LE BIG BANG d’Alain CARIGNON POUR REQUALIFIER GRENOBLE

GRAND CHATELET: LES LOCATAIRES ONT FROID AUSSI
LA MAIN VERTE A ENCORE FRAPPÉ !

Transférer des sièges municipaux dans les quartiers afin de les rééquilibrer, mettre sur le marché par voie d’appels d’offres internationaux les locaux libérés, permettre à la ville de sortir de la crise financière par des recettes considérables, vendre les HLM à leurs occupants pour qu’un tiers des quartiers soient composés de co-propriétaires, un tiers de locataires et un tiers réservé à l’activité afin de rapprocher l’emploi de l’habitat… le Big Bang d’Alain Carignon a suscité un large intérêt du » Dauphiné  » (6/2/18) et des grenoblois.

 » IL CROIT AVANT TOUT à la PRÉSENTATION d’UN PROJET DIFFÉRENT » 

 » Il  croit avant tout à un travail de réseau et à la présentation d’un projet différent... » explique Eve Moulinier dans son commentaire. Ajoutant:  «  Il assure être en mesure de construire un projet fort, dont la première étape est même qualifiée de “bing-bang municipal” pour relocaliser tous les services dans les quartiers et libérer, du même coup, du patrimoine monnayable. « Nos collectifs de citoyens ont travaillé sur de profondes réformes de structures permettant de remettre Grenoble sur de bons rails. En effet, les municipalités successives depuis plus de 20 ans se sont contentées d’expédients, en maintenant les Grenoblois dans la situation des contribuables les plus imposés de France des villes de plus de 100 000 habitants. Maintenant, il est temps que cela change radicalement. »

LE RÉSULTAT D’UN TRAVAIL COLLECTIF 

C’est le résultat du travail  que la journaliste rappelle.  » Celui des  » militants “Les Républicains de Grenoble”, au sein du collectif qui gère la page Facebook “Grenoble, le changement” ou encore dans “Le Cercle des citoyens” qui accueille lors de dîners-débats des acteurs économiques, mais aussi des élus isérois ». 

UNE ORGANISATION MUNICIPALE AU SERVICE de la VILLE 

En effet. Le Dauphiné Libéré publie une première liste de transferts permettant de modifier en profondeur le visage de Grenoble . Il ne s’agit plus de fausses  « requalification » , « désenclavement » et autres « mixité sociale »  qui ont abouti à une dégradation et à la progression des mafias, mais à une véritable redéfinition de l’organisation municipale au service de la la ville en tenant compte de la nouvelle donne financière:

LES TRANSFERTS POUR REVALORISER LES QUARTIERS

– La mairie s’installerait à la Villeneuve. Les mariages seraient célébrés à l’ancien hôtel de Ville du Jardin de ville.

– Le siège de la police municipale de la rue Lesdiguières serait transféré à Mistral.

– L’Agence d’urbanisme de la rue Lesdiguières serait transférée à Villeneuve.

– Le siège de GEG d’Europole partirait dans l’une des deux tours de la rue du 140e RIA à Jouhaux.

– Le siège de “Eau de Grenoble” passerait de la rue Colonel Dumont à Mistral.

– Le Centre d’information Jeunesse du boulevard Agutte Sembat filerait à Teisseire.

– Le siège de Grenoble Habitat de l’avenue Marcelin Berthelot serait transféré au quartier de l’Alma.

LES SOLUTIONS SUIVANTES VONT ÊTRE PROPOSÉES

Il s’agit pour les collectifs de citoyens et Alain Carignon d’un volet de propositions. Ils vont dérouler les suivantes au fur et à mesure du travail, des rencontres et des échanges avec les Grenoblois. Elles rompent toutes avec le ronronnement ambiant de la classe politique locale.

 » TOUS LES AUTRES ESSAIENT de PASSER ENTRE LES GOUTTES »

Pour Alain Carignon en effet la plupart des propositions actuelles des politiques locaux consistent à  » faire du neuf avec du vieux, de continuer ce qui a été fait par Destot et Piolle. Dans leurs propositions, on voit bien qu’il n’y a rien d’innovant ou de réfléchi. Tous  essaient de passer entre les gouttes, en reprenant des idées vieillottes déjà testées auparavant, en essayant de les arranger pour ne vexer personne. (…) cela ne vole pas très haut. C’est des robinets d’eau tiède. » (DL du 6/3/18)

Il est possible de s’informer, de s’associer à la démarche de réflexion en se faisant connaitre: contact@grenoble-le-changement.fr

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *