L’AFFICHAGE SAUVAGE ABÎME GRENOBLE

LE MATOS CONTINUE à S'EFFONDRER
L'AMBIANCE SAINT BRUNO...
LE MATOS CONTINUE à S'EFFONDRER
L'AMBIANCE SAINT BRUNO...
ici place de la Gare

ici place de la Gare

La multiplication des panneaux d’affichage sauvage en lieu et place des colonnes Morris Decaux produit une dégradation supplémentaire de la ville. Partout les affiches s’amoncellent au bas des panneaux installés par la municipalité Piolle (Verts/PG)/ le budget de 250 000 € consacré à cette opération ne prévoyait pas de dépenses d’entretien la ou la société Decaux faisait bénéficier la ville de son savoir-faire et… de sa recette: 650 000 € soit un peu plus que ce que va rapporter la fermeture de 3 bibliothèques!

http://grenoble-le-changement.fr/testimonial/laffichage-sauvage-a-pris-le-pouvoir/

Les Rouge/Verts grenoblois se moquant des aspects financiers avaient imaginé que ces panneaux seraient monopolisés par l’extrême gauche. Ajoutés aux panneaux de propagande municipale disposés dans toute la ville, ils pensaient maitriser la totalité de la part de cerveau disponible des Grenoblois.

http://grenoble-le-changement.fr/testimonial/laffichage-sauvage-devient-publicitaire/

C’était sans compter sur les organisateurs de spectacles qui entendent utiliser ce moyen pour informer. Résultat c’est toute la ville qui souffre un peu plus de l’absence d’entretien de l’affichage public.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/18/grenoble-habitants-denoncent-laffichage-poubelle/

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *