IMMOBILIER : GRENOBLE TOMBE EN 3 ème DIVISION

La descente aux enfers continue pour Grenoble. A cotés des cocoricos sur la recherche dus à des investissements antérieurs, tout le reste s’effondre et Grenoble rejoint la III éme division.

Sur la durée – 10 ans – la baisse de la valeur des biens grenoblois est de l’ordre de 10 % alors que comparativement dans une ville comme Bordeaux elle a augmenté de +30 % grâce à la valorisation globale de la ville. Jusque dans les années 2000 sur la base des grands équipements de la municipalité Carignon (nouveau Musée, Synchrotron, autoroute Grenoble-Valence, Europole…) et de l’équilibre des quartiers Grenoble progressait.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/09/06/les-50-realisations-carignon-qui-font-le-grenoble-daujourdhui/

GRENOBLE REJOINT LE MANS, PERPIGNAN, ORLÉANS…

Le “Parisien” du 29 mars publie la carte de France des hausses et des baisses pour l’immobilier ancien  au premier trimestre 2017. Grenoble se situe au niveau de villes comme Le Mans, Orléans, Perpignan… avec une baisse de 1,7 % de la valeur des biens !

C’est une chute accélérée considérable si on compare avec les villes avec lesquelles Grenoble était en compétition avant la mise en oeuvre de la politique urbaine des municipalités Destot (PS) et Piolle (Verts/PG).

… TANDIS QUE BORDEAUX, LYON, NANTES, TOULOUSE … SE DÉTACHENT 

Au premier trimestre de cette année la valeur des biens augmente encore de + 5% ( Bordeaux) +5,4% ( Lyon) + 4,3% ( Nantes) + 2% ( Toulouse) +2,9 % ( Reims) même + 0,1 % (Dijon) !

Alors que s’ouvre le salon de l’immobilier du “Dauphiné Libéré ” à Alpexpo les opérateurs ne peuvent que s’interroger sur la poursuite d’une politique urbanistique qui va dans le mur et paupérise de plus en plus de Grenoblois.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/03/27/logement-la-baisse-de-la-valeur-des-biens-saccelere/

POURQUOI CONTINUER LE BÉTONNAGE de la VILLE ? 

Pourquoi continuer le bétonnage à Berriat, l’Esplanade, Flaubert après les échecs de Villeneuve, Vigny-Musset, l’arrivée de la presqu’ile , les difficultés de la caserne de Bonne ?

D’autant qu’il existe une alternative à cette politique comme l’a montré la municipalité Carignon avec la réalisation du quartier Reyniés-Bayard.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/02/18/flaubert-encore-2000-logements-dans-les-quartiers-sud/

Avec la caserne Reyniès-Bayard la municipalité Carignon a démontré qu’une autre politique urbanistique est possible: un parc de 5,5 hectares, quelques centaines de logements et 80 HLM. Une mixité sociale modérée qui permet la promotion d tous.

REALISATION MASSIVE D’ESPACES VERTS ….

Aujourd’hui Alain Carignon et le collectif Grenoble le Changement proposent la réalisation massive d’espaces verts afin de rattraper le retard Grenoblois et faire respirer et revaloriser les zones trop denses comme par exemple à Vigny-Musset sur le dernier terrain sur lequel les opérateurs refusent d’achever l’opération, les prix ayant trop chuté.  Il est possible de les financer avec la réforme de structure que nous avons publiée.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/11/21/vigny-musset-les-promoteurs-refusent-dachever-loperation/

… A L’ESPLANADE, BERRIAT, FLAUBERT 

Il en est de même à Berriat, l’esplanade et également à Flaubert car les quartiers sud ne pourront pas supporter encore un millier de HLM supplémentaires. Avant d’en ajouter il conviendrait de les stabiliser. Or tant que 30 % des effectifs scolaires du nord de la ville viendront du Sud, la preuve sera établie que les habitants fuient une mixité sociale qui n’existe pas.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/03/29/berriat-le-quartier-denonce-la-corruption-municipale/

AU MOINS UN TIERS d’ACTIVITES DANS LES QUARTIERS 

Les propositions d’Alain Carignon de vendre des HLM à leurs locataires, d’instaurer au moins un tiers d’activités dans ces quartiers , en y installant massivement les services municipaux , un tiers de propriétaires et un tiers de logement social sont les seules de nature à changer durablement la donne.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/

Tous les chiffres qui sont au rouge démontrent que seul un programme vigoureux avec une alternative claire répond aux besoins des Grenoblois.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *