NUIT DEBOUT: LA “RÉVOLUTION” FINIT DANS LES POUBELLES

restes nuit debout 1But atteint pour "Nuit Debout", le monde est changé : un terrain vague et des poubelles devant la MC2, et Grenoble cassé à plusieurs reprises. Après leurs si brillants résultats les révolutionnaires ont enfin droit au repos la nuit, on comprend qu'ils n'aient pas eu la force de nettoyer. Et puis, avec Corinne Bernard l'attachée au zéro culturel, depuis que les cultures ont remplacé la culture, il n'y a pas de raisons que la culture bidonville n'ait pas droit de cité devant la MC2. Tout mérite le respect. Tout a aussi une fin et à Nuit Debout où "les derniers temps l'ambiance était devenue des plus difficiles avec des menaces, des bagarres, des trucs dégueulasses" (DL du 18 mai) il était temps d'en finir avant de perdre la face en devant faire appel à la police. Il faut dire qu'avec tous les zadistes qui s'y trouvaient encore mieux qu'en ville et le camp de roms de l'autre côté de l'avenue, les derniers temps on se serait cru au centre ville.

>>> « NUIT DEBOUT » ABANDONNE SON POTAGER….

Heureusement, les traces sont toujours là dans cet écomusée de tout ce qui fut source de si grandes inspirations pour Grenoble et la planète : plein de bouteilles vides et le potager abandonné. Et l'émotion reste gravée dans tous les cœurs qui vibrent encore de la déclaration de E. Piolle (Verts/PG) venu avec E. Martin (PG) "voir cette envie de transformer le monde qu'on sent dans ces phénomènes qui émergent partout en France".

>> E.PIOLLE SOUFFLE SUR LA BRAISE DE « NUIT DEBOUT »

E.Piolle et E.Martin à Nuit Debout
E.Piolle et E.Martin à Nuit Debout
     

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *