CE SOIR à 18 H MANIFESTATION DEVANT LA MAIRIE

Les jours se suivent et se ressemblent pour Eric Piolle le Maire (Verts/PG) de Grenoble. Ce soir les grenoblois sont invités à manifester devant la Mairie bd Jean Pain  à 18 h.

Le Conseil municipal doit entériner sans rire “l’exemplarité” de la consultation sur la fermeture de Grenoble confirmée vendredi par la Métro. La consultation est si exemplaire que les travaux des lignes de bus rue Lesdiguières ont commencé dès ce lundi matin,  avant même que le Conseil ne se soit prononcé !

DEUX ÉLUS DE LA MAJORITE PROTESTENT CONTRE LA POLITIQUE MUNICIPALE

Les deux élus qui ont décidé de quitter la majorité municipale pour protester contre la politique conduite Bernadet­te Richard­-Finot et Guy Tuscher poseront une question orale pour soutenir le collectif « Touchez pas à nos bibliothèques: « actuellement, rien d’irrémédiable n’a encore été fait, aucun local n’a encore été modifié ou réattribué, il est donc temps, pour que la procédure de votation citoyenne garde tout son crédit, de mettre en place un moratoire : allez­-vous oui ou non le mettre en place ?  « 

https://grenoble-le-changement.fr/2016/12/28/bibliotheques-nous-vous-demandons-un-moratoire-sur-le-depecage/

LE SYSTEME DE PÉTITION/VOTATION TOTALEMENT VERROUILLÉ

Ayant participé à la mise en place du système verrouillé les deux élus ne peuvent que faire semblant de faire croire que la votation pourrait changer les choses et demandent « si vous ne mettez pas en place ce moratoire, que ferez­vous si le résultat de la votation vous obligeait, comme vous vous êtes engagé, “à mettre en œuvre la pétition”, c’est ­à­ dire à rouvrir les bibliothèques déjà fermées ?”

AVEC PIOLLE LE TRAMWAY N’AURAIT PAS GAGNÉ ! 

Ils n’ignorent pas que le seuil de 20 000 voix fixé unilatéralement par Eric Piolle est infranchissable . Le référendum tramway considéré comme exemplaire par la qualité de son débat contradictoire mis en place par Alain Carignon et son équipe avait amené 31 000 Grenoblois au total à s’exprimer et le «  oui » au tram avait obtenu 16 000 voix. Avec le système Piolle il ne serait pas adopté !

https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/22/referendum-le-22-juin-1983-53-de-grenoblois-repondaient-oui-au-tramway/

Depuis ces référendums Grenoble est entrée dans la période de glaciation de la démocratie locale sous Destot/Safar (PS) et maintenant est advenu le temps des faussaires.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/01/29/democratie-locale-le-temps-des-faussaires/

REFUS D’ÉTUDIER L’ALTERNATIVE de ” GRENOBLE à COEUR” 

Les raisons de manifester ce soir sont donc multiples. Outre les bibliothèques et les services publics  le collectif «Grenoble à Cœur » auquel les élus PS/PC et Verts/Ades du Parti de Gauche et apparentés ont fermé la porte vendredi à la Métro a bien des raisons d’être là ce soir également. Il est trompé sous toutes les coutures : refus de l’étude d’impact, refus d’étudier l’alternative qu’il propose, faux-semblant d’accepter des « ajustements » après les 6 premiers mois de fermeture  «  mais qui ne remettra pas en cause l’axe Rey­Sembat­Lyautey. Le texte est très clair là ­dessus »  selon la majorité  ( Dl du 5/2/17)

https://grenoble-le-changement.fr/2017/01/21/grenoble-a-coeur-une-alternative-a-la-fermeture-de-grenoble/

Ces dénis de démocratie accumulés, ce sectarisme assumé, ce mépris des grenoblois affiché méritent effectivement une forte protestation ce soir à laquelle le collectif « Grenoble, le changement » s’associe sans peine.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *