JOUHAUX: Les LOCATAIRES ABANDONNÉS VICTIMES d’UN NOUVEL INCENDIE

HOUILLE BLANCHE : PÉTITION des HABITANTS pour PROTÉGER L'ECOLE
BÉTONNAGE : UNE DÉLIBÉRATION ANTI-RECOURS VOTÉE par LA VILLE

Pendant qu’Eric Piolle, JL Mélenchon, le PS de Véran reconverti « France en marche »  ou le PS du canal historique se livrent sur le terrain électoral de la circonscription une guerre sans merci par leurs candidats présents ou  interposés, les habitants continuent à être abandonnés et à souffrir.

La cité Léon Jouhaux est administrée par l’OPHLM ( Actis) dont E.Piolle est le président. Depuis janvier une trentaine de locataires lancent des appels désespérés car ils vivent dans un insécurité dangereuse pour les familles et les enfants. Ils demandent un relogement d’urgence et la gauche généreuse ou les Verts/Ades leur opposent une indifférence crasse.

NI LA FRANCE INSOUMISE,  NI « EN MARCHE »…

Ni la « France Insoumise » à laquelle appartient la Première Adjointe au Maire, Elisa Martin qui a un candidat en la personne de la jeune Elsa Régis ni Olivier Véran et Geneviève Fioraso qui sont Députés de la circonscription ( elle n’a pas trouvé le temps de recevoir les locataires!) n’ont levé le petit doigt. Le candidat PS reconverti « En Marche »réélu , Olivier Véran ,poursuivrait dans l’inefficacité bien connue appliquée avec méthode depuis 22 ans à Grenoble. D’ailleurs en même temps que les locataires souffrent , il tenait « meeting » ( sic) au restaurant  » le 5″ place Lavalette ( une réalisation Carignon)  » dans une ambiance hyper­ feutrée » selon le DL (7/5/17 ) avec Eric Orsenna qui écrivait les discours d’Hollande avant de soutenir Macron. On est évidemment loin des habitants de Jouhaux qu’on abandonne à leur malheur pas feutré en évoquant avec grandiloquence « notre Trump dans 5 ans  si on ne réussit pas main­tenant» . Et le tour est joué pour Olivier Véran Député PS sortant… N’évoquons pas le candidat PS du canal historique , le malheureux Eric Grasset qui a été élu de la municipalité Destot et est donc co-responsable de la situation.

… NI LES « CITOYENS » de PIOLLE,

Mais bien entendu les « citoyens  » de Piolle, en l’occurence N.Kadra n’en fait pas plus alors qu’il dispose de tous les leviers. Le Maire d’abord, Président d’Actis, la Vice Présidente de la Métro au logement  Christine Garnier (Verts/Ades) et  Maryvonne Boileau (Verts/Ades) qui pourrait facilement effectuer les relogements au titre de Grenoble Habitat qu’elle préside.  Tout ce beau monde est à ses côtés pour pérorer et promettre: pourquoi ne pas s’attaquer au réel ?

APRES LES TIRS DEVANT L’IMMEUBLE, UN NOUVEL INCENDIE DANS L’IMMEUBLE

Samedi dernier en effet on a tiré à nouveau au pied de la tour du 5 de la rue du 140 eme RIA. Chaque jour les habitants vivent dans la peur. Lundi soir 25 personnes ont été examinées par les sapeurs- pompiers dans la soirée  après un incendie dans la même tour. « Le feu s’est déclaré peu avant 21 h 30 et  la fumée s’est rapidement diffusée dans la cage d’escalier et dans les appartements, intoxiquant légèrement leurs occupants. Un enfant de neuf ans a dû être transporté à l’hôpital pour des examens » selon le DL ( 7/5/17). Les habitants sont de plus en plus inquiets.En janvier l’incendie dans la cage d’escaliers avait fini de les affoler après des mois de squats du hall des immeubles des 3 et 5 rue du 140 eme RIA.

EST CE QUE LES CANDIDATS de la GAUCHE, des VERTS/ADES VIVRAIENT DANS CES CONDITIONS? 

Est-ce que ces candidats accepteraient de vivre dans ces conditions? Ils exercent la totalité du pouvoir local, disposent de tous les leviers logement, décident des attributions dans les HLM depuis 22 ans à Grenoble!

Plutôt que leur guerre intestine, leurs déclarations d’intention toujours larmoyantes sur la misère humaine à laquelle ils sont si sensibles en paroles, pourquoi, mais pourquoi donc, ne traitent ils pas rapidement les situations dramatiques dont ils sont responsables?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *