L’EXTRÊME GAUCHE CASSE GRENOBLE: les IMAGES

UN DOCUMENT EXCEPTIONNEL

>>> VOIR TOUTES LES IMAGES EN DIAPORAMA.

Au cœur de Grenoble, place Grenette, on a tranquillement appelé au meurtre. Par rapport à Eric Piolle (Verts/PG) qui lavait publiquement la vitrine d’une agence bancaire pour ” nettoyer la finance” on franchit simplement un degré supplémentaire.

Le 31 mars les bandes organisées de l’ordre de 600 personnes ont parsemé la ville de leurs slogans irresponsables effacés aux frais du contribuable ce 1 er avril.

UNE JOURNÉE et UNE NUIT QUI ONT ÉCLAIRÉ LES GRENOBLOIS

Grenoble a connu une journée et une nuit qui ont éclairé les grenoblois sur ce qu’était en train de devenir leur ville. Le week end précédent  les délinquants de Mistral avaient tendu un guet-apens aux policiers parce que les pompiers avaient découvert par hasard des fusils dans un immeuble de l’office HLM que préside justement E.Piolle.

<< grenoble-les-delinquants-canardent-les-policiers-depuis-les-toits/

la municipalité Piolle était associée à la nuit qui devait suivre les manifs. Elle a du reculer
la municipalité Piolle était associée à la nuit qui devait suivre les manifs. Elle a du reculer

COMME DESTOT/SAFAR (PS) PIOLLE FERME LES YEUX

Comme M.Destot et J.Safar ( PS) la municipalité entend continuer à fermer les yeux  sur l’évolution dramatique de Grenoble, ses 5 quartiers déjà en dessous du seuil de pauvreté et  cette économie souterraine dont Jérôme Safar avait découvert ” la réalité très forte” à Grenoble juste avant les municipales!

<< j-safar-ps-decouvre-la-realite-tres-forte-de-leconomie-parallele/

LA MISE EN CAUSE SYSTÉMATIQUE de l’AUTORITÉ

Depuis 2 ans il ne semble pas que “cette réalité très forte ” ait diminué en intensité avec les mesures annoncées par la municipalité Piolle ! Or la jonction entre la délinquance et ses moyens financiers, un communautarisme exacerbé et la mise en cause systématique de l’autorité , produit un cocktail explosif. Dont ces évènements du week end et de ce 31 mars sont la preuve.

Il s’agit pour certains de tester la capacité de résistance de l’autorité publique et de la faire reculer tant que cela est possible.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE TENTE de SE DÉDOUANER

Bien entendu la municipalité Piolle tente de se dédouaner. Le Maire a fait marche arrière sur le film apothéose qui devait conclure la journée du 31 mars. Elisa Martin (PG) se désolidarisait des événements tout à coup sur FR3 le lendemain .Pourtant des tags à la gloire de son ami Mélanchon figurent le long du parcours. Après avoir agité le chiffon rouge depuis deux ans la municipalité  se trouve acculée.

LES DISCOURS sur le LIBÉRALISME HONNI

Car les grenoblois ne s’y trompent pas. Cette mouvance se retrouve au Conseil Municipal par les propos, les outrances, l’ histoire de nombreux élus de la coalition. Le discours scolaire sur le Traité Transatlantique tenu par Alan Confesson (Verts/PG) et approuvé par le Conseil Municipal sonnait le tocsin contre ce libéralisme honni. Créant toujours plus un climat de tension qui prépare aux affrontements.  On se demande toujours au passage par quoi ils veulent le remplacer, toutes les alternatives conduites jusque là ayant produit les conséquences dramatiques qu’on supporté des millions d’habitants de la planète.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE EST COMME le ROI NU

Un libéralisme honni mais dont Eric Piolle vit tout de même en étant actionnaire à Singapour. (https://grenoble-le-changement.fr/4524-2/)

Après le 31 mars Grenoble n’est plus Grenoble. Mais la municipalité Piolle est comme un Roi nu. Elle est dans l’impossibilité de faire comme si rien ne s’était passé et de continuer une politique qui aboutit à un tel déchainement de haine.

Oui il faut tout revoir. Tout recommencer et mettre a bas des mesures appliquées depuis 20 ans qui conduisent Grenoble dans le chaos.

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *