S.LARABI (PS/Verts) : HAMON, PIOLLE, SÉNAT …

UN JOUR ORDINAIRE DANS LA VILLE APAISÉE...
R.SULLI (PCF) EN VACANCES
UN JOUR ORDINAIRE DANS LA VILLE APAISÉE...
R.SULLI (PCF) EN VACANCES

…la nouvelle façon très citoyenne de faire de la politique ressemble furieusement à l’ancienne. Ainsi Soukaïna Larabi (PS) qui avait déjà abandonné le PS en rase campagne pour devenir une candidate Piollesque dans la 3 eme circonscription aux élections législatives contre M.Destot (PS) , est maintenant candidate aux Sénatoriales sur une liste Verts/PC.

L’OPÉRATION TRAHISON du PS AUX LÉGISLATIVES à MAL TOURNÉ

Elle devrait se méfier. On devient vite un Stéphane Gemmani. Rappelons en effet que l’opération de la 3 eme circonscription qui lui avait été offerte contre la trahison de son parti était imperdable: suppléée par Maryvonne Boileau (Verts/ades) du clan municipal dominant, vent de modernité (!) d’Eric Piolle dans les voiles, circonscription à gauche toute… Et patatrac.  C’est le candidat de JL Mélenchon qui est arrivé devant elle ! Pourtant le barnum festif municipal avait été à son comble.

LES VOIX SÉNATORIALES PCF APPORTÉES AUX VERTS ? 

Il est à craindre que l’opération sénatoriale avec… le PCF tourne mal aussi. Bis repetita . Sur le papier le vieux parti stalinien compte bien des voix sénatoriales dans la banlieue grenobloise mais on voit mal MM Trovero (Fontaine) , Queiros, ( St Martin D’Hères)  Sulli  (Echirolles ) se précipiter derrière les Verts Grenoblois pour leur apporter massivement leurs suffrages . Faut pas exagérer. Et côté Verts à part les voix de Grenoble…

Gaël Roustan (Verts) ancien directeur de cabinet limogé par Eric Piolle prend un malin plaisir à préciser que le maire de Grenoble « soutient tota­lement » le projet. (DL du 30/7/17) . ça doit cacher quelque chose venant d’un homme qui a été lâché y compris aux dernières législatives par la machine à cash des Verts grenoblois.

Egalement pour bien faire partager la clarté de la situation , rappelons qu’au Conseil municipal de Grenoble, Patrice Voir, le seul conseiller municipal PCF est dans l’opposition à Piolle et élu sur la liste du PS…

Le Parti ne sait plus ou donner de la tête.

A la dernière élection sénatoriale de 2011 Annie David (PCF) était elle-même élue derrière André Vallini (PS). Cette fois le PS qui ne domine plus l’Isère préfère faire cavalier seul et se passer du PCF. Pour ce dernier l’agonie est longue et bien sinueuse. Pour les Verts ce n’est pas mieux. Leur agonie grenobloise et leur combat contre Mélenchon les rend fous. 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *