L’USINE à GAZ du TRI SÉLECTIF A DÉJÀ ÉCHOUÉ

Les élus Rouge/Verts ont aussi réussi à faire de Grenoble le cancre du tri des déchets.

L’agglomération phare co-dirigée par les élus PS et Verts est en effet également la… dernière de France pour le tri et le recyclage !   “Nous sommes très mauvais” avait même reconnu pour une fois lucide Christophe Ferrari en 2017 (DL du 10/11/17).

UN ÉLU VERTS RESPONSABLE DE L’ÉCHEC

Il est vrai que le Vice Président chargé de ces questions est un élu Verts, Georges Oudjaoudi. Ceci explique cela.

En 2017 ils annonçaient qu’“aux alentours de 2019 (!) chaque poubelle sera équipée d’une puce et il faudra bad­ger pour l’ouvrir». Chaque foyer sera muni d’un badge nominatif. La taxe d’enlèvement des or­dures ménagères (TEOM) deviendra incitative (TEO­ MI). Elle sera en partie cal­culée en fonction de la quantité de déchets pro­duits et des coûts supplé­mentaires liés aux bacs mal triés. Sur la feuille d’impôts fonciers, il y aura une part fixe et une part variable”. (DL du 10/11/17).

LE SYSTÉME NE FONCTIONNE PAS

La montagne a accouché d’une souris. “Aux alentours de 2019″ -nous y sommes- un secteur de Grenoble expérimente péniblement un système bancal, d’une complexité innommable, qui ne fonctionne évidemment pas.

On se demande ce qu’est devenu le budget de … 238 M€ annoncé alors pour les investissements dans ce secteur.

AUCUNE ANNONCE FERRARI SUIVIE D’EFFETS

Il n’y a pas de badge, pas de puce, pas de taxe incitative (!) … bref rien des belles paroles prononcées. Comme d’habitude.

Des membres du Collectif de la société civile pour l’alternance ont rendu visite à des habitants de la rue des Alliés soumis au nouveau régime censé favoriser le tri des déchets et la récupération des déchets alimentaires.

Avec eux ils ont décortiqué les brochures, affichage, annonces pour tenter de comprendre ce qui se passe.

A gauche la poubelle grise est marron ( elle n’a jamais servi) et à droite la poubelle verte est jaune ...

LA POUBELLE JAUNE EST VERTE, LA GRISE ET MARRON

C’est très simple : Il faut donc comprendre que la poubelle jaune est en fait verte. Que la poubelle grise est en fait grise ou le plus souvent marron. Et que la poubelle marron des épluchures n’est en fait jamais ramassée…

UN JOUR DE RAMASSAGE SUPPRIMÉ

De plus avec l’augmentation du coût de la taxe des ordures ménagères, la nouvelle organisation induit la suppression d’un jour de ramassage : le mercredi. en sus du samedi/dimanche. Reste 4 jours ! La poubelle des déchets alimentaires ne serait ramassée que deux fois par semaine…

Alain Carignon a questionné des habitants de la rue des Alliés qui ont fait part de leur incompréhension

UN SECTEUR CLEF, UNE INCOMPÉTENCE CRASSE

En résumé, dans un secteur clef pour l’avenir de la planète, celui du recyclage des déchets, Eric Piolle et ses affidés auront démontré une incompétence crasse.

Incapables de définir un projet simple, accessible, de le faire partager par une pédagogie adaptée. Ils ont préféré s’en remettre à l’argent, à la com’, aux techniciens qui leur ont vendu leurs produits.

C.CALAUX : “DES EXPÉRIENCES QUI NE MARCHENT NULLE PART”

Un simple élu du Fontanil, Claude Calaux, alors Premier Adjoint avait fait remarquer à son Conseil Municipal (DL 17/11/17) que  “ce sont des expérien­ces qui ne marchent nulle part. On ne va pas mettre une poubelle supplémentaire pour cha­que ménage ! Beaurepaire et Saint ­Marcellin avaient mis ça en place, ça a coûté très cher, et ça coûté aussi très cher de supprimer ce fonctionnement”.

LE CITOYEN A ÉTÉ TOTALEMENT MIS à L’ÉCART

Dans l’agglomération personne ne sait combien des 238 M€ (!) prévus pour ce plan mirobolant ont déjà été dépensés. La seule certitude est que le citoyen volontaire pour faire un effort a été totalement mis à l’écart.

LES POUBELLES N’ONT JAMAIS SERVI

Le résultat est probant : les membres du collectif ont vu des poubelles marrons neuves qui n’ont jamais servi, des bio-seaux (!) qui encombrent les cuisines et des sacs compostables qui sont utiles à tout sauf aux déchets ménagers.

“PERSONNE NE SAIT PLUS QUAND ON RAMASSE LES POUBELLES”

Même l’inénarrable Maire Communiste de la Métro, Jean-Paul Trovero membre de la majorité, n’y comprend rien: « Personne ne sait plus quand on ramasse ou pas les poubelles. Tout ça crée du désordre ». Et il n’a pas l’intention de sanctionner les habitants (manquerait plus que ça) comme « me le suggère la Métro ». Sans compter que « lorsque les gens en ont marre, ils balancent les encombrants sur les trottoirs et là encore c’est à nos services de ramasser…» (Site du DL le 20/4/19)

L’USINE à GAZ des DÉCHÉTERIES

Car en même temps que cette usine à gaz pour les poubelles, la Métro en a créé une autre pour les déchèteries! ” Pour arranger tout çà l’accès aux déchèteries va être soumis à l’obtention d’un badge (site Internet de la Métro) dans des conditions compliquées (comme le nouveau fonctionnement des tickets résidents) accès Internet quasi obligatoire…  c’est pour notre bien et celui de la planéte” nous écrit un grenoblois. D’où les encombrants qui encombrent les trottoirs de l’agglomération. Nos élus voudraient sanctionner… les habitants par des contraventions.

TOUJOURS LES DERNIERS

Eric Piolle, Christophe Ferrari, Georges Oudjaoudi et les autres cumulent l’incompétence avec leur suffisance insupportable. Ils devraient vite tirer les conséquences de leur impéritie. Aux “alentours de 2019″ nous y sommes. Vous êtes toujours derniers, les métropolitains trinquent, l’agglomération est sale, les déchets pas triés. A quel coût ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *