R.AVRILLIER (Verts/Ades) : L’ÉLU LE PLUS COÛTEUX de L’HISTOIRE LOCALE

 

Le DL ( 17/2/18)  donne à nouveau la parole à Raymond Avrillier élu (Verts/Ades) de Grenoble dans la majorité Destot jusqu’en 2008. C’est son clan avec Vincent Comparat et Olivier Bertrand qui a déposé des dizaines et des dizaines de recours retardant la construction du stade dont le coût, de ce fait, a été multiplié par plus de 3, passant de 30 M€ à… 100 M€ . Si bien qu’on peut aisément conclure que Raymond Avrillier aura été pour le contribuable l’élu le plus coûteux de l’histoire locale. Ce qui est inquiétant c’est qu’il siège encore dans le politburo municipal qui prend toutes les décisions...

R.AVRILLIER: ” CE NE SONT PAS NOS RECOURS QUI SONT à L’ORIGINE du SURCOÛT” 

Bien entendu dans le DL il s’en défend ” ce ne sont pas nos recours qui sont à l’origine du surcoût du stade” affirme t il avec son habitude d’asséner des contre vérités. Mais si un vrai chercheur se met à éplucher la vie de recours de Raymond Avrillier et à totaliser les sommes qu’il a fait perdre aux collectivités l’ardoise ne peut qu’exploser.

Rappelons d’ailleurs qu’élu de 1995 à 2008 il a fallu solder ses 13 ans de gestion par une augmentation de 10 % des impôts ce qui a placé depuis cette date Grenoble comme première ville de France pour les impôts locaux (catégorie villes de + de 100 000 habitants) . Merci M.Avrillier.

AUCUNE REALISATION MARQUANTE EN 17 ANS de GESTION HORS LES IMPÔTS

Evidemment , en face de cette gabegie dans la dépenses publique, de cette obsession pénale, de cette véritable maladie qui consiste à assouvir sa haine des autres par des voies judiciaires, Raymond Avrillier et les élus Verts/Ades qui gouvernement encore aujourd’hui Grenoble avec Eric Piolle ne laissent aucune réalisation, aucun apport à la collectivité qui favorise son développement ou sa solidarité.  C’est le vide absolu.

Depuis 40 ans ce clan familial abuse du terrain Grenoblois pour disqualifier leurs adversaires, empêcher des réalisations, fomenter des coups tordus, instrumentaliser le système judiciaire avec des magistrats complices. Mais il n’aura rien apporté aux Grenoblois. La municipalité Piolle s’inscrit pleinement dans cette continuité.

 

 

18 février 2018

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *