A.CARIGNON : “NOUS ALLONS ÊTRE LA SURPRISE de L’ÉLECTION”

Le dernier rassemblement du collectif de la société civile avant le premier tour a encore marqué la première des mobilisations des listes.
Place aux Herbes, sous la halle, ils se sont trouvés des centaines à venir dire leur espoir d'une alternance.

Magali FÉRET OUVRE LA RÉUNION

Ouverte par Magali Feret la réunion conviviale a permis de nombreux échanges toute la soirée. Vers 20 h les participants qui demeuraient ont écouté les mesures annoncées par le Président de la République face au Coronavirus.

Des têtes de chapitre du programme ont été énumérées au fur et à mesure qu'une vidéo était projetée sur grand écran.

LES CANDIDATS S'EXPRIMENT

Ce sont des candidats de la liste qui ont parlé, François Tarantini et Dominique Spini (sécurité), Danielle Bianchin et Jean-Luc Rizzi (Ville réconciliée) Anne Roche et Ludovic Bianco (attractivité) Olivier Corneloup et Jacqueline Girard (Mobilités), Joëlle Botté et Amaury Pelloux-Gervais (Eco-Responsabilité) Maurice Nesta et Brigitte Boer (Education) Frédéric Zenou et Sylvie de Palatis (Culture) Stephane Tournier et Florence Bouteille (Sport pour tous) Solidarités (Ismaël Lakhdar et Fatima Belrhali) Rendre le pouvoir aux grenoblois (Romain Branche).

A l'issue une vidéo intimiste sur Alain Carignon a été présentée dans laquelle celui-ci rappelle sa passion pour Grenoble et ses moteurs.

Puis Alain Carignon a traversé la foule, saluant un grand nombre de Grenoblois avant de s'exprimer, très souvent interrompu par les applaudissements.

"LE COEUR SERRÉ D'UNE VILLE DANS CET ÉTAT"

Nous reproduisons son intervention :

"Grenoble, Certains y sont nés, d’autres venus pour des études, pour un emploi, construire une famille, par amour de la montagne, tous ici nous vivons Grenoble,

"Vous êtes Grenoble

"Qui, parmi nous ce soir, n’a pas le cœur serré de voir notre ville dans cet état ?

"RÉVOLTÉ PAR LA SALETÉ AMBIANTE"

"Qui, parmi nous ce soir, n’est pas révolté par la saleté ambiante de nos rues, par l’insécurité prégnante de notre cité, par les rideaux fermés de nos commerces et de nos entreprises, par la fracture sociale et géographique de notre ville ?

"BLESSÉ PAR LA MAUVAISE RÉPUTATION de GRENOBLE"

"Qui, parmi nous ce soir, n’est pas blessé par la mauvaise réputation de Grenoble ?

"Prenons l’engagement de sortir ensemble Grenoble de cette médiocrité qu’Eric Piolle impose comme étalon de la normalité et dans laquelle il veut maintenir  la ville 

"UNE INCAPACITÉ à GARANTIR LA SÉCURITÉ"

"Une incapacité à nous garantir la sécurité à laquelle chaque Grenoblois a droit

  • "Une incapacité à nettoyer nos rues et nos parcs
  • "Une incapacité écologique masquée par des incantations 
  • "Une incapacité à gérer notre ville, avec une dette abyssale et des impôts sur les ménages qui sont les plus élevés de France
  • "Une incapacité à sortir les personnes de la pauvreté et de respecter chacun avec dignité

"DOGMATISME DANS LA BÉTONISATION"

"Quel dogmatisme … !

  • "Dogmatisme  dans le refus proclamé des solutions, pourtant évidentes, qui permettent d’assurer la sécurité de tous, lui qui préfére laisser le terrain libre aux délinquants.
  • "Dogmatisme dans la bétonisation  à outrance de notre ville, faisant de Grenoble la ville ayant le moins de m2 d’espaces verts par habitant, la ville la moins verte de France… Une densification insupportable :du goudron, des arbres coupés, du béton, constituant ainsi, en pleine conscience, des îlots de chaleur qui contribuent à l’augmentation de la température de nos rues, et donc à la détérioration de la qualité de l’air et du climat à Grenoble.

"CONSÉQUENCES DÉSASTREUSES POUR L'EMPLOI"

"Dogmatisme  dans le refus de prendre en compte la réalité économique, avec  ses conséquences désastreuses pour l’emploi et le développement

"Ce soir, au milieu de vous tous,  rassemblés et mobilisés j’affirme ma foi dans l’avenir de Grenoble. 

"Je refuse de croire à la fatalité de l’impossible.

"JE CROIS EN L'ESPÉRANCE d'UNE VILLE PLUS BELLE"

"Je refuse de croire que l’être humain ne soit qu’un fétu de paille balloté par le courant de la vie, sans avoir la possibilité d’influencer en quoi que ce soit le cours des évènements.

"Je crois fermement  à l’espérance d’une ville belle, sereine, qui rayonne et qui donne envie.

"NOUS AVONS MÉTAMORPHOSE GRENOBLE"

"Certains parmi vous se souviennent du Grenoble que nous avons métamorphosé dans les années 80, des chantiers que nous avions portés : les référendums, la transformation de notre ville avec l’installation du tramway, l’installation de ST Micro la filière aux 15 000 emplois, le foisonnement culturel avec les théâtres de quartiers et le musée de peinture, les actions socio-éducatives avec les associations et les clubs sportifs de quartier, les innovations sociales avec la création du RMI avant l’heure…

"UN AVENIR LARGE, HAUT et GRAND"

"On me disait à l’époque que cela était impossible.

"Avec vous, je l’ai fait.

"Et bien ce soir, avec notre volonté collective, je vous propose le défi de projeter Grenoble vers un nouvel avenir large , haut et grand. 

"Et nous le ferons.

"NOUS LAISSERONS LA MÉDIOCRITE AUX PHRASEURS"

"Nous laisserons la médiocrité aux phraseurs et nous serons les acteurs du beau qui doit être partout parcequ’il élève les cœurs et les esprits, les acteurs de l’humain parce que le respect de chacun quel qu’il soit et d’où qu’il vienne est le premier facteur de la cohésion d’une ville, les acteurs de l’énergie collective parce que sans elle  il n’y a pas de dépassement de soi ni de  sentiment d’appartenance qui fait la grandeur d’une collectivité. 

"LA CULTURE DU RÉSULTAT"

"Nous relancerons la culture du résultat qui a été abandonnée depuis 25 ans au profit d’une loghorrée verbale ininterrompue qui a caché l’impuissance publique. 

"POUVOIR ALLER ET VENIR EN LIBERTÉ"

"Chaque Grenoblois devra pouvoir aller et venir en liberté, seul ou en famille, à toutes heures et en toute quiétude : nous retrouverons le plaisir de déambuler sans crainte dans notre ville propre, dans nos parcs et jardins, devant nos commerces.

"CHAQUE GRENOBLOIS DOIT POUVOIR SE DÉPLACER"

"Chaque Grenoblois devra pouvoir se déplacer, en développant des modes de transports alternatifs, écologiques, rapides et sécurisés. Notre ville devra redevenir un pôle économique attractif. Nous devrons en faire la Capitale internationale des Alpes.

"CHAQUE GRENOBLOIS CONTRIBUTEUR DU PACTE VERT"

"Chaque Grenoblois devra pouvoir être contributeur du pacte vert que nous construirons  ensemble, pour décarboner Grenoble d’ici à 2030. 

"Nous donnerons à chaque Grenoblois les moyens de choisir et d’agir en responsabilité pour que tout soit entrepris afin d’ abaisser notre empreinte écologique, individuelle et collective.

"DROIT AU RESPECT et à LA DIGNITÉ"

"Chaque Grenoblois aura droit au respect et à la dignité : celle de la solidarité de la collectivité pour surmonter l’épreuve de la souffrance, de l’abandon, de la solitude ou de l’accident de parcours.

"LA CHANCE à CHAQUE JEUNE"

"Nous donnerons une chance à chacun pour que chaque jeune puisse se révéler par l’accès à la culture ou aux pratiques sportives. Nous veillerons à ce que chaque jeune puisse bénéficier d’une mise en relation avec un employeur ou une formation.

"RENDRE LE POUVOIR AUX GRENOBLOIS"

"Nous rendrons le pouvoir aux Grenoblois par une participation citoyenne sans barrières, sans tabous, sans tricheries. 

"CE SERA Eric PIOLLE OU NOUS"

"Je demande à chacun d’entre vous d’être d’ici dimanche un acteur de la victoire. Il est établi qu’au deuxième tour  ce sera Eric Piolle ou nous. Tout le reste est balivernes. Tout suffrage qui veut changer et ne se porte pas sur nous affaiblit l’alternance. Mettez fin à cette expérimentation locale du dogmatisme et du mépris érigés en doctrine du vrai, du bon et du juste .

"JE DEMANDE à CHACUN D'ÊTRE à MES CÔTÉS"

"Je demande à chacun d’entre vous d’être à mes côtés un ouvrier de l’impossible, celui qui fait tomber les murs, qui conquiert les grands espaces , celui qui relève la tête quand le beau nom de Grenoble est prononcé , cet ouvrier qui est une Excellence parce que nous devenons chacun  un Ambassadeur de la ville.

"NOUS ALLONS ÊTRE LA SURPRISE de CETTE ÉLECTION"


"Tous les sondages nous annoncent comme deuxième de la compétition. Ça ne nous suffit pas. Dimanche nous allons être la surprise de cette élection parce que tous les grenoblois qui n’en peuvent plus de ce pouvoir lointain et hautain, vont se rassembler autour du collectif de la société civile, pour engager  l’alternance dont Grenoble à un impératif besoin pour gagner son avenir".

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *