LE PATRIMOINE, Place NOTRE DAME….

Rue Raoul BLANCHARD: L'INDIFFÉRENCE du Président de l'OPHLM...
TERRASSE ILLÉGALE: LE SOUTIEN de E.PIOLLE N'A PAS de PROBLÉME
Rue Raoul BLANCHARD: L'INDIFFÉRENCE du Président de l'OPHLM...
TERRASSE ILLÉGALE: LE SOUTIEN de E.PIOLLE N'A PAS de PROBLÉME

Un grenoblois qui visitait dimanche le Musée de l’Evêché  dans le cadre des journées du patrimoine a pris cette photo vers 14 h30 . Elle en dit long sur le soucis d’Eric Piolle en la matière. A propos du label  » ville d’art et d’histoire » qu’a reçu Grenoble et pour lequel Eric Piolle n’est pour rien du tout car il n’a encore rien apporté dans ce domaine non plus, le Maire déclarait sa flamme lyrique dans le Dauphiné ( 13/9/17): « que les Grenoblois soient les acteurs de la richesse de leur territoire, qu’ils s’approprient ce que cette ville offre, que notre his­toire soit un récit partagé » . D’autant plus lyrique que ça n’engage à rien comme à son habitude. Il s’agit d’enfiler des perles.

LA MUNICIPALITE POURRAIT AU MOINS RESPECTER LE PATRIMOINE

Sauf peut être à ce que la municipalité – à minima- en tire la conséquence qu’elle doit respecter ce patrimoine, cet art et cette histoire?  Elle pourrait au moins veiller à ça, si elle n’accomplit rien de positif: ne pas dénaturer ce qui les beautés de la ville.

Il s’avère que le secteur géographique de Notre-Dame est l’un des réceptacles les plus remarquables de ce beau avec en art le nouveau Musée de Peinture et le Musée de l’Evêché , deux réalisations exceptionnelles de la municipalité Carignon; Comme les fouilles archéologiques rendues accessibles au public qui permettent d’acter l’ancienneté de la ville et de s’approprier son histoire. Tout comme la redécouverte de l’ancienne façade de la cathédrale Notre Dame .

UNE OEUVRE QUI EST LA FIERTE des GRENOBLOIS SOUILLEE par des PANNEAUX HIDEUX 

Cette oeuvre de la municipalité Carignon qui est la fierté des grenoblois et doit peser lourd dans l’attribution du label « ville d’art et d’histoire » mériterait un zeste d’attention. 

Au moins lors de la journée du patrimoine. Eric Piolle aurait pu épargner ce jour -là la place Notre Dame de  sa débauche de propagande avec ses horribles panneaux . Mieux que ses mots pour le « Dauphiné Libéré »,  il aurait donné une preuve qu’ils veulent dire quelque chose.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *