E.PIOLLE (Actis) N’INSTALLE PAS SES ANTENNES DANS LES QUARTIERS HLM…

 

L’antenne d’Actis, l’OPHLM que préside Eric Piolle, regroupant les quartiers Berriat, centre ville, Mistral, Eaux Claires s’est installée…cours Jean Jaurès.  Pas dans un HLM. Au pied de ces immeubles cossus qui sont la caractéristique de cette avenue. Même si les HLM se multiplient au centre ville, leur nombre est sans commune mesure avec ceux de Mistral, des Eaux-Claires ou de Berriat.

Les locataires concernés au centre ville auraient pu couvrir une distance plus importante pour se rendre à leur antenne, pourvu qu’elle soit accessible en transports en communs. Mais Eric Piolle se situe bien dans cette continuité de l’hypocrisie et du mensonge sur « la mixité sociale »: elle est toujours valable pour les autres.

V.FRISTOT et O.BERTRAND ( Verts/Ades) : LES SERVICES Place VAUCANSON 

Eaux de Grenoble que préside Olivier Bertrand ( Verts/Ades) dispose d’une splendide vitrine… place Vaucanson. A côté de celle de GEG que préside Vincent Fristot (Verts/Ades). Ils peuvent saluer pas loin, bd Gambetta,  Maryvonne Boileau également élue (Verts/Ades) chargée de la politique de la ville (!) qui a installé « Grenoble Habitat  » au pied d’un immeuble Haussmanien. Pour vendre les logements à Flaubert ?

Au lieu d’utiliser tous les instruments en leur possession pour recréer de la mixité d’usage dans les quartiers comme le proposent les collectifs de citoyens qui travaillent avec Alain Carignon, les élus Rouge/Verts éloignent les activités qui participeraient à leur qualification. Même celles qui sont censées s’occuper du logement social  comme l’OPHLM !

TRANSFÉRER CES SERVICES RUE TRÈS CLOÎTRES

Ces collectifs proposent par exemple que les bureaux de Eaux de Grenoble et de GEG installés place Vaucanson soient transférés rue Très Cloitres dans les très nombreux locaux vides aux pieds des HLM,  face au côté pair qui a été superbement rénové par la municipalité Carignon. Ici comme ailleurs, le quartier a besoin d’une reconquête afin de faire reculer l’emprise des trafics qui occupent le haut du pavé. 

L’accès tram et transports collectifs est parfait avec la station Notre Dame et le parking du Musée à proximité permet l’accès voitures.

LE TRAVAIL ET L’EMPLOI AU COEUR de la RECONQUÊTE des QUARTIERS

Alain Carignon propose qu’un tiers des quartiers soit occupé par des services de ce type afin que des salariés en se rendant à leur travail exigent la sécurité et la propreté qui font si souvent défaut. Le travail et l’emploi doivent être au coeur de la reconquête des quartiers. A la suite des organismes publics on peut espérer que des sociétés privées, voire des Start up auxquelles des conditions particulières de location seraient proposées, s’installent aussi dans les quartiers.

LE MAIRE et LA MAIRIE INSTALLÉS à VILLENEUVE 

Installer le Maire et les bureaux de la mairie à Villeneuve  -les mariages étant célébrés au jardin de ville dans l’ancienne mairie- relève de la même logique et dynamique. Il ne s’agit plus de poursuivre des politiques répétitives et coûteuses qui ont échoué, mais d’innover afin de sortir des populations de la relégation, qu’il s’agisse d’une relégation sociale ou communautaire.

En se privant de ses propres instruments -Actis, Eaux de Grenoble, GEG, Grenoble-Habitat …- pour rééquilibrer les quartiers, Eric Piolle démontre un effarant conformisme. En répétant les discours ânonnés depuis des décennies sans prendre en compte le bilan désastreux des quartiers, il démontre son suivisme besogneux de ce que ses amis élus Verts/Ades ont conduit avec la municipalité Destot/Fioraso.

LA VENTE PRODUIRAIT des RESSOURCES BIENVENUES

Par ailleurs ces locaux à la localisation prestigieuses engendrent des coûts de location ou de propriété  très élevés. Leur abandon ou leur vente produiraient des ressources bienvenues d’autant que les nouvelles installations dans les HLM sont plus économes.

La redéfinition du périmètre municipal et les réformes de fond sont indispensables si Grenoble veut à nouveau être tirée vers le haut , des populations sorties de la pauvreté , avec des moyens financiers pour faire face à ses obligations de base. C’est tout l’enjeu du Big Bang proposé par Alain Carignon

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *