aurait tendance à se camoufler en ce moment

Frank Grassaud (France 3 ) qui invitait Eric Piolle dans son émission » la voix est libre » rappelait : « Grenoble, le laboratoire des Khmers verts ». Le titre accrocheur est signé du magazine « Valeurs actuelles » habitué à critiquer tout ce qui dépasse à gauche. Mais ce titre n’aurait peut-être pas été imaginé il y a un an » .

Précisant qu’il y a un an » Eric Piolle vivait encore avec l’aura d’un maire écologiste qui a promis « une autre voie » à ses électeurs, le journaliste se moquant du plan lumière qui est en train d’éteindre la ville : « Pour beaucoup, la lumière a tardé à s’allumer. D’ailleurs, l’éclairage a baissé en ville, sic.
http://grenoble-le-changement.fr/2016/03/08/grenoble/

France 3 : » CE QUI PLOMBE Eric PIOLLE »

« France 3 cite cette mesure » qui se voit. Il y a aussi eu la disparition de certains panneaux d’affichage, le non renouvellement des caméras de vidéosurveillance… «
Il n’est pas question des chiffres de la délinquance ( + 63 % par rapport à la moyenne des grandes villes) ni des impôts les plus lourds de France, ni de l’augmentation de + 19 % de la taxe sur les ordures ménagères en 2016 .

Mais la rédaction de France 3 estime que « Pour beaucoup, c’est peut-être ça qui « plombe » le bilan Piolle, 2 ans après: « des mesures symbole qui n’impactent pas directement le quotidien des Grenoblois. Ils attendaient visiblement plus et plus vite ».
En fait les mesures déjà prises et celles qui sont annoncées impactent directement le quotidien des Grenoblois.Elles vont toutes dans le même sens, celui du gauchisme punitif pour préparer les lendemains qui chantent. C’est cela que les grenoblois ne supportent plus et qui « plombe « véritablement le bilan de Piolle.
<< grenoble-taxes-des-ordures-menageres-19-en-2016/

LE POINT : » PIOLLE MULTIPLIE les MECONTENTS »

Avec l’arrivée du » Point » qui titre » Piolle va t il trop loin ? sa « révolution urbaine » multiplie les mécontents » on est sur le même registre. Et bien loin du « Point » d’octobre 2014 tout en louanges pour un Eric Piolle qui expliquait tranquillement à propos de ses actions à Singapour: » je n’avais que deux choix sur la feuille de ma déclaration de patrimoine: entreprises non cotées ou actions détenues à l’étranger » . Une entreprise de » 20 personnes » ( elle ne compte que 10 salariés à Grenoble ) et rien sur les 3 M€ de subventions ou d’avances remboursables pour une société dont le siège est à Singapour et certainement les bénéfices puisque l’entité Grenobloise est maintenue en pertes depuis 14 ans…

Bref les tromperies des 120 faux engagements de Piolle se retournent contre lui.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *