ESPLANADE et la “CO-CONSTRUCTION”: LES IMAGES de la TROMPERIE PIOLLESQUE

A ma gauche le panneau d'affichage de PIolle " le projet commence avec vous", à ma droite le rendu avec 2000 habitants entassés sans espaces verts ni parking
A ma gauche le panneau d’affichage de Piolle ” le projet commence avec vous”, à ma droite le rendu avec 2000 habitants entassés sans espaces verts ni parking…

E.Piolle (Verts/PG) veut bétonner l’esplanade trahissant ses engagements de campagne tels qu’ils avaient été compris par les Grenoblois. Destot (PS) voulait 1200 logements sur 6 hectares, E.Piolle 650 sur 3,3 hectares. ” La densité est donc la même” dénoncent les habitants du quartier qui ont eux aussi quitté la table de l’absence de toute négociation.

“Puisque seuls comptent les propositions et les objectifs des élus de la ma­jorité, puisque sur les aména­gements d’espaces publics ré­cents et structurants, ils refu­sent toute concertation, puisqu’ils ignorent nombre de nos demandes et ne respec­tent pas leurs engagements” commentent ils ( DL du 29/1/16).

Les panneaux de propagande se gardent bien de faire figurer le projet de bétonisation de E.Piolle
Les panneaux de propagande se gardent bien de faire figurer le projet de bétonisation de E.Piolle

50 % de LOGEMENTS SOCIAUX et LA BETONISATION du POUMON VERT du QUARTIER!

Avec ses 50 % de logements sociaux le projet est catastrophique pour une ville ou les pouvoirs publics ne maîtrisent plus rien comme on le voit partout à l’exemple des Eaux Claires qui se dégrade aussi.

70 % de l’espa­ce constructible du quartier de l’esplanade se situent sur des terrains privés et les 30 % restants sont situés sur le poumon vert du quar­tier, la Petite Esplanade. Ainsi non seulement ces 650 logements seraient construits sans espaces verts supplémentaires dans une ville ou le retard est criant, mais en détruisant aussi le poumon vert du quartier !

L’URBANISME des ANNEES 60 dans une VILLE ou il ne RESTE QUE 14,6 M2 d’ESPACES VERTS par HABITANT

Grenoble qui ne compte plus que 14,6 ME d’espaces verts par habitant contre 31ME à la moyenne des grandes villes après 21 ans de gauche au pouvoir va encore régresser. Quant aux immeubles serrés les uns contre les autres ils ressemblent à l’urbanisme des années 60.

” LE PROJET COMMENCE AVEC VOUS (!) “

Face à la contestation qui monte de tous les secteurs, Eric Piolle accélère dans le marketing et la com’. La ville installe à tous les coins de rue le panneau “esplanade, le projet commence avec vous” . Un cabinet privé parisien HDZ sur financement public est chargé de mettre en musique la fausse parole du Grand Timonier local. Aucun cabinet d’urbanistes ou d’architectes grenoblois n’était à la hauteur d’un tel porte-parolat !

https://grenoble-le-changement.fr/2016/01/26/2591/

Destot (PS) utilisait les mêmes méthodes .Pour 12 00 nouveaux logements dans le quartier soit 5000 de l'ordre de 5000 habitants le jardin des vallons ne fait qu'un hectare 4 et la municipalité en a profité pour réduire le parc Hoche voisin en vendant une partie à un privé pour construire un hôtel !
Destot (PS) utilisait les mêmes méthodes .Pour 12 00 nouveaux logements dans le quartier soit de l’ordre de 5000 habitants elle a créé le jardin des vallons  et sur l’image on croirait qu’il n’y a que du Vert! ( les immeubles à droite sur la photo n’apparaissent pas) la municipalité en a profité pour réduire le parc Hoche voisin en vendant une partie à un privé pour construire un hôtel !

2000 NOUVEAUX HABITANTS ENTASSES SANS ESPACES VERTS NI PARKING

On est bien dans la mise en oeuvre de cet art consommé de la propagande Piollesque martelant  une chose exactement à l’opposé de celle qu’on fait afin de bien donner à croire son occurrence inverse.

Ainsi rien de mieux que de montrer l’affiche de la propagande et tout le blablabla qui va avec et… en regard l’image du rendu final du quartier ou autour de 2000 nouveaux habitants seront entassés à proximité d’une Bastille asphyxiée, sans espaces verts supplémentaires avec… 175 places de parking soit un déficit de 1000  places !

Le Parc Pompidou réalisé par la municipalité Carignon au coeur du quartier Reyniès-Bayard compte 5, 5 hectares pour une densité bien inférieure à tous les projets actuels sans parcs
Le Parc Pompidou réalisé par la municipalité Carignon au coeur du quartier Reyniès-Bayard compte 5, 5 hectares pour une densité bien inférieure à tous les projets actuels sans parcs

CONTRE LE BETONNAGE de l’ESPLANADE : SIGNEZ LA PETITION:

<< non-au-betonnage-de-lesplanade/

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *