A.CARIGNON (Telegrenoble) : UN MOMENT DE VÉRITÉ

Un grand moment de vérité et d’authenticité au service de Grenoble. En répondant avec précision aux questions de Christophe Revil sur Telegrenoble, Alain Carignon a développé des propositions du collectif de la société civile en rendant hommage à son travail.

A DES ANNÉES LUMIÉRE de la POLITICAILLERIE LOCALE

Finances de la ville, mobilités, innovation, écologie …. un projet se dessine qui redonne l’espoir aux grenoblois. A entendre Alain Carignon on est à des années lumière de la politicaillerie locale qui enfonce jour après jour ceux qui s’y livrent.

Extraits :

“Une ville ne se gère pas par un parti politique”

“Il s’agit de rendre le pouvoir aux grenoblois”

“le contrat c’est de tenir les partis politiques éloignés de la gestion de la ville “

“Nous serons libres de nos décisions, libres de la composition de notre liste, libres de nos projets et nous serons les seuls dans ce cas”

“Nous allons inventer une nouvelle politique de la ville. Nous allons nous occuper de ce qu’il y a derrière les façades”

“En matière écologique nous partageons tous les mêmes objectifs mais Eric Piolle a échoué sur les résultats et dans la méthode”

Sa politique est un échec économique aussi car il a supprimé des centaines d’emplois dans les commerces et les services du centre ville, un plan social sans ide sociale”

“Il faut qu’on puisse à nouveau pénétrer dans l’agglomération”

Nous sommes devenus la 5 ème agglomération de France pour les embouteillages, nous avons “gagné” 5 places en 5 ans depuis que M.Piolle est Maire”

“Il faut recréer un avenir qui soit à la dimension de la Métropole”

Grenoble doit se réattribuer les montagnes. Nous avons des projets de téléphérique vers le Vercors et vers Chamrousse”

“La Métro conduit une politique de bétonisation qui sème la révolte dans toutes les communes”

“Sous prétexte de servir les transports en communs on supprime le soleil et la vue sur les montagnes à des centaines et des centaines d’habitants”

“Aujourd’hui les Transports en communs ne sont pas au service de la population c’est la population qui est mise au service des transports en communs”

“Nous stopperons le projet Flaubert de 2000 logements dont 1000 HLM”

“Est-ce que le sud de la ville de Grenoble dans l’état ou il est a besoin d’un millier de HLM et de 2000 logements supplémentaires sans aucun parc public supplémentaire ?”

“Grenoble compte désormais moins de 12 M2 d’espaces verts par habitant contre 48 M2 aux grandes villes”

“Nous ferons un moratoire sur la bétonisation afin d’analyser les besoins en écoles, espaces verts, sportifs et de loisirs”

“On met le béton avant les écoles”

A l’esplanade pour les 1000 logements la municipalité annonce une passerelle sur l’Isère pour rejoindre l’école existante, elle n’est ni financée ni programmée”

“Nous engagerons la révision du Plan Local d’Urbanisme dès notre arrivée afin de stopper la bétonisation dans toute l’agglomération”

“Ce qui se produit actuellement c’est la destruction du cadre de vie des habitants de la Métropole”

“Ce qui serait innovant en matière de propreté, c’est que la ville soit propre”

“Nous avons une municipalité qui explique qu’elle est le phare de l’humanité, qu’elle sait exactement ce qui va se passer en 2050 mais elle n’est pas capable de ramasser les poubelles et les encombrants en 2019..”

“Depuis 25 ans il n’y a eu aucune réforme de structures. La Chambre Régionale des comptes dénonce le fait qu’il y a plus de salariés à la ville après le transfert à la Métro !”

Si ce n’est pas le collectif de la société civile qui succède à l’actuelle municipalité, les nouveaux élus seront contraints d’augmenter les impôts car ils ne peuvent pas faire ces réformes de structure”

“Grenoble serait dans une situation intolérable pour ses habitants, déjà en tête pour les impôts, elle crèverait tous les plafonds”

“Je ne crains pas de dire la vérité. Je suis en conformité entre ce que je dis et ce que je pense, en totale conformité avec moi-même”

“Je ne veux pas tricher avec les grenoblois, la ville est au taquet”

“Eric Piolle a même reporté des annuités d’emprunt après les élections municipales”

“S’il les réformes de structure ne sont pas engagées, la Métropole deviendra une Métropole de seconde zone”

“L’enjeu de 2020 est considérable. Ce sera choisir l’avenir pour eux-mêmes, pour leur famille, pour leur ville ou bien le choix d’une ville qui deviendra St Etienne ou Amiens”

“La seule “grande” décision de Christophe Ferrari est de construire un siège de la Métro bd Jean Pain de 86 M€, le coût du stade des Alpes”

“Nous stopperons ce projet pharaonique. Car il faut utiliser l’investissement public pour requalifier les quartiers qui en ont besoin”

“Nous utiliserons la salle des délibérations de la Métro qui a coûté très cher et qui est peu utilisée pour les délibérations du conseil municipal de Grenoble. Nous allons mutualiser, faire des économies d’échelle”

“Les services de l’hôtel de ville et le Maire lui-même s’installeront dans les quartiers”

“L’industrie, l’université et la recherche sont menacés à terme par la perte d’attractivité de la Métro”

“Nous voulons qu’on puisse à nouveau pénétrer dans l’agglomération d’ou notre projet de monorail a propulsion solaire et électrique de Voreppe à Crolles avec des parkings de dissuasion”

“La ville a besoin d’expérience et de courage. Il va falloir aller vite pour changer d’image”

“L’absence de projet a tué les collaborations et les synergies dont Grenoble a besoin”


Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *